Thống Kê Newsletter
Lần đầu đến với Nhịp Cầu Giáo Lý?

Những liên kết dưới đây có thể hữu ích với bạn.

 
19/05/2011
Traduit du Vietnamien Par QUACH-HIEP Long

ANTHOLOGIE DES SAINTES PAROLES CAODAÏSTES TOME II

TROISIEME ERE UNIVERSELLE DU SALUT DIVIN DE DAI-DAO
Justice – Amour Universel – Miséricorde


ANTHOLOGIE
DES SAINTES PAROLES
CAODAÏSTES


TOME II


Traduit du Vietnamien
Par QUACH-HIEP Long

Première Edition
2011

BIBLIOGRAPHIE

1. Thánh-Ngôn Hiệp-Tuyển I & II, Saint-siège Caodaïste à Tây-Ninh Vietnam, 1972.
2. Thánh-Ngôn Hiệp-Tuyển I & II Hợp Nhất và Chú Thích, Hiền Tài Nguyển văn Hồng, 2000 Canh Thìn, diffusé par l’Oratoire Caodaïste à New South Wales, Australia.
3. PHÁP CHÁNH TRUYỀN - La Constitution Religieuse Du Caodaïsme. Traduction française de Monseigneur Thượng Vinh Thanh (Trần Quang Vinh), Archevêque de la Branche Taoïste, Saint-siège Caodaïste à Tây-Ninh Vietnam, 1953.
4. Tìm-Hiểu Thánh-Ngôn Hiệp-Tuyển (Essai sur l’Anthologie des Saintes Paroles Caodaïstes) Dũ Lan Lê Anh Dũng, Organisme de Diffusion de l’Enseignement du Dai Dao, 22-04 & 06-05-2007.
5. Les dictionnaires : Hán-Việt Từ-Điển (Dictionnaire sino-vietnamien) Đào-Duy-Anh, Minh-Tân 1951; Việt-Nam Thanh-Nghị, Khai-Trí, Saigon; Phật Học Từ-Điển 1, 2, 3 (Dictionnaire du Bouddhisme) Đoàn Trung Còn 1966-1967-1968; Cao-Đài Từ-Điển 1, 2, 3 (Dictionnaire du Caodaïsme) Đức-Nguyên Nguyễn Văn Hồng, 1994, Tây-Ninh; Thành-Ngữ Điển-Tích Danh-Nhân Từ-Điển (Dictionnaire Vietnamien Des Locutions, Des Légendes et Des Personnalités Eminentes), Tome I & II, Trịnh Vân Thanh, Hồn Thiêng 1966 1967. Les dictionnaires en ligne de www.lexilogos.com.

NOTES DE LA TRADUCTION

[... texte d’explication...] : le texte entre les crochets a été ajouté pour faciliter la compréhension.


AVANT-PROPOS


Nous continuons la traduction en français du deuxième tome. Par chance, j’ai appris que dans le message spirite du vendredi 24 décembre 1926 (20-11-An lunaire du Tigre Bính Dần), DIEU a ordonné au Cardinal de la branche Taoïste Thượng Trung Nhựt de travailler avec Monsieur Vương Thành Tông, pour la traduction des Saintes Paroles en cambodgien . Ce dernier a été promu par la suite “Archevêque Thượng Tông Thanh”.
Le livre « THÁNH-NGÔN HIỆP-TUYỂN », son titre vietnamien, a inspiré à Sa Sainteté Hộ-Pháp Phạm Công Tắc l’appellation « Le Livre Céleste » (Bộ Thiên Thơ en vietnamien). Sa lecture permettra de comprendre dans les détails comment DIEU cette fois-ci, par le prête-nom Cao Dai, a fondé au Vietnam en 1926 la Religion qui se veut universelle pour sauver l’humanité entière, en raison de SON immense Amour. J’insiste que Cao Dai n’est simplement qu’un prête-nom de DIEU qui voudrait nous apprendre déjà, par SA façon de SE nommer, la modestie extrême jusqu’à l’oubli de soi ou l’extinction du moi. Par un dialogue direct, ce qui est très exceptionnel, et avec des mots simples mais profonds, DIEU s’est manifesté au moyen du Spiritisme pour nous enseigner le Dao en tant que Maître et Père à la fois.
Depuis des années déjà, nous pressentons le besoin réel de cette traduction. En premier lieu, c’est pour aider les jeunes caodaïstes de la diaspora vietnamienne dans des pays francophones à mieux comprendre l’origine et la doctrine du Caodaïsme. En second lieu, nous pensons aussi aux chercheurs occidentaux et à la population locale qui se sont montrés intéressés maintes fois à la culture et à la religion vietnamienne.
Nous tenons à exprimer notre respectueuse gratitude aux Esprits supérieurs pour les grâces obtenues tout au long de ce travail et à remercier très sincèrement à plusieurs frères caodaïstes Messieurs Do Cao Minh, Trương Tấn Nguơn... et spécialement à Monsieur LORÉ René, fervent catholique, dans la relecture de la traduction avec beaucoup de patience et de bonté ; à Thiện Nguyện Đoàn Ngọc Minh pour nous avoir offert la version vietnamienne du Livre saint caodaïste avec les notes explicatives pertinentes de Hiền Tài Nguyễn Văn Hồng, diffusée par l’Oratoire Caodaïste de New South Wales, en Australie ; à Huệ Khải Lê Anh Dũng pour sa collaboration bienveillante et ses expériences dans la réalisation de ce livre et à d’autres personnes encore...
Nous vous souhaitons beaucoup de grâces dans votre recherche de la Vérité. Vous allez découvrir ce qu’est le Dao et peut-être le sens réel de notre existence terrestre et les conditions nécessaires pour le retour à notre origine divine.


Quach-Hiêp Long
Vice-président de l’église Cao Dai de Paris,
Responsable de l’enseignement religieux.
Printemps 2011

A Tây-Ninh, à la Pagode Gò Kén, an lunaire du Tigre Bính Dần 1926.
Votre MAÎTRE se présente :

Qu’est le monde terrestre ?

Pourquoi appelle-t-on les humains « visiteurs sur Terre » ?

Et pourquoi « visiteurs» ?

Le monde terrestre est un lieu misérable où sont condamnés les Saints ou Immortels ayant commis des fautes. Voilà le monde de tristesse où ils purgent leur karma. Accomplis, ils peuvent retourner à leur ancienne position céleste. Sinon, ils perdront leur âme divine pour subir des réincarnations. C’est pourquoi les âmes condamnées à se réincarner sur Terre sont appelées « visiteurs sur Terre ».

Qu’est-ce que le Dao ?

Pourquoi l’appelle-t-on « Dao » ?

Dao, c’est le chemin que les Saints, Immortels ou Bouddhas bannis sur Terre doivent suivre afin de regagner leur ancienne position céleste. C’est aussi le chemin que doivent suivre les humains pour échapper à leurs réincarnations. S’ils ne le suivent pas, ils s’égareront et perdront toute leur noblesse divine. Dao a une signification profonde mais il faut déjà comprendre ces explications avant de pouvoir apprendre les autres sens mystérieux de façon plus précise. Telle est la vie, tel est le Dao. Sans Dao, votre vie profane ne sera pas bien accomplie. S’appuyer sur le Dao pour embellir la vie comme emprunter les moyens de la vie pour perfectionner la vertu du Dao. Accomplissez le Dao pour réussir votre vie. Ôtez les habits de la vie somptueuse. Ainsi prendra fin définitivement votre vie terrestre de misère d’une centaine d’années tout au plus. Soyez noble de cœur. Soyez satisfait de vous-même. Entretenez votre sérénité dans la béatitude. Rien ne vaut mieux que cela. Ainsi soit le miracle ! Ainsi soit la sagesse ! Ascension.



A Tây-Ninh, à la Pagode Gò Kén, an lunaire du Tigre Bính Dần 1926.
LI T’AI BAI (ou LI PO ou LI B’AI) se présente :

A propos de l’élection du Comité Exécutif, mes amis, vous n’avez pas accompli ce que la Volonté Divine veut. Car si une personne assume plusieurs fonctions à la fois, ce n’est pas commode. Thượng Trung Nhựt, tu es au courant de cela, n’est ce pas ?

(Thượng Trung Nhựt répond respectueusement : …)

J’applique exactement vos paroles pour demander l’amendement, car il ne faut pas procéder de cette façon, faute de membres. Il s’agit de vos responsabilités. Je n’ose recommander personne. Mais j’attire votre attention sur le fait qu’une personne ne peut pas cumuler deux fonctions.

Thái Thơ Thanh ne peut pas être à la fois Trésorier et Vice-Président. Les signatures de deux membres de l’association sont nécessaires pour pouvoir retirer de l’argent, selon les principes de l’Administration. Le Dao est sérieux, il ne faut pas être partial. Obéis !

J’ai encore quelques conseils à vous donner : tâchez d’accomplir plus rapidement cette œuvre de bienfaisance car tant de monde reste submergé encore dans la mer de souffrance sans avoir cette chance de rencontrer plus tôt la Troisième Ere Universelle du Salut Divin. J’ai de la compassion pour eux. Ceux-là sont malchanceux. En revanche, d’autres qui ont eu la chance de rencontrer la Véritable Religion veulent reculer et retourner à la vie profane. Voilà, un souci pour l’humanité ! Car le miroir du Dao est mis à l’épreuve devant le public. S’il est bien propre, clair, il brille, sinon le miroir devient terne ; que faut-il faire alors ?

La majorité d’entre vous ne s’occupe que de la vie profane, sans savoir le Bien ou le Mal. Dans la Religion, ceux-là, lorsqu’ils entendent les critiques d’opposition, se rangeront immédiatement de ce côté car tout au long de l’année ils vivent dans le doute, sans but ; c’est pourquoi ils ont capitulé devant les hérétiques. Que de honte pour de tels caodaïstes !

Chers amis, si mes paroles sont justes, alors vous devrez vous efforcer de vous occuper du Dao et de le diffuser publiquement afin que tout le monde le sache.

Encore beaucoup parmi vous sont dévoués à la Religion. Je supplierai le MAÎTRE (DIEU) qu’ils soient récompensés.

Je vous dis « Au revoir ». Ascension.


A Saigon, chez Cao Thượng Phẩm, le 12 juin de l’an lunaire du Tigre Bính Dần 21-07-1926.
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Chers disciples, hommes et femmes ! Ecoutez :

Si toute l’humanité sait se corriger, ce monde terrestre aura un motif pour faire modifier la Raison Céleste afin qu’elle fasse dissiper les catastrophes. A fortiori, si chaque individu sait se corriger, à quoi servent alors les Registres Célestes des âmes ? Que signifie le vocable vietnamien « Tu » ? « Tu » veut dire se corriger, forger son caractère pour devenir un être vertueux, [homme ou femme de bien], qui sait suivre la volonté divine pré-établie. Un monde de mal ne sera pas capable d’assurer sa survie. Dans ce cas, comment peut-on y espérer une stabilité solide ? Comment un individu malfaisant peut-il protéger sa vie ? Ayant commis des péchés, il sera puni par la Loi Divine. En cette vie terrestre, si l’on ne sait pas se corriger, on sera jugé par la Loi Divine à la fin de sa vie. Les grades de Bouddha ou de Saint sont réservés pour récompenser les vertueux dignes de ce nom. Ce n’est pas un bien suscitant l’ambition du monde terrestre qui cherche à s’en emparer, mais jamais ne réussit. Cependant, bien que cela soit la Loi de la sanctification, tout dépend du Royaume de DIEU, qui, selon son mécanisme, décidera de récompenser ou de châtier. Le trésor du monde invisible ne peut pas être accaparé par n’importe qui ou par n’importe quelle volonté. Si devenir Immortel ou Bouddha était chose facile, tous les humains du monde terrestre le seraient déjà, pourvu qu’ils soient un peu instruits ; alors la réincarnation n’aurait pas lieu d’être.

Les livres religieux servent à aider les profanes à devenir surhumains ou à être sanctifiés, comme les baguettes servent à manger le riz. Sans baguettes, on peut tout de même en manger avec les doigts. Chers enfants, relisez les livres religieux puis réfléchissez à la justice divine pour discerner le bien du mal. JE vous recommande de ME suivre pour atteindre votre dignité divine au lieu de marcher seul dans les champs, de gravir les monts ou descendre les vallées avec des tâtonnements incertains. Ecoutez-MOI bien ! Ascension.


Le 27 juin de l’an lunaire du Tigre Bính Dần (04-08-1926).
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME »

Heureux de vous voir, chers disciples !

JE voudrais que vous vous réunissiez pour écouter MES paroles :

TH . … Ecoute-MOI : Voilà l’époque de la détérioration des doctrines et des mœurs. L’avènement de la Troisième Ere Universelle du Salut Divin est ce qui en résulte. Tout ce qui est matériel, apparence et forme, doit être détruit et anéanti.

JE suis venu pour rétablir le DAO, l’invisible. Chers enfants, évaluez lequel des deux côtés aura raison : le monde matériel peut être détruit, en revanche celui spirituel ne pourra jamais l’être.

TH. …, JE t’ai incité à aller voir de tes propres yeux les temples d’Angkor. Tout le monde reconnaît qu’ils sont grandioses mais penses-tu qu’ils peuvent être conservés encore éternellement ? Ta dévotion pour le Dao, JE la reconnais bien. La période de mensonge est dépassée. Celle de Vérité est venue. JE ne veux pas que tu dépenses beaucoup et inutilement pour défendre la fausseté et le mensonge.

Il n’est aucunement nécessaire que tu crées les saints oratoires et que tu rénoves les statues de Bouddha. Tu comprends que la « Protection de la vie » est l’essence de la « Sainte substance » du Maître.

JE te conseille de t’occuper seulement de la vie des humains ; quant à leur âme, JE M’en occupe.

Sais-tu où réside la Vérité ? Alors pourquoi te donnes-tu tant de peines et de soucis ? Ta responsabilité est grande, ton nom saint l’est aussi. JE te recommande de suivre scrupuleusement et uniquement MES instructions. Tu dois créer, avec MES disciples, un domaine en économisant de jour en jour, petit à petit, suivant les possibilités de chacun pour construire :
 Une école,
 Un pensionnat pour les personnes âgées et pour les jeunes enfants.
 Et un lieu de Méditation.

Quant aux Oratoires, JE crains que dans l’avenir tu n’aies pas les moyens de les gérer tout seul. Alors il ne faut pas t’en inquiéter! Écoute-moi et obéis : tu dois aller faire la bienfaisance avec Tr. afin d’apporter le Salut divin à la population.

Tu pourras offrir des moyens aux prêtres qui partent pour évangéliser la Doctrine. Vous vous en occuperez ensemble.

Tâche de te conformer à MES instructions. Ascension.



« HUITIEME BOUDDHA FEMININ se manifeste. »

Mes salutations aux grands frères et grandes sœurs ! Je vous invite à vous mettre à l’aise !

Nouvel An, nouvel Oratoire, tout est neuf. Je suis donc venue vous souhaiter « Bonne Année » avec beaucoup de nouveautés et de chance. Votre dévotion et vos efforts en vue d’édifier la religion semblent importants. Sachez que ceux qui travaillent pour les Génies, les Saints, les Immortels, les Bouddhas pendant les jours de Nouvel An auront deux fois plus de grâce divine qu’au cours des autres jours de l’année. Quant aux missions ou tâches particulières que les Esprits supérieurs vous confient, si vous les effectuez promptement et avec foi, alors ils les noteront positivement. Au contraire, si vous désobéissez ou si vous êtes paresseux ou les exécutez en retard, ils les noteront en votre défaveur. En conséquence, je vous demande de vous efforcer de bien comprendre que toute tâche est toujours difficile au commencement. Mais si on sait franchir les obstacles, on méritera la récompense d’être des héros, des hommes de volonté et des religieux dignes de ce nom.

Chers frères, chères sœurs ! Vous vivez dans l’abondance. Maintenant vous acceptez de changer pour vivre plus sobrement. J’ai de la pitié pour vous. Mais vous n’êtes pas pauvres ; il vous faut apprendre à le devenir. N’étant pas miséreux, il vous faut apprendre à vivre dans la misère. Suivez l’exemple de l’homme de bien : « Pour se loger, il n’a pas besoin d’un abri confortable. Pour se nourrir, il ne mange pas à satiété. » Tout au long de l’année, sa principale préoccupation est que la société ait de quoi manger et s’habiller chaudement. Penser aux autres, s’oublier soi-même, c’est le devoir du religieux. Même un très grand dignitaire doit se comporter pareillement afin de remplir correctement ses responsabilités.

Votre petite sœur , que je suis, profite de l’occasion pour mettre au point le programme de la fête de DIEU. Au prochain huitième jour lunaire, grands frères et grandes sœurs, faites des efforts, venez travailler bénévolement pendant deux jours, préparez des parfums d’encens et des cierges, pour le Grand Office. Grands frères, trouvez le moyen d’utiliser temporairement une lampe assez brillante, car nous n’avons pas encore la « lampe à sept lumières » . On pourrait l’appeler « Les Sept Etoiles ». Chers grands frères et grandes sœurs, vous pouvez discuter de la question. Votre petite sœur, que je suis, va interrompre la séance pendant 5 minutes afin que vous puissez réfléchir puis donner chacun votre réponse. (La corbeille à bec s’est arrêtée un instant).

Avez-vous fini ?
- Nous avons une lampe appartenant au Frère Archevêque ; bien qu’elle soit vieille, on peut encore la nettoyer puis la réutiliser.
J’ai dit que nous l’utiliserions temporairement ; puis toute lampe ayant 7 lumières pourra être utilisée.

- Où voulez-vous accrocher la lampe « Les Sept Etoiles » ?
Vous la poserez ici, pour remplacer l’ancienne lampe. Vous l’allumerez quand aura lieu une séance de spiritisme. D’ordinaire, vous ne l’allumez pas, car elle servira d’une part à apporter assez de lumière, et d’autre part à briller sur votre esprit afin qu’il soit lucide et perspicace. A l’heure précise du rat (23 h.), débutera la célébration. Soyez très respectueux lorsque vous priez les Esprits Supérieurs. A la fin de la cérémonie, vous laisserez les cierges et les baguettes d’encens comme cette fois-ci.

- Veuillez nous indiquer s’il faut réciter la Prière de Repentance ou d’autres Prières ?

L’esprit du Grand Immortel Li Po m’a prévenu qu’il a sollicité DIEU Suprême de se manifester le jour du Grand Office. Donc, le jour suivant, les grands frères et grandes sœurs réciteront les mêmes prières qu’au Jour de l’An. Toutefois, à la prière d’« Appel au Secours Divin », au moment où vous donnez vos noms [pour demander la bénédiction divine], vous les remplacerez par la « prière de la Protection pour toute l’humanité ».

Quand DIEU se manifeste, il ne faut faire aucune prière en secret, ni se déplacer. Il faut désigner à l’avance quelqu’un qui sera en charge de faire tinter le gong. Vous taperez sur le gong en signe de respect seulement après que l’esprit se soit présenté.

- Veuillez nous indiquer si nous devons nous prosterner avant de faire tinter les coups de gong pour souhaiter solennellement la bienvenue à l’esprit ?
Une fois que l’esprit s’est présenté, la corbeille à bec s’arrêtera un instant, puis vous taperez des coups de gong. A l’ascension de DIEU, tous les grands frères et grandes sœurs doivent se prosterner pour Lui dire « au revoir ». A la reprise de la séance, la Mère Divine de l’univers se manifestera.

Les Esprits des Immortels, des Bouddhas respectueusement présents ici m’ont demandé de vous transmettre, à leur place, les vœux de « Bonne Année » du nouvel An. Je vous prie de tenir solidement le tronc de l’arbre, de peur que le vent très fort ne le fasse s’envoler ! Même si le vent souffle très fort, je vous prie, grands frères et grandes sœurs, de vous efforcer de bien tenir les racines.

Je vous demande, grands frères et grandes sœurs, de bien vouloir recevoir un an de plus pour votre âge. Je vous quitte. Ascension.



A Saigon, le 12-09-1926 (06 août de l’an lunaire du Tigre Bính Dần).
Votre MAÎTRE se présente :

Heureux de vous voir, chers enfants !

Ne manifestez pas trop vite votre joie quand vous obtenez ou réussissez quelque chose ; ne soyez pas non plus triste trop vite quand vous perdez ou échouez ; car souvent la joie et la tristesse se mélangent et se succèdent. Quant à ce qui vous est arrivé, c’était parce que cela devait arriver. Il ne faut pas vous révolter contre MA sainte volonté. Suivez les recommandations suivantes [dans le poème traduit ci-dessous] afin de vous adapter sur le chemin du Dao :

« Désormais, efforcez-vous de bien entretenir le Dao,
Ayez conscience qu’être religieux rime avec vie d’ascèse.
Le cœur sincère est l’exemple rayonnant que DIEU scrute,
Il est aussi lumineux que la lune qui brille depuis mille automnes.
Avec efforts, avancez à tâtons aujourd’hui sur le chemin épineux,
Sans faute, DIEU vous réservera demain des moments heureux.
Dorénavant, quittez définitivement les avatars de la vie profane,
Pour apporter sans relâche le salut éternel à l’humanité. »


Le 30-09-1926.
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Chers disciples, chers enfants obéissants !

M. N . …, JE ne veux pas déranger les Immortels et les Bouddhas sans nécessité, car chaque esprit a sa responsabilité propre. Le comprends-tu ? MES enfants, observez cette instruction de près pour bien respecter les Génies et les Saints, car MOI, JE suis l’ÊTRE SUPRÊME, MON cœur souvent généreux tend à vous pardonner. En revanche, les Génies et les Saints appliqueront sans faute la punition prévue par La Loi divine si vous commettez un péché.

Comprends-tu le sens du poème suivant [en sino-vietnamien] ? :

Ẩm mã đầu tiền Hạng Trọng Sơn, 飲馬投錢項仲山
Chung qui hữu phúc hạnh tao phùng. 終歸有福幸遭逢
Hậu lai mạc tín đa phi thị, 後來莫信多非是
Hữu ngoại thành tâm tái vận cung. 友外誠心再運恭

Traduction :
« Hạng Trọng Sơn jeta de l’argent dans une source pour payer l’eau que but son cheval,
Il rencontra la béatitude à la fin de sa vie, [grâce à son honnêteté].
En revanche, la malhonnêteté entraînera des critiques malveillantes,
Ainsi, si vous êtes sincère avec autrui, il vous respectera. »

Comment ? Tu peux me dire. Les autres peuvent s’asseoir.

(M. N. … a mal expliqué, contraire à la Sainte Volonté).

Ce n’est pas cela. Comprends-tu les deux phrases suivantes [en sino-vietnamien] ? :
« Hớn Lưu Khoan trách dân bồ tiên thị nhục,
Hạng Trọng Sơn khiết kỷ ẩm mã đầu tiền. »

漢劉寬責民蒲鞭示辱
項仲山潔己飲馬投錢

Cela veut dire : A la dynastie chinoise de Han, le mandarin Lưu Khoan punissait les citoyens en faute par de simples coups de roseau pour leur faire honte. Quant au pays Hạng, [l’homme] Trọng Sơn était si honnête qu’il jeta de l’argent dans la rivière pour payer l’eau que but son cheval. Son honnêteté reste sans tâche même devant la Nature. As-tu compris ?

JE voudrais t’instruire : il faut que tu vives et apprennes aux tiens à bien se comporter en toute honnêteté envers tout le monde, même pour les petites choses. Tu liras MES Saintes Paroles, puis tu expliqueras la Sainte Volonté du MAÎTRE à ton auditoire.

La rectitude, la sincérité sont les traits de caractère que JE chéris, écoute-MOI. Ascension.


A la pagode Giác Hải de Saïgon, le 15 août de l’an lunaire du Tigre Bính Dần (21 septembre 1926).
« BOUDDHA SAKYAMUNI ou IMMORTEL CAO DAI MAHA BODHISATTVA MAHA SATTVA pour transformer le BOUDDHISME en Annam »

Như-Nhãn, écoute-MOI, MON enfant :

Quand JE ME suis incarné en tant que « BOUDDHA Patriarche Suprême», J’ai eu seulement quatre disciples qui M’ont tous nié.

Quand JE ME suis incarné pour créer le Taoïsme, JE n’ai eu qu’un disciple qui fut Nguơn-Thỉ.

Quand J’ai créé le Christianisme, J’ai eu douze disciples. Cependant, quand JE fus arrêté et crucifié, ils se sont tous cachés et ont en plus vendu mon cadavre par la suite.

Maintenant, JE t’ai fait entourer déjà de beaucoup de fidèles, ne te décourage pas ! JE ME plains souvent que si la création du Dao est retardée d’un jour, ce sera un jour de malheur pour l’humanité. C’est pourquoi JE suis pressé ; mais il est impossible de contrarier le Plan Divin. Satan attaque toujours le Bien et préserve le Mal. Même les précédents Immortels et Bouddhas ne pouvaient pas l’éviter. Quant au noble trône, il incite les gens à se le disputer. Tu dois prendre ta conscience de Bouddha afin de regarder les âmes [de gens] qui sont punies dans les cycles interminables de réincarnations. Alors, pense à ton Maître pour accepter, malgré toi, l’humiliation ; une telle compassion te fera devenir le digne serviteur du Maître [DIEU].

Si votre Maître, que JE suis, use de SON autorité suprême, alors ce ne sera plus conforme à la Justice Divine. Tu établiras les Lois religieuses afin que tes fidèles puissent réaliser quelques bienfaits dans l’évangélisation de la Doctrine au peuple.

Chère fille Lâm-thi, si JE dois reprocher des erreurs à quelqu’un, alors JE dois dire que c’est à toi, qui as créé ces obstacles provoquant des retards dans l’évangélisation du Caodaïsme. Sais-tu pourquoi ?

C’est à cause des paroles de diffamation des femmes qu’une telle situation a été créée !

Vous devez faire des efforts, JE suis toujours à votre côté, JE ne vous abandonne jamais. Alors, pensez-vous que personne n’attaque encore la Religion ?

Như-Nhãn, rappelle-toi MA prophétie, relis les Saintes Paroles. Ascension.


Le 09 septembre de l’an lunaire du Tigre Bính Dần (15-10-1926).
Votre MAÎTRE se présente :

Ecoutez-MOI, chers enfants !

JE vous ai toujours dit : « Il vaut mieux que vous ayez des fautes envers MOI, alors JE vous pardonnerai grâce à MA miséricorde. Mais, il ne faut pas que vous commettiez de fautes envers les Génies, les Saints, les Immortels, les Bouddhas, car ils ne vous pardonneront jamais. »

JE vous ai dit aussi que « Chaque fois que JE ME manifeste, alors d’innombrables esprits de Génie, de Saint, d’Immortel et de Bouddha M’accompagnent pour M’assister ». Si vous êtes capables de les voir de vos propres yeux profanes, vous serez terriblement terrifiés ; mais parce que vous êtes inaptes à les apercevoir, vos fautes sont légèrement atténuées.

L’irrévérence est une offense grave devant les Esprits Supérieurs. JE dois vous quitter tout de suite afin de vous faire éviter leur punition. Jamais JE ne vous accuse car MON Amour est beaucoup plus grand que l’intention de vous faire un reproche. Ce dont J’ai peur, c’est que vous perdrez vos mérites envers les Génies, les Saints, les Immortels et les Bouddhas. Ascension.


Le 07 octobre de l’an lunaire du Tigre Bính Dần (11-11-1926).
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées, MON auditoire !

Ng . …, écoute-MOI :
« Tes œuvres, tu les devais aux Grâces du ciel,
Fais en retour de la bienfaisance en apportant aux autres le salut éternel.
La haute Moralité, tu l’apercevras dans le miroir de la Sagesse Spirituelle,
Qui t’élèvera dignement jusqu’aux séjours des Immortels. »

La dévotion de vous deux en vue d’édifier les fondements du Dao doit être poursuivie, même s’il y a encore tant de difficultés, pour bien accomplir votre devoir. La gloire et la richesse sont comme les rosées matinales sur l’herbe ou les nuages au milieu du vent. Les traits de vertu sont les bonnes méthodes pour vous guider vers le chemin du Paradis, évitant ainsi le châtiment de trois Tours de Métempsycose. ÊTRE SUPRÊME, Maître de l’univers, JE daigne ME manifester sur Terre, en raison de MA miséricorde, et JE crée la Troisième Ere Universelle du Salut Divin de DAI DAO en cette dernière Ere pour sauver l’humanité de l’océan de souffrance. Ceux qui connaissent le Dao ont donc de la chance. Ceux qui vivent sans le Dao subiront donc le cycle infernal des réincarnations. Il faut vous dépêcher. Si vous aimez la vie profane, il sera trop tard pour le regretter. Hélas ! JE suis celui qui établit les sanctions célestes, selon la justice de la Création, mais en constatant que l’humanité se bouscule de plus en plus dans les ténèbres ; elle y lie sa destinée. J’ai mal au cœur, mais il est impossible de dévier la Justice Divine à cause des humains. Par conséquent, la Troisième Ere Universelle du Salut Divin de Dai Dao n’est rien d’autre qu’un grand concours de bienfaisance. Si vous savez vous repentir pour vous orienter vers le chemin lumineux du Bien, du cœur, de la Morale, afin de pouvoir vous présenter face à face avec MOI, votre Maître DIEU, au dernier moment de votre vie, vous atteindrez le sommet qui est la noblesse divine. Que les humains écoutent bien MA parole et s’examinent eux-même scrupuleusement !



Sainte Parole du Jour de l’avènement du Caodaïsme
Le 18 novembre 1926 (14 octobre de l’an lunaire du Tigre Bính Dần), à la pagode Gò Kén Tây-Ninh (Từ Lâm Tự - Pagode de la Forêt Miséricordieuse).
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées !
Les fidèles femmes, écoutez votre Nomenclature Religieuse [dans ce poème en sino-vietnamien] :

Hương tâm nhứt phiến cận Càn Khôn, 香心一片近乾坤
Huệ đức tu chơn độ dẫn hồn. 慧德修真度引魂
Nhứt niệm Quan Âm thùy bảo mạng, 一念觀音垂保命
Thiên niên đẳng phái thủ sanh tồn. 千年等派守生存

Traduction :
Le parfum de bonté du cœur vous approche de DIEU,
Sagesse et vertu sont de véritables perfections qui guident et apportent le salut de l’âme.
Une prière [sincère] adressée au Bouddha GUAN Yin, votre vie sera alors protégée,
Depuis mille ans, les femmes, [à l’égal des hommes], entretiennent la survie de la race humaine.

Lâm thị est promue Evêque, nom saint « Hương Thanh ».
Ca thị est promue Evêque Adjointe, nom saint « Hương Ca ».
Đường thị a eu déjà une nomination divine, conserve-la.

Quant à MES chères filles, vous vous réunirez, toutes, dans une assemblée générale, puis J’annoncerai vos promotions divines une fois pour toutes.

JE vous bénis, chères enfants. Faites la célébration comme il a déjà été dit. Ascension.


Le 04 novembre de l’an lunaire du Tigre Bính Dần (08-12-1926)
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées, MON auditoire !

Ecoutez votre MAÎTRE :

« Sur un très long chemin inconnu, vos pas persévèrent,
Point d’humiliation et malgré tout, forgez vos caractères.
L’ombre s’étend patiemment en attendant Sa Majesté Printanière,
Chaleur ardente, l’été vante avec bonheur ses nymphéas.
L’eau bénite des branches de filao fait dissiper les sentiments profanes,
La source de la Sainte Doctrine vous mènera aux séjours des Immortels.
Quelle chance de rencontrer cette Troisième Ere du Salut Divin,
Les pas plus rapides, efforcez-vous d’atteindre la forêt de la méditation. »

Désormais, JE suis le Maître qui vous guide sur le chemin de la Vertu. Quoiqu’il arrive, sachez que le Maître est à votre côté et attendez seulement MES instructions. Malgré la grande distance et beaucoup d’obstacles le long du chemin MES enfants sauront vaincre les dangers pour parvenir jusqu’à MOI, à la fin de leur périple. Nombre de MES disciples, légers de caractère, reculent dès qu’ils rencontrent des difficultés. La Troisième Ere Universelle de Dai Dao s’ouvre grandement au Vietnam, prévue dans le Livre du Ciel, et réunit les Trois Anciennes Religions en vue de sauver les êtres humains pour qu’ils échappent aux souffrances. Vraie ou fausse, toute chose, aussi infime qu’elle soit, n’est que la manifestation du Mécanisme Divin.

DIEU a créé la Religion dans un pays, il en résulte que les épreuves et malheurs de ce pays vont bientôt prendre fin. Il faut garder le cœur pur, donner l’exemple de la patience, s’examiner tous les jours, aimer les uns les autres, s’entraider comme les membres d’une même famille. Puis cette fraternité, cette solidarité réciproque vous mèneront ensemble jusqu’aux séjours sacrés des bienheureux. Vous éviterez ainsi le lieu indigent, avec tant de misères et de malheurs [, qu’est ce monde terrestre]. Ayez-en conscience ! Ascension.


Le 07 novembre de l’an lunaire du Tigre Bính Dần (11-12-1926)
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées, MON auditoire !

T . …, MON doux disciple, écoute ton MAÎTRE :

Ðức tánh tàng thơ vô vị bần, 德性藏書無謂貧
Lộ hành an bộ Ðạo tùy thân. 路行安步道隋身
Tâm trung cẩm đắc phù vô giá, 心中錦得扶無價
Khải chiết mai chi hữu diệt trần. 凱折梅枝有滅塵

Traduction :
Conserver des livres n’est pas un pauvre caractère,
Marche d’un pas sûr car le Dao t’accompagne de près.
Les nobles sentiments de ton cœur te procurent de précieuses aides,
Cueille avec joie un rameau de fleurs du Têt et quitte le monde profane.

Quelle chance pour toi de M’avoir rencontré pour te guider sur le chemin du miraculeux Dao à un âge avancé ! J’ai ordonné aux anges de t’enseigner bien longtemps. La clairvoyance de l’esprit te guide pour apporter à temps le salut divin aux humains pendant le restant de ta vie. Par conséquent, persévère jusqu’à la fin pour que le jour où tu reviennes ME voir, un digne noble rang céleste te soit réservé. Prends-en conscience !

Les jours de joie des peuples s’amenuisent, les châtiments de La Loi Divine approchent, l’univers et le monde continuent à tourner, l’immoralité et l’inhumanité des hommes sèment la désolation, accumulent la tristesse dans toute l’humanité. Les catastrophes en Europe, les désastres en Asie se succèderont comme prévus par la Loi Divine pour punir et éliminer les immoraux. L’univers, à cause de cela, sera bouleversé. Par pur amour, J’ai fondé le Dao la troisième fois pour repêcher les chanceux hors de la terre de contraintes et d’impitoyables punitions. Ceux qui ont de la chance peuvent y poser leur pied. En revanche, les malchanceux tombent sous la séduction de Satan.

Hélas ! Innombrables sont les gens en grand péril dans le fleuve de la vie ; toutefois trop peu sont ceux qui montent sur la barque de la Sagesse pour être sauvés. Les vertueux sont rares. Les incapables sont nombreux. Les us et coutumes sont dégradés. Les mœurs sociales et familiales deviennent de plus en plus caduques. Talent infime, vertu basse, ils se vantent pourtant par des ruses. Le respect des Saintes Paroles, sincère ou apparent, ne peut pas déjouer le mécanisme divin du Créateur. Les devoirs humains sont bien remplis, c’est cela l’humanisme. Imitez la Sainte Volonté pour forger votre cœur, c’est le moyen de vous libérer de ce monde profane. Peu de gens réfléchissent sur la vie. Nombreux sont ceux qui méprisent le Divin. Créatures humaines, prenez garde !

Tr . … Cher enfant ! Tu liras sommairement les dernières Paroles Saintes en public puis demande-lui de se repentir, de s’interroger avant de ME prier de venir. Ascension.



Le 08 novembre de l’an lunaire du Tigre Bính Dần (12-12-1926)
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées !

T . … Est-ce que vous deux vous garderez cette sincérité absolue et cet égard pour MOI, Votre Maître, jusqu’à la fin ?

Dans ce monde misérable d’ici-bas, même une très sainte personne ne peut pas éviter facilement toutes les fautes ou péchés mais le repentir en soi-même est précieux et inestimable. Les Immortels ou les Bouddhas d’autrefois obtinrent leur noble rang céleste grâce à leur pénitence. Ils atteignirent ainsi le résultat divin. Etant imprégnés de la vie profane, ayant roulé votre vie dans le froid, le vent, la pluie et … ; ayant eu des chevaux d’or, une résidence de jade, de somptueux vêtements de mandarin ; ayant disputé, lutté, piégé autrui par égoïsme ; ayant joui de la gloire, de la richesse, ayant souffert, éprouvé de la peine, vous découvrez des difficultés dans la vie avec ses piques et ses épines. Vous apercevez que la joie ou la tristesse, le triomphe ou la défaite sont éphémères. Tout cela n’est qu’une suite de faits enchaînés les uns aux autres, « contracter des dettes » et « les rembourser », constituant enfin votre karma. Toutefois grâce à cela, vous trouverez le chemin de la Vertu à suivre pour vous corriger et vous constaterez que la vie n’est qu’un rêve. JE pourrai vous utiliser pour bâtir les fondements du Dao, en vue de sauver les êtres humains, mais votre foi religieuse sera-t-elle totale, et votre généreux dévouement à l’humanité restera-t-il constant dans la durée ?

T. …, chère enfant ! Lorsqu’on crée une religion, c’est pour sauver les humains des souffrances, ce qui est naturel pour ceux qui savent saisir l’occasion.

S’il n’y avait pas eu ces accidents dans le Plan Divin, MA Religion se serait répandue sur tous les continents, en un an à peine. Cependant, tous ces évènements, réels ou illusoires, ne seront surpassés que grâce à vos vertus. Votre Maître, que JE suis, a daigné accepter maintes fois toutes les peines à satisfaire vos souhaits afin de vous guider, cependant nombre d’entre vous en profitent pour M’offenser, contraindre MES disciples et l’humanité. Si JE ne ME base pas sur la Grande Miséricorde et la Grande Compassion pour établir les fondements du Dao, alors les registres de ceux qui seront sauvés de la mer des souffrances et ceux des saintes personnes seront tous effacés.

Tu as déjà eu le temps de réfléchir, JE t’accorderai encore quelques temps pour que tu te corriges jusqu’à ce que tes caractères soient parfaits. Dès lors, tu seras MA chère fille bien-aimée dont JE pourrai ME servir comme de MES bras afin de répandre de l’eau bénite sauvant les êtres humains au milieu de souffrances désormais. J’ai quelques paroles suivantes pour vous deux [, toi et ton mari ] :

Menez vos pas ensemble vers la forêt de « Vieux Pères » ,
Femme, tu as la chance de pouvoir t’appuyer sur ton mari.
Unis, vous serez prêts à la bonne comme à la mauvaise fortune,
Conjoints prédestinés, vous vous rencontrez pour vous marier.
Les jours raccourcis, le crépuscule s’incline avec le vol des loriots,
Vision lointaine, le voyageur traîne ses pas sur le long chemin.
Suivre l’exemple du Sage Trương qui s’est retiré, la guerre gagnée,
Pour vivre libre comme les hérons en refusant toute nomination.

Ecoutez bien et réfléchissez !
JE vous bénis. Ascension.

14-12-1926
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées, MON auditoire !

Th . …, écoute-MOI, cher enfant :

Pour avoir sûrement la béatitude à la fin de ta vie,
Il faut instruire des gens grâce à ta vertu irréprochable.
La vie profane et bannie que tu vis fait paraître les cheveux blancs,
La source divine à atteindre avec efforts fera briller ta jeunesse.
Réserve cent ans pour te perfectionner en une vie religieuse,
La gloire et la richesse furent un moment du passé.
Fais de ta vie un bel exemple qui éclairera, avec les grâces de DIEU, les générations suivantes,
Attends le printemps qui annoncera ta réussite avec ses rameaux de fleurs du Têt.

Dorénavant, JE suis le Gouverneur du monde qui, en raison de MON amour pour toi, t’a guidé dans la voie de la béatitude, alors tâche de te perfectionner, utilise la vertu pour former les humains dont la majorité s’endort encore dans leurs illusions. JE compte sur toi, efforce-toi de corriger un peu ton cœur profane, alors tes caractères seront parfaits. Les bienfaits sont toutefois réalisables à grand’peine. Mais la noble dignité céleste n’est pas non plus facile à atteindre. Si à cause de l’humanité tu as des peines en ton cœur pour avoir accepté cette vie religieuse et ayant eu des difficultés, des soucis, des entraves…, ayant oublié les gloires insipides de la vie profane, ayant traversé les chemins épineux et surmonté les obstacles pour suivre le chemin de la Vertu, alors tu auras un jour la joie infinie d’atteindre la béatitude divine. Tu éviteras ainsi des ennuis profanes, et tu seras définitivement libéré du cycle infernal des réincarnations. Alors tu auras des moments débarrassés de dettes karmiques en oubliant les avatars de la vie profane. Voilà le lieu de sérénité sur les hautes montagnes ou à côté d’une source tranquille, silencieuse ou dans une grotte fraîche ou dans les forêts vertes paisibles… Tu y parviendras en te servant de la moralité comme échelle pour monter pas à pas jusqu’au sommet. Ecoute bien et prépare prudemment ton itinéraire.

Vous devez corriger vos pas en fonction de la situation. Les humains doivent être bienveillants et extrêmement dévoués à la moralité afin que les Esprits Saints témoignent et que vous puissiez voir arriver le jour de votre réussite. Par MA grande miséricorde, J’ai accepté beaucoup de gens de mauvaise conduite ; c’était MA Sainte Volonté qui voulait qu’ils se corrigent mais hélas ils ne cessaient de se comporter selon leurs caractères profanes. Si JE ne ME sers pas de MA grande Miséricorde, de MA grande Compassion pour fonder le Dao, JE laisserai alors les Génies et les Saints les châtier lourdement. Vous êtes submergés dans l’océan de souffrance, mais vous n’avez pas essayé de saisir « le saint rameau de filao » pour être sauvés, vous ne voulez pas échapper aux lourdes peines des réincarnations, vous continuez à pécher et à tenter le diable, vous vous accrochez vous-mêmes aux ennuis et malheurs, votre situation s’envenime par vous-mêmes, ce sera trop tard lorsque vous vous repentirez un jour. Tâchez de comprendre ! Ascension.


03-01-1927
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées, MON auditoire !

Créatures humaines, écoutez :

En vertu de la Loi du Conseil Divin qui a réuni les Fondateurs de Trois Grandes Religions Anciennes (Bouddhisme, Taoïsme, Confucianisme), la Troisième Ere Universelle du Salut Divin de Dai Dao a été fondée pour ouvrir largement la Voie de DIEU, ce afin d’amener les humains vers le chemin de béatitude. Vous vous libérerez ainsi d’interminables réincarnations. Elle se sert de la Sainte Volonté pour vous guider à accomplir parfaitement vos lourds devoirs de l’être humain, ce qui correspond à la dignité humaine dans ce monde terrestre misérable.

Hélas ! Rares sont ceux qui cherchent la Sainte Voie, mais nombreux sont ceux qui se bousculent au portillon du Diable. Vous vous empressez à participer aux jeux de la vie profane. Combien de gens se sont plongés dans la mer de souffrances ! Alourdis par les besoins du corps, vous vous disputez et cherchez à partager les trésors, la gloire et les intérêts sans tenir compte de l’éthique ni de la moralité, transformant la source du très précieux millénaire Dao en une échelle vous amenant dans l’abîme. Vous, les humains, vous utilisez le pouvoir pour vous entre-tuer, pour vous disputer à tel point que vous oubliez qu’en ce monde terrestre, chaque être humain a sa propre vocation de rendre justice à ses vies antérieures.

L’univers est de plus en plus animé, le jour de la fin approche. Les chanceux parviennent à saisir le Dao de DIEU, s’appuient sur la barque de lotus pour remonter doucement aux sources tranquilles des hautes montagnes pour se laver des souillures profanes, se corriger et se perfectionner. Ceci pour atteindre aux nobles dignités spirituelles permettant la délivrance de l’âme quand elle quitte le corps physique.

Les malchanceux en usent à mauvais escient pour leur propre avantage et oublient complètement que le châtiment est à côté d’eux. Des milliers et des milliers périssent sous les flots de la mer de souffrance mais vous ne voulez pas vous repentir afin d’enlever peu à peu le futur malheur. Votre itinéraire [spirituel] est très long mais vous continuez à traîner vos pas profanes sans chercher à comprendre votre destin humain plus tôt. Il vous sera impossible d’éviter la punition du ciel. Tâchez de comprendre ! Ascension.


Le 08 janvier 1927
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées, MON auditoire !

C . …, écoute-MOI, ton Maître :

Le paysage, de couleur automnale, va bientôt passer à l’hiver,
Le reflet de ta vertu se voit parfaitement comme dans un miroir.
Le vol des loriots s’accélère au coucher de soleil sur les montagnes,
Au crépuscule sylvestre, le héron survole, le voyageur espère bientôt arriver.
Bien qu’il souhaite arrêter ses pas profanes sur le chemin terrestre,
Et trouver une source limpide pour laver les poussières de la vie.
Il faudra qu’il apporte sans faute le salut divin à la population,
Et qu’il utilise la barque [de la Sagesse] pour pouvoir traverser le fleuve [de l’ignorance].

Ta vertu, JE la reconnais bien mais l’exemple de la vie d’ascète doit être fortifié, afin que tu puisses guider et amener les autres dans la vraie Voie spirituelle leur permettant d’éviter la damnation des réincarnations. Vous êtes nés à l’époque où les gens suivent des exemples immoraux et sèment alors des malheurs dans la vie, ce qui est contraire à la moralité. Vous continuez de poursuivre sans raison le chemin de l’ignorance et de souffrances, ce qui aboutit à la chute fatale d’innombrables âmes dans l’océan terrestre. La vertu et la moralité abandonnées, vous commettez encore plus de péchés. S’il n’existe pas le Très Miséricordieux qui, par sa grande compassion, fonde la Troisième Ere Universelle du Salut Divin pour sauver ceux qui ont une base de bonté, alors le monde entier se dégradera peu à peu jusqu’à sa destruction totale. L’ancien podium sacré, situé sur les hautes montagnes ou dans les vieilles forêts, ne sera pas ré-attribué à aucun Saint ou Immortel bannis sur Terre. En Europe, en Asie [, … et partout] les catastrophes et les désastres, en raison de la Loi Divine, puniront les cruels et pécheurs. L’univers s’abîme fortement, mais vos pas profanes se traînent encore. Si vous ne réagissez pas assez tôt, il sera trop tard pour vous repentir lorsque la barque de la Sagesse Divine aura gagné le large, la période de l’amnistie universelle sera terminée. Tâchez d’en prendre connaissance ! Humains, écoutez bien cela ! Ascension.


Le 21 janvier 1927
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées, MON auditoire !

Ecoutez-MOI : la source des Immortels, la voie des Bouddhas attendaient toujours, depuis l’Antiquité jusqu’à ce jour, les chanceux, les vertueux, les bienfaiteurs et ceux qui corrigent leurs caractères pour s’écarter des mœurs de l’ignorance. Beaucoup sont en péril au large de l’océan de souffrance mais les profanes s’y accrochent. La Tour du Miroir Divin fait voir d’innombrables péchés commis, pourtant nombreux sont ceux qui fréquentent les lieux de débauche. Votre vie terrestre est éphémère comme dans un rêve. Nés en humains en ce monde, vous êtes comme des damnés en mer de souffrance, vous devez y accomplir vos devoirs afin de racheter vos erreurs et péchés des vies antérieures. Il y a déjà tant de pleurs et de rires sur le sentier terrestre fatiguant mais ils ne sont pas encore suffisants pour vous sortir de vos rêves. Moralité renversée, mœurs dégradées, vous vous entre-haïssez, vous vous disputez, vous vous battez sans trêve. La religion se divise, les nations n’ont plus de considération envers le Dao, le bien et le mal se mêlent. Il ne vous reste qu’un peu de souffle pour vivre ici-bas mais vous ne voulez pas corriger vos caractères récalcitrants. Demain, lorsque votre âme tombera en enfer, comment sera-t-il possible que les chaînes de supplices infernaux ne vous attachent pas ?

Le Dao de DIEU est fondé. Il vous guide pour que vous ne commettiez plus de péchés et que vous puissiez éviter le cercle vicieux de souci et de malheur pour ceux qui ont une bonne base de bonté. Si vous ne vous pressez pas [de vous corriger, vous le regretterez] car la vie éphémère ici-bas se passera aussi vite qu’un clin d’œil. Prenez-en conscience ! Ascension.

Le 22 janvier 1927
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Tr . … MON doux disciple. Trương, tu as la permission de t’habiller avec les costumes religieux sur lesquels J’ai déjà apposé MON sceau divin. Quant à N., tu attendras que tes habits soient confectionnés, JE donnerai MA bénédiction en même temps.

Th . …, écoute-MOI, ton Maître :

La splendeur de ta Vertu brille dans les villages et leurs environs,
Amorce un bon départ pour suivre le chemin des Saints.
Précieux comme un cèdre, tu attendras le retour au pays des béatitudes,
En teintant tes habits de mandarin de couleur zen.
Le paysage pittoresque vante la brillante lune éclairant le fleuve « Vị »,
Le nuage répand la brume blanche recouvrant la cime « Tần ».
Forgeant ton exemple très sincèrement pour apporter le salut divin aux gens,
Avec le vent, la barque de la sagesse te conduira loin des rives de l’ignorance.

Tr. …, JE suis très heureux d’avoir des disciples bien-aimés, respectueux de ce Saint-Siège. Le chemin de la vie offre plein d’amertumes et de malheurs, nul ne peut se réjouir des moments de félicité. La scène de la vie est contraignante aussi, comme vos pas terrestres qui deviennent de plus en plus pénibles.

Nés en tant qu’humain, chacun d’entre vous porte une responsabilité spécifique, qu’il faut s’efforcer de remplir parfaitement, afin que vous puissiez réaliser les bienfaits qui compensent vos péchés du passé et font disparaître votre mauvais karma. Vous vous élèverez ainsi aux dignités plus nobles que celles insipides de ce monde d’ignorance.

Les jours et les mois passent vite. Le rythme des saisons s’accélère. Les fleurs de lotus se sont fanées puis les chrysanthèmes altéreront. L’hiver se termine et le printemps renaît. Déjà la couleur de votre vie se teinte de celle de chagrins mais le chemin d’ambition et de convoitise est sans fin. Les intérêts et la gloire sont bruyants, la richesse et la fortune vous laissent rêveurs. Leur durée de joie est insignifiante mais ces lieux de punition ne finissent pas de vous attirer. La douleur et la souffrance, les pleurs et les rires s’enchaînent. Si jamais on pose le pied dans ce lieu de tristesse, on s’apercevra que c’est un tombeau abandonné recouvert d’herbes sauvages ou un champ désert et brumeux. Au crépuscule de la vie, aucun des visiteurs sur Terre ne peut éviter ce dernier tournant. Recherchez le miraculeux Dao. Enrichissez votre cœur de vertus. Empruntez l’habit de moine afin de vous retirer du monde profane. Plus vous aidez autrui à suivre le chemin de la vertu, plus vous avancez sur votre chemin spirituel, plus vous vous élevez au ciel pour entrer dans le pays de béatitude des Immortels. Voilà l’invité des Immortels qui échappe aux pénibles réincarnations du monde terrestre. Efforcez-vous, tâchez de trouver rapidement votre chemin de peur que ne survienne bientôt la fin de votre existence terrestre. Prenez-en conscience ! Ascension.



Le 20 décembre de l’an lunaire du Tigre Bính Dần (23-01-1927)
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées !

CH . …, écoute-MOI, ton Maître :

Les « arbres millénaires » de la forêt d’en face exhalent leur parfum,
Moralités et Vertus convergent vers le chemin commun.
Une longue route à parcourir vous attend, en ce monde,
Au Mont sacré, on guette et prête l’oreille aux cinq notes de musique céleste.
Au retour céleste, si vous êtes éveillé le soleil de midi arrivera plus tôt,
Et que de joie et de paix dans la splendeur de la béatitude éternelle !
La recherche de la retraite pour une vie de l’Immortel laissera un souvenir qui dure,
Et donnera l’exemple d’un Homme digne de ce nom aux générations futures.

JE te donne MA parole pour que tu le saches : « La joie et le bonheur dans l’avenir de ton foyer deviennent certitude grâce à l’exemple de Moralité et de Vertu. Toute la famille doit regarder dans la même direction : Malgré richesses, trésors, biens et avec beaucoup d’argent, il n’y a pas grand monde qui puisse atteindre la noble dignité en rejetant la vie mondaine et donner un bel exemple de vertu aux générations suivantes. Toute ta lignée se reverra plus tard [au Paradis] et retrouvera la paix et la joie des milliers d’années précédentes. Voilà le vrai bonheur d’une famille. »

Je vous bénis tous, chers enfants. Ascension.



Le 20 décembre de l’an lunaire du Tigre Bính Dần (23-01-1927)
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées !

A la forêt de méditation, le soleil se couche derrière le Mont « Tần »,
Désormais, ne vous fatiguez pas pour des choses inutiles.
Mais forgez la volonté et la persévérance sur le chemin des Saints,
Afin de bâtir avec efforts le fondement d’humanité.
A la tombée du soir, les oies sauvages regagnent la forêt d’en face,
Attendez la barque de sagesse pour quitter la rive profane.
Vos cheveux blancs apparaissent avec le rythme des printemps,
Apportez le salut divin à l’humanité et DIEU vous bénira.

Au soir de l’automne, la lune disparaît bientôt, les jours passent vite comme des oies sauvages traversant la montagne et le printemps de la jeunesse est déjà un passé lointain. Si vous ne persévérez pas dans la bonne voie du Bien pour éviter le chemin de l’ignorance alors vous ne saurez pas jusqu’à quand vous devrez payer toutes les dettes de votre karma.

Recherchez dans des hautes montagnes, une source silencieuse pour vous laver des poussières profanes. Usez de la morale et de la vertu comme d’une échelle pour grimper les échelons de la noblesse divine, évitant ainsi le chemin des péchés. La récompense et la punition sont deux voies distinctes. Tâchez d’accomplir de bonnes œuvres, vous le comprendrez !

JE vous bénis tous, chers enfants ! Ascension.



Le 20 décembre de l’an lunaire du Tigre Bính Dần (23-01-1927)
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées !

N . …, écoute-MOI, ton Maître :

Au lac « Động Đình » , … revenait à son pays céleste,
A ton âge, il est temps que tu entames ton chemin de vertu.
Mets fin à ta vie de mandarin pour suivre l’exemple brillant des vertueux,
Le printemps s’épuise, mets le cap sur le séjour des Immortels.
Il fait soir, les oies rentrent plus vite ; la vie est suite de dettes et de remboursements,
Il est tard, devant les sentiers serpentants de montagne, choisis-en un,
Vie austère et bienfaits à réaliser, grave-les en ton cœur,
Pour te sortir de la vie profane malgré des obstacles et difficultés.

J’ai donné l’ordre, à l’avance, aux Immortels et Bouddhas de faire des miracles pour fortifier ta foi. C’était pour t’amener dans le chemin de vertu et descendre une échelle céleste pour que tu puisses grimper jusqu’au Paradis, ton origine divine d’antan. Je t’ai aussi révélé un mystère divin par l’entremise de Th. … Tâche d’en déduire un enseignement pour assurer ton avenir.

Pas mal de Saints, bannis du ciel pour se réincarner dans ce monde de malheurs et de peines, se sont noyés dans le fleuve de l’ignorance et échoués sur la rive de souffrances. Impliqués dans des jouissances profanes, portés au sommet de richesse, vous chassez complètement la moralité et l’éthique hors de vous. Le retour à votre ancienne dignité céleste devient donc impossible comme si elle était entraînée par le courant d’un fleuve. A cause de cela, il est difficile, très difficile de vous sauver !

Il faut donc s’efforcer de garder la moralité même dans la peine afin de montrer le chemin aux prochaines générations. Tu réaliseras ainsi des bienfaits pour la fin de ta vie terrestre. Tu régleras tes dettes karmiques et apporteras, à ce moment, ta grande bonté du cœur devant le Tribunal des Trois Grandes anciennes religions pour retrouver ton ancienne origine divine, au pays de félicité céleste et tu échapperas aux séjours terrestres forcés depuis longtemps. Tu dois anticiper la situation de ta famille. JE te donne MA parole, fais des efforts ! A la modification des Lois, tu dois être présent à l’oratoire. Tu seras désigné ensuite administrateur de la religion afin de guider la population locale. C’est là que J’ai regroupé un grand nombre de fidèles bien-aimés !

Je vous bénis, chers enfants ! Ascension.



Le 20 décembre de l’an lunaire du Tigre Bính Dần (23-01-1927)
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir MES disciples, MES filles bien-aimées !

H . …, écoute-MOI, ton Maître :

Au large, vent en poupe, le bateau file à pleines voiles,
Afin de suivre le miraculeux Dao, mettre le cap sur le Bien.
Des traces profanes se sentent encore dans l’odeur terrestre d’antan,
Les causes de tristesse sont dorénavant lavées, à la rivière de Parfum.
Au soir de printemps, la brume est répandue sur le monde de mandarins ,
Le long d’un rideau de saules, la lumineuse lune éclaire le chemin.
Forgez cent vertus afin de pouvoir guider peu à peu le peuple,
Ecartez les obstacles pour trouver la direction du Mont Sacré.

La vie passe vite, le monde est plein de difficultés. Votre vie d’une centaine d’années comporte beaucoup de grands changements et de bouleversements. Combien d’entre vous – visiteurs sur Terre – parviendront à apporter votre titre et votre réputation au monde des morts pour vous élever à la noblesse céleste ?

Tes jours de printemps s’épuisent. Il faut savoir embellir tôt le printemps du cœur, voilà la belle sentence indiquant aux gens de ce milieu mondain le chemin du Paradis.

JE te félicite pour ton respect sincère. Tâche d’amener les hommes dans la voie du bien. Personne ne pourra dérober ta noblesse divine pour tes jours futurs. JE bénis toute ta famille.

JE vous bénis tous, chers enfants ! Ascension.



A Tây-Ninh (à la pagode « Gò Kén »), le 12 janvier de l’an lunaire du Chat Đinh Mão (13-02-1927)
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

J’ai fondé le Dao au Vietnam, afin de récompenser ce pays qui a subi, depuis toujours et à plusieurs reprises, MES divines colères. Toutefois, JE vous ai pardonné, et en outre, JE suis venu pour vous récompenser glorieusement. Depuis la Création de l’univers, aucun pays de ce globe terrestre 68 n’a eu ce privilège. Mon but était de vous récompenser, JE vous ai alors attribué plus d’avantages ; il n’y avait aucune raison pour que JE donne une part plus grande aux autres pays !

Ô malheur ! Quelle tristesse ! Quelle souffrance ! JE suis venu vous offrir la « Belle et Précieuse Perle » ; cependant vous vous êtes montrées prétentieuses et vous l’aviez méprisée. J’ai été déçu de voir comment les femmes pratiquaient la religion ! A maintes reprises, J’ai été triste à tel point que JE ME suis fâché, Je n’ai pas voulu créer le Collège des Femmes Caodaïstes. Mais homme ou femme, vous êtes, tous, MES enfants. JE ne veux pas, à contre cœur, vous abandonner. A cause de MON Amour pour toi , à plusieurs reprises JE t’ai mise à l’épreuve et ai réduit le niveau de bienfaits nécessaires afin que tu puisses revenir à ton ancienne dignité céleste, en raison d’une promesse à GUAN YIN, J’ai pris la résolution de te réserver les grâces divines pour la réalisation de cette bonne œuvre. Chère enfant ! Que J’ai de la compassion pour toi ! Il n’y a pas de raison que tu abandonnes totalement ta bonne œuvre éternelle pour une faute commise.

Observe bien pour savoir combien JE t’aime ! Si JE maintiens la création du Collège des Femmes Caodaïstes, c’est grâce à toi. JE les ai appelées. Elles ne voulaient pas venir ! JE les ai instruites. Elles ne M’ont pas écouté. JE voulais les punir ; mais MON Amour était plus fort. Tu es la grande sœur. JE suis venu pour fonder la Troisième Ere Universelle du Salut Divin en ME basant sur le mot « Concorde ». Tu t’arranges et choisiras celles qui te plaisent. Tu les nommeras afin que JE décide. Tr . ! Tu aideras ta sœur ! Ascension.



Le 18 janvier de l’an lunaire du Chat Đinh Mão (19-02-1927)
Saint Empereur Guan

Heureux de voir les fidèles hommes, les fidèles femmes, le Public !

Quang minh huệ nhãn chiếu càn khôn, 光明慧眼照乾坤
Thánh đức lưu tâm quốc bảo tồn. 聖德留心國保存
Ðế Việt san hà chung hạnh đạt, 帝越山河終幸達
Quân tranh thế giới Ðạo khai môn. 君爭世界道開門

Traduction du poème :
L’œil de Sagesse, sa lumière splendide illumine l’univers entier,
Portez votre attention sur la Sainte vertu pour protéger le pays.
Le pays du Vietnam aura à la fin le bonheur mérité,
Quand les Rois du monde sont en guerre, le Dao s’ouvrira pour sauver l’humanité.
Guan Yin se manifeste :

Esprit de Bodhisattva Guan Yin résidant en permanence à la mer du Sud.

Heureux de voir les fidèles hommes, les fidèles femmes, le Public !

Nam thành Chánh giáo cứu sanh linh, 南城正敎救生靈
Hải đức dương chi cải thế tình. 海德楊枝改世情
Quan niệm Thiên ân tai ách giải, 觀念天恩災厄解
Âm phong nhựt tản chiếu đơn đình. 音風日散照丹庭

Traduction du poème :
Au Vietnam, se formera le Saint Enseignement pour sauver les humains,
Son immense vertu et le rameau de filao réformeront la vie humaine.
En préconisant que les Grâces Divines feront dissiper catastrophes et malheurs.
Comme le bruit du vent, les rayons de soleil apportent à la cour royale la splendeur.

L’esprit de Li T’ai Bai se manifeste

Li Po ou Li B’ai : Heureux de voir les fidèles hommes, les fidèles femmes, le Public !

Thái hòa dương thạnh Ðạo nam khai, 太和陽盛道南開
Bạch tú Thiên đăng đắc cảm hoài. 白宿天燈得感懷
Kim tác liên tâm cơ hậu thế, 金作蓮心機後世
Tinh thành lộ dẫn chiếu Vân Ðài 星成路引照雲臺

Traduction du poème :
Grande concorde et prédominance du Yang suscitent la création du Dao au Vietnam,
L’étoile du matin, lumière du ciel, parvient à s’emparer des cœurs humains.
“Kim [Tinh]” œuvre pour sa postérité humaine à édifier leur trône de lotus par les cœurs,
Voilà ce qui construit la voie conduisant glorieusement à la Tour de Noblesse céleste.

Le monde maintiendra la profonde quiétude afin de recevoir respectueusement Le Très Miséricordieux.



Le 18 janvier de l’an lunaire du Chat Đinh Mão (19-02-1927)
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir les hommes fidèles, les femmes fidèles, MON auditoire !

JE présente ici MES félicitations aux disciples qui ont manifesté leur sincère respect et leur dévouement pour guider et amener les humains dans la voie du Bien.

Si le Dao est fondé avec un jour de retard, les humains feront alors des péchés par milliers. C’est pourquoi, JE veux que chacun d’entre vous tienne à cœur à restaurer la Sainte Doctrine.

MA plus grande joie sera de vouloir que vous vous aimiez, et que vous vous aidiez mutuellement comme des enfants d’un même foyer. Il faut travailler ensemble pour le même but, partager les joies et les peines, s’entraider et progresser ensemble vers le chemin de la vertu afin d’échapper aux souffrances de ce monde profane où ont coulé et sombré des gens par millions à cause des pièges de richesse ou de gloire.

J’attends beaucoup de vous. Il ne faut pas, à cause de l’étroitesse des sentiments profanes, que vous mettiez fin définitivement à votre fraternité, à votre solidarité. Cela est complètement contraire à la vertu religieuse ! Ascension.


Le 19 janvier de l’an lunaire du Chat Đinh Mão (20-02-1927)
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir les disciples, les filles bien-aimées !
Humains, écoutez-MOI :

Le Dao de DIEU a été fondé en trois périodes, la Sainte source a apporté le salut à d’innombrables gens. Mettez de la persévérance à poursuivre le droit chemin du bien afin de saisir la raison mystérieuse des choses. Le Créateur a tout préparé et tout arrangé pour guider l’humanité et répandre généreusement sur elle sa bénédiction pendant cette Dernière Ere.

Qui sont les chanceux ? Qui sont les malchanceux ? La Providence Divine, à cause de la Justice, fonde la voie de salut en vue de pêcher les naufragés terrestres. Prenez conscience de cette période de votre existence, abordez et entrez dans le giron de l’Eternel afin d’entamer la voie de la Sagesse spirituelle pour vous laver des taches profanes. Dominés par des mouvements de l’obscurantisme, vous vous y êtes résignés à ne pas pouvoir avancer d’un pas en ce monde terrestre.

En raison de MON Amour de la vie, JE réunis les Trois Anciennes Doctrines pour répandre MA miséricorde dans tout l’univers en vue de récupérer les [anciens] Saints condamnés à se réincarner sur Terre, avant la période de châtiment céleste.

Désastres en Europe, catastrophes en Asie, tout sera enchaîné, comme prédéterminé selon le Livre du Ciel, et sèmera la terreur et la désolation dans de tels pays qui, par leur cruauté, sont cause de plaintes et de haines dans tout l’univers.

Qui hâte ses pas pour rencontrer la source du Bien et réaliser progressivement les bienfaits tout en réduisant votre karma. Ce afin d’échapper à tous les ennuis et souffrances à venir. Tâchez de le comprendre ! Ascension.



Le 20 janvier de l’an lunaire du Chat Đinh Mão (21-02-1927)
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir les disciples, les fidèles femmes, le Public !

JE suis heureux pour vous qui avez le bonheur de savoir prêter votre attention au saint Enseignement. JE vous conseille, chers enfants, de vous solidariser dans la marche vers le séjour des bienheureux. Ce séjour, il vous est toutefois impossible de le voir, mais vous êtes capable de l’atteindre. Ce sera le jour où vous comprendrez la raison du Dao que JE vous ai enseigné jusqu’au bout. Si vous avez ce pieux enthousiasme pour le Dao, alors le jour où vous parviendrez à ce but sera proche.

Ce séjour de félicité n’est pas du tout loin, il se situe justement ici-bas. Cependant, parce que vous n’y faites pas attention, vous ne le trouvez pas. En revanche, vous continuez à mener une vie vulgaire et indigne tout en oubliant la noble voie spirituelle.

Chers enfants, vous devez savoir que dans tout l’univers, les humains sont MES enfants chéris. C’est pourquoi, JE tiens constamment à prendre soin de vous pour que vous sachiez vous repentir et puissiez vous réjouir ensemble des béatitudes célestes.

JE vous demande : Tel est votre but principal, n’est-ce pas ?
Tr. …, tu le diras à tes frères !
Ascension.


A Tây-Ninh (à la pagode « Gò Kén »), le 27 janvier de l’an lunaire du Chat Đinh Mão (28-02-1927)
LI T’AI BAI se manifeste.

Heureux de voir les fidèles hommes, les fidèles femmes.

Bính Thanh , tu dois prendre soin de la statue du Bouddha Sakyamuni devant le Palais de l’Alliance Divine pour qu’elle ne soit pas abîmée, ni cassée car l’ÊTRE SUPRÊME y a exécuté LUI-MÊME le sacrement du règne de SON Saint-Esprit. Ecoute bien !

La sphère de l’univers aussi ! Après l’avoir démontée, il faudra la ré-installer exactement comme elle était. Quand vous voulez la démonter, il faut d’abord ME prier pour que j’apporte le Souffle Divin l’accompagnant pendant un moment avant que vos mains de l’humain ne s’y posent. Ecoutez-le bien !

Dites aux [fidèles] des nouveaux Oratoires qu’il faut prier LE TRES HAUT de procéder au sacrement du règne de SON Saint-Esprit. En plus, l’oratoire provisoire doit être construit sur le terrain inoccupé. Quant au Palais provisoire de l’Alliance Divine, il doit être construit devant l’oratoire provisoire. Les fidèles devront défricher la forêt qui fait face à ce terrain. En conséquence, au cœur de la forêt, à trois mètres et demi environ du terrain inoccupé, posez un repère en bois pour prendre les mesures du Palais de l’Alliance Divine comme suit : de l’autre côté de « Bàu Cà-Na », à 50 mètres environ, posez un repère en bois pour indiquer le périmètre du Saint Siège. Je répète, à partir du premier repère du côté du terrain, il faut mesurer vers Bàu Cà-Na 27 mètres. Note-le bien ! Dans un carré de 27 mètres de côté, le Palais Octogonal sera construit, il aura la forme d’une maison ronde ayant 8 toits, le plancher sera bâti sur une hauteur de 9 mètres du sol. Faites construire les 8 toits dont vous choisirez la largeur. La hauteur du Palais Octogonal sera de 9 mètres, dont le dôme sera constitué seulement de 8 toits bien distincts. A son sommet, il faudra y poser une lumière bleue . Ensuite, c’est le Palais principal, long de 81 mètres, et large de 27 mètres. Il faudra que Je fasse le dessin. Des deux côtés du Palais de l’Alliance Divine, il y aura deux tours : à droite c’est la tour du Tambour de Tonnerre et à gauche celle de la Cloche du Palais céleste de Jade Blanc. Il faudra que Je le dessine.

HỘ-PHÁP (Protecteur du Dharma), THƯỢNG PHẨM (Supérieur du Spirituel), ce midi, il faudra fixer une plume à la corbeille à bec, placer en dessous une grande feuille de papier et organiser une séance de spiritisme au Palais pour que Je vienne dessiner.

BÍNH THANH, tu dois être présent à la séance. Personne ne doit y assister. Obéissez !

Il faut acheter le terrain de Bàu Cà Na pour y faire le Lac de « Động Đình ». Obéissez ! Ascension.

02-03-1927
LI T’AI BAI ou LI B’AI se manifeste.

Heureux de voir les hommes fidèles, les femmes fidèles.

Chers fidèles ! Maintenant, vous devez traverser un chemin difficile. Pour surmonter ces obstacles, il vous faut nécessairement du dévouement, de la persévérance et vous efforcer de considérer que la morale est plus importante, au-dessus de toutes les jouissances de ce monde terrestre.

La fondation de la religion sera toutefois bientôt achevée, mais il y aura encore des obstacles, quand vous devrez vous mettre aux épreuves très difficiles du dernier moment. La propagation de la nouvelle foi a été déterminée selon le Plan Cosmique ; il vous sera difficile de bien l’accomplir avec vos forces humaines. Je vous le préviens pour que vous sachiez et preniez des précautions nécessaires dans l’exercice de vos fonctions. Des dangers vous attendent tout le long du chemin ; il est toujours très difficile de traverser les flancs de montagne ; cependant la lumière de DIEU éclaire le chemin pour vous guider et vous y arriverez, nombreux ou moins nombreux, à la fin. Le Conseil des Trois Anciennes Doctrines se réunit en ce moment sous la Présidence du Très Miséricordieux pour planifier la création des fondements du Dao partout afin que tout converge vers la Raison céleste à la fin de cette Dernière Ere d’évolution. Ascension.

03-03-1927
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir les disciples, les fidèles femmes, MON auditoire !

La source du Dao a été répandue à toute l’humanité mais les habitants d’ici vivent encore dans leurs rêveries. Il n’est pas encore facile pour les humains d’échapper aux scènes de débauche en ce monde terrestre profane : peu de gens de bien, beaucoup de méchants ; bienfaits infimes, péchés nombreux, voilà ce qui a été prévu comme châtiment d’après le plan divin. JE vous aime également tous ; cependant la triste destinée que vous devez supporter en cette dernière période me déchire le cœur, quand je dois tenir le gouvernail miraculeux de l’univers. Je connais bien tous vos « actes visibles ou cachés » pour la Vraie Morale. Cependant, vos forces humaines ne peuvent pas surpasser le Plan Divin. Chers enfants, avancez sur le droit chemin et attendez le moment où vous aurez accompli un peu de bienfaits afin de pouvoir traverser le chemin épineux, surpasser les nuages bleus et entrer dans les séjours des bienheureux destinés à purger toutes impuretés terrestres. Voilà le point final des Très Saintes entités humaines. Vents et poussières. Obscures et fatigantes sont les scènes de la vie. Tant de leurres de richesse, plein de résidus de gloire vous tentent. Peu d’élus savent éviter tous ces tristes ennuis que les visiteurs sur Terre appellent à tort célébrités. Hélas ! C’est regrettable aussi ! Quand le vent perdra son souffle, vous monterez sur le voilier à destination de votre ancien pays ! Comme vous entamez seulement le chemin de la Vertu à un âge avancé, lorsque votre santé donne des signes de fatigue ! Réfléchissez pour connaître votre chance ou votre malchance ! Ascension.


03-03-1927
Votre MAÎTRE se présente ! Chers enfants !

Je vous parle pour que vous compreniez : Vous avancez bien sur le chemin du Dao d’aujourd’hui. Pour bien accomplir votre responsabilité, il faut surmonter des obstacles afin d’atteindre votre noble objectif.

Une majorité d’entre vous a accepté beaucoup de peines en raison de votre respect pour MOI, votre MAÎTRE, et aussi envers les gens à qui vous voulez apporter le salut divin. Mais il y a aussi ceux qui usent de leur mauvaise volonté pour provoquer le mécontentement à l’intérieur de MA religion. JE ME sers de MA Miséricorde et de MON Amour de la vie pour vous guider ; alors JE n’utilise pas le favoritisme pour perturber votre confiance, n’ai pas de «desseins visibles ou cachés» illicites pour semer la discorde. Enfants de la même famille, vous êtes tous égaux devant MOI. Les défavorisés, les faibles recevront davantage MON soutien et MON guide que ceux qui ont du pouvoir ou des avantages.

Parfois, JE voudrais punir ceux qui abusent de leur position dans la vie profane pour causer des désordres dans la religion, mais J’ai de la compassion. Les Génies, les Saints ont enregistré leurs actes en attendant le jugement dernier à la fin de leur vie.

En ce monde terrestre, il existe tant de gens malhonnêtes ; vous ne pouvez croire quiconque sinon vous-même. Beaucoup de gens font semblant de ME prier mais en réalité, ils veulent vous observer et attendent que vous vous trompiez pour dévoiler l’intérieur mystérieux et essentiel de la religion.

Le mystère a été déterminé dans les Livres Célestes. La fondation du Dao a pour but de guider ceux qui ont la chance de savoir s’orienter ensemble, en surmontant les obstacles et en aplanissant les chemins épineux, vers la voie qui mène jusqu’à l’échelle céleste pour s’unir avec MOI, le MAÎTRE DIEU, à leur fin. Vous y parviendrez ou non, cela dépend de votre détermination !

JE ne peux pas vous dévoiler tout ce mécanisme mystérieux du Ciel. Tr. …, T. …, H. …, vont bientôt accomplir leurs responsabilités et leurs bienfaits, alors il leur arrive des entraves. Sinon, ils ne pourront pas éviter un grand malheur. Car J’ai modifié le plan céleste pour les sauver. La quiétude et la paix sont deux choses dont JE ME sers pour poser le fondement du Dao. Combien de fois l’humanité a versé son sang à cause du Dao ! Mais a-t-elle réussi ?

Pour cette raison, JE dois accepter que vous subissiez des peines et des difficultés pour que votre accomplissement religieux soit parfait.

M. …, N. …, S. … Désormais, s’il y a une séance de spiritisme comme les précédentes, JE vous autorise à ne pas venir si vous n’êtes pas concernés car vous gaspillerez votre peine et ce n’est pas utile. Vos itinéraires, JE les ai déjà prévus. Même si vous êtes plus rapides, vous n’arriverez pas avant l’heure ; même si vous êtes lents, vous ne serez pas en retard. Les « plans d’action ou de retrait » ont été fixés à l’avance par MOI, votre MAÎTRE, seulement. Mais si les disciples ont la même volonté, le même idéal, comme vous autres, il y aura alors des joies, des rires tout le long de votre chemin commun. Rien ne vous contrarie entre vous… Il vaut mieux que vous réfléchissiez.

S. … rapporte au MAÎTRE les faits de T.M. …

Sourire divin ! JE n’emploie pas, et en aucune circonstance, ces personnes dans MA religion. Jamais ! Hélas ! L’argent en nombre, les denrées délicieuses et joyaux précieux détournent souvent la volonté des profanes. Les hommes terrestres ne veulent pas utiliser des biens illicites, à fortiori ceux du Ciel ! … Si Hàn Tín d’autrefois n’avait pas changé d’avis en livrant un ami, il n’aurait pas été tué sans motif valable. Quant à Trương Tử Phòng , s’il n’y avait pas de Phạm Tăng qui voulait renverser le plan divin, il aurait pu régler plus aisément ses dettes morales et ses ressentiments. JE vous ai prévenu que vous deviez subir un peu plus de peines en compensation pour éviter ces troubles qui ne sont rien d’extraordinaire ! Tâchez de le comprendre ! Ascension.

05-03-1927
L’esprit de BODHISATTVA GUAN YIN
résidant en Permanence à la Mer du Sud se manifeste !

Joie aux pratiquants, aux pratiquantes et au public !

Les Dignitaires, mettez-vous à l’aise !

Mes chères sœurs du Dao, écoutez-moi :

Humble femme, j’ai un immense bonheur de constater votre sincère respect à mon égard. Désormais, il faut que vous vous unissiez afin de guider et faire avancer les pas de la prochaine génération. Nombreuses sont les fidèles femmes qui ne mettent pas toute leur force pour aider la religion ; efforcez-vous davantage pour mériter vraiment le grand Amour de Votre MAÎTRE et bien défendre l’honneur des femmes du Viêt-nam. Les récompenses vous sont réservées. Le temps s’accélère. Si vous traînez, il vous sera plus difficile de suivre les traces du chemin de demain. Humble femme, je suis ravie que vous sachiez accepter des peines pour accomplir correctement vos responsabilités. Voilà ce que j’attends de vous, chères fidèles femmes.

Que la vertu des femmes du Vietnam brille comme l’éclat d’un miroir,
Femmes du passé et celles d’avenir se réuniront sous le même toit.
Etant femme dans le passé, je voudrais sauver le destin des femmes,
Afin que le paysage pittoresque des trônes de lotus d’autrefois resplendisse encore plus !

Chers fidèles hommes et fidèles femmes, soyez-en conscients !
Ascension.

05-03-1927
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Joie aux pratiquants, aux pratiquantes et à MON auditoire !

K. …, écoute ton MAÎTRE :

Depuis la forêt de méditation, le son de la cloche du midi s’accélère,
Heureux sont ceux qui M’ont rencontré en cette époque opportune.
Le chemin de la Vertu brille comme un miroir de claire lune,
La cour des lettrés reflète un air d’automne doré.
Les fleurs du Têt se fanent, la neige tombe comme la vie change,
«Les méchants disparaîtront, les doux monteront au Paradis» : choisissez votre côté.
Efforcez-vous d’embaumer votre bon cœur avec le parfum du Dao,
Et peut-être, vous sera rendue votre ancienne dignité divine.

Le rideau céleste cache les vestiges de vos vies terrestres antérieures, la Sainte Doctrine guide vos pas de profane. A la fin de cette Ere de la Dernière évolution, nombreux sont les bouleversements qui surviendront dans la vie sur Terre ! Subitement, un faisceau de lumière divine éclaire ce 68ème globe terrestre pour éveiller ses visiteurs profanes. Elle guide les chanceux et les sauve des tribulations divines qui à cause de la méchanceté des humains les élimineront. D’innombrables gens sont en péril sous les flots de l’océan de la vie profane dont les chemins les attirent et les poussent dans une abominable désolation pour l’humanité. On ne sait plus discerner la bienfaisance de la malfaisance ; on ne prend pas conscience des exemples du Bien ou du Mal. Versant raide, abîme profond, forêt en face, vieille montagne, le paysage attendra toujours le retour des visiteurs mais la voix poignante des égarés n’atteindra pas le ciel bleu. Telle charité ancienne, telle moralité antérieure, tels livres saints, telles paroles sages, toutes les mœurs vertueuses ont été altérées en moins de cent ans par les parties d’échecs de la vie. Ainsi, s’il n’y avait pas de sources miraculeuses destinées à rappeler les êtres humains à la vertu, les hommes continueraient à se déchirer, se disputer, se tuer à cause des intérêts, des gloires, des richesses jusqu’à l’impasse, puis en raison de cette barbarie il n’existerait plus aucune trace d’hommes, d’animaux ou de matières sur Terre.

La religion de DIEU éclaire de brillants exemples. Tâchez de vous éveiller des illusions. Votre vie terrestre ne dure pas. N’attendez pas jusqu’à la fin des jours. A l’école de bienfaisance, il est recommandé de faire pencher la balance du côté des bienfaits, de se corriger tôt car vous êtes déjà comme en pleine forêt, au coucher du soleil.

L’humanité tâchera de comprendre.

Votre Maître, que JE suis, voudrait que vous vous unissiez pour inaugurer une voie de la Sainte Doctrine, que vous sachiez vous solidariser dans les peines comme dans la joie afin de guider la population. Si à cause de ce peu de la volonté profane vous vous divisez, vous vous haïssez, vous vous rivalisez, vous donnerez alors le mauvais exemple pour les générations futures. Le Dao, à cause de cela, aura beaucoup de difficultés pour réussir rapidement ! Chers enfants, tâchez d’y prêter attention, c’est quelque chose de très précieux et respectueux que vous puissiez M’offrir.

JE vous bénis ! Ascension.


Le 04 février de l’an lunaire du Chat Đinh Mão (07-03-1927)
« EMPEREUR DE JADE DIEU SUPRÊME qui vient sous le nom de CAO DAI pour enseigner le DAO au Vietnam »

Heureux de voir les disciples, les fidèles femmes, MON auditoire !

Mes disciples ! Ecoutez votre MAÎTRE :

Depuis plus d’un an déjà, vous avez beaucoup peiné pour éveiller la population à la Moralité. Une majorité d’entre vous a dépensé beaucoup d’énergie mentale et intellectuelle dans le but de restaurer le fondement du Dao de DIEU. En raison de MON Amour pour la vie, JE l’ai semé et répandu en vue de sauver tous ceux qui font naufrage dans l’océan de l’ignorance et de la souffrance de cette vie à cause de leur karma antérieur et qui ont la chance de rencontrer le Dao.

Votre Maître, que JE suis, tient le mystérieux mécanisme en ME servant toujours de la balance divine pour faire tourner la machine céleste. C’est pourquoi, le monde terrestre doit évoluer suivant ses cycles, la vie humaine doit s’avancer péniblement jusqu’à ce que l’humanité atteigne la perfection. Le monde doit par conséquent se transformer, se décanter, se purifier pour créer un Paradis terrestre.

Les méchants s’élimineront, les sages s’élèveront au Paradis, les forts se ruineront, les faibles gagneront. Si la religion de DIEU n’est pas créée, les êtres humains devront, à cause de leur méchanceté, payer indéfiniment leurs dettes karmiques et ne sauront pas jusqu’à quand ce monde terrestre aura obtenu pleinement sa bénédiction. L’échelle divine aura pu aider à temps les profanes à grimper sur ses marches.

Les épreuves de bienfaisance approchent de la fin, MES enfants doivent arriver encore à un tournant très difficile. Mais l’élan du cheval paraît hésitant tandis que les ailes de l’oie sauvage tentent de surpasser le vent. Plusieurs d’entre vous ont eu des mérites mais vous n’allez pas encore jusqu’au bout de vous-mêmes. Vous n’avez pas complètement épousé la sainte cause envers l’humanité afin de vous forger une vertu parfaite, digne de l’amour de votre Maître DIEU qui vous a enseigné le Dao pour votre bien. JE vous ai déjà dit : le Plan Divin doit s’appuyer sur votre volonté et votre vertu afin de faire fonctionner la miraculeuse machine céleste. C’est pourquoi, J’ai dû changer le mystère du Ciel, usant de la paix et de la quiétude pour guider MES enfants dans la voie de la moralité. Depuis l’antiquité, les hommes ont peiné et se sont sacrifiés pour la religion maintes fois jusqu’à la limite de leur espoir, avec tant de changements et de bouleversements sans réussir à édifier une humanité fraternelle et unie.

Ainsi, les cruels se servent toujours de la puissance profane pour provoquer des troubles. Le chemin tranquille devient alors difficile et dangereux. La mer est calme, le ciel est clair. Le paysage ne peut pas changer brusquement sans raison. Les catastrophes vont commencer, il ne faut pas hésiter sur la voie de la vertu. Vos bienfaits, aussi élevés que le ciel bleu, éclairciront le chemin pour les prochaines générations, qui suivront ces traces pour accéder au fur et à mesure au monde de la félicité céleste, évitant les obstacles pénibles du début. Votre Maître que JE suis, en raison de cela, orientera vos pas et transformera vos peines en joies, les chemins épineux en chemins harmonieux, vos soucis en gaieté, votre découragement en enthousiasme.

Vos œuvres seront moins pénibles, vos grades seront toutefois moins élevés, mais cette quiétude sera béatifiée partout et pour toute l’humanité. Tel est le Plan Céleste. Le comprenez-vous ? Tr., cher enfant, tâche de comprendre MA volonté ! MES chers disciples aussi !

La chose la plus importante, c’est que chacun d’entre vous doit rester sérieux et s’occuper avec soins les affaires de l’Oratoire. Chacun y apporte son dévouement ; c’est ici où vos noms seront gravés sur stèle pour donner l’exemple aux générations suivantes. Soyez-en conscients !

Tr., tu accepteras tous ceux qui ont demandé la conversion et tu dois aussi annoncer clairement aux adeptes que La Nouvelle Loi Religieuse a été établie, l’Eglise Caodaïste la divulguera en conséquence. C’est très bien pour la Moralité et pour votre vie humaine. Ascension.



Le 1er juin 1927 (an lunaire du Chat Đinh Mão) (Séance de spiritisme à Phước Thọ)

Ce message a été déjà traduit dans le tome I.


Le 12 septembre 1927
L’esprit de LI T’AI BAI se manifeste.

Thượng Trung Nhựt, cher ami, tu as une grande responsabilité envers Le Très Miséricordieux pour faire propager la religion. Tu réfléchiras, avec l’Eglise Caodaïste, sur l’orientation à prendre et comment doivent agir les Dignitaires et les fidèles en cette période. Il faut vous baser sur l’honnêteté et la droiture de votre dévotion, dans vos actions et dans vos relations entre vous. Craindre de blesser vos collaborateurs pour ne pas créer le mécontentement des fidèles. Chaque action a été déterminée par le Très Miséricordieux, il ne vous reste plus qu’à avancer progressivement.

Les noms des fidèles qui, en négligeant la Moralité, ne veulent pas contribuer à la pratique de la Sainte Doctrine, seront inscrits dans le registre de bienfaisance, par les Esprits de Génie ou de Saint responsables. Ils passeront en jugement devant la Justice Divine à la fin de leur vie terrestre. Tu devrais appliquer les Saints Enseignements du Très Miséricordieux, à ceux qui savent obéir aux Lois décrétées par l’Eglise Caodaïste, tu pourras M’adresser une supplique pour que JE décide. Malheureusement, plusieurs veulent créer de leur propre initiative d’autres voies destinées à mener le peuple dans des chemins tortueux. Quel regret ! Ils ne savent même pas racheter leurs péchés et régler leur ancien karma mais ils se dirigent eux-mêmes vers l’abîme. Ils sauront alors ce qui les attend à la fin.

Tâche de prêcher le Saint Enseignement rapidement ! Le Conseil d’administration a été bien constitué et chaque membre a sa fonction propre. Il faut vous réunir une fois tous les mois, au 15ème jour lunaire du mois, afin de discuter des affaires de la religion. Examinez ce qu’il faut écarter ou exécuter suivant les bonnes habitudes de la population. Unissez vos forces afin d’ennoblir la religion incitant ainsi les fidèles à progresser spirituellement dans la joie.

A chaque réunion du Conseil, les trois Cardinaux doivent être présents avec les trois Dignitaires du Palais de l’Alliance Divine comme témoins. Toute résolution doit être inscrite dans des comptes rendus de façon qu’il n’y ait pas de contredits plus tard.

Parmi les fidèles, JE te signale qu’un grand nombre de femmes ne connaissent pas bien la Doctrine du Dao.

A chaque office habituel, tu dois obliger les femmes à venir écouter les Saintes Paroles ensemble avec les hommes. Quand JE verrai qu’il y a une femme digne et capable d’enseigner la Sainte Doctrine alors JE l’autoriserai à s’occuper exclusivement de l’enseignement religieux des femmes.

Tr., demande l’autorisation de se réunir tous les mois à Chợ Lớn.

Tu es autorisé à le décider toi-même.
Désormais laisse H. travailler pour le Palais de l’Alliance Divine. Obéis.

Je vous donne à tous MES conseils : tâchez d’œuvrer pour le Dao tout en exprimant votre grande sincérité et votre profond respect envers l’ÊTRE SUPRÊME. Ascension.


Le 17 septembre 1927
LE MAÎTRE DIEU se manifeste.

Chers enfants !

- Votre Maître, que JE suis, vous a dit que J’utilise la paix et le calme pour vous guider sur le chemin du DAO. Il faudrait que vous vous évertuiez de toutes vos forces au développement du Dao, alors vous avancerez de plus en plus loin sur le chemin. Rien ne peut vous contrarier. Toutefois, il s’avère que MES disciples et fidèles s’éloignent des Saintes Paroles et que vous vous occupez davantage des choses humaines. Les Prêtres doivent se préoccuper plus vite de l’enseignement religieux à chaque office. Il faut extraire un passage de Saintes Paroles qui enseignent la Moralité et le lire devant les fidèles de telle manière que les Saintes Paroles continuent à résonner à leurs oreilles et les encouragent à avancer sans crainte dans le droit chemin.

- Tr. et chère fille L. Th., inspirez-vous de cela pour exercer vos fonctions. Obéissez !

- Tr. s’exprime : j’ai appris aux Prêtres le sujet à élaborer depuis l’office à Cầu-Kho.

- Bien ! S’il y a des Prêtres qui ont négligé leur fonction sans tenir compte de MES paroles, alors tu les réuniras et tu déposeras une requête à Li T’ai Bai pour qu’il tranche. Obéis !

- Th. s’exprime : Et à propos de la publication des Saintes Paroles ?

- D’accord, JE l’autorise mais les Saintes Paroles et les poèmes doivent être sélectionnés avec soin, il faut avoir l’approbation du Sacerdoce avant de procéder à l’impression pour éviter de graves erreurs.

- Chers enfants ! Une majorité d’entre vous souhaite des nominations divines mais ils ne comprennent pas encore exactement ce qu’elles sont. JE vous explique : Nombre de Saints, d’Immortels, de Bouddhas se sont réincarnés ici-bas. Si leur ancien karma n’est pas trop lourd, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas fait trop de péchés, alors même s’ils ne sont pas désignés comme Dignitaires mais qu’ils s’évertuent à ennoblir leur bon cœur, ils auront tout de même des positions célestes.

- La nomination divine sert à demander aux Saints, Immortels, Bouddhas réincarnés sur Terre de se sacrifier davantage pour le bien des humains et c’est à ce prix qu’ils pourront retrouver leur ancienne dignité céleste. Chers enfants, rappelez-vous que par MA miséricorde JE vous ai accordé ces nobles titres, mais si les dignitaires se penchent sur l’aspect de réputation plutôt que sur la Moralité, la punition de leur péché sera deux fois plus sévère.

- Tr. …, L. …, Th. … chère fille, MES trois enfants !

- En raison de MA miséricorde, J’aime habituellement MES disciples en leur offrant de nobles titres mais cette fois-ci est la dernière, car MA Nouvelle Loi Religieuse a été parfaitement établie. Li T’ai Bai réclame toujours que J’applique la Loi, ainsi que Saint Empereur Guan et Guan Yin. Par conséquent, à ceux qui en sont dignes leur promotion sera proposée suivant les règles de la Loi. La nomination des dignitaires doit être recommandée par Li T’ai Bai, sinon JE ne la ratifierai pas.

- Tr. ! Il faut que tu t’efforces davantage et que tu t’arranges pour garder une bonne entente avec le gouvernement . Tu seras aidé par les Esprits Supérieurs. Ayez confiance !

JE vous bénis. Ascension.


Le 1er octobre An lunaire du Chat de Feu négatif « Đinh-Mão » (1927)
LE MAÎTRE DIEU se manifeste.

Chers enfants, depuis l’interdiction des séances de spiritisme destinées à répandre la Foi caodaïste jusqu’à maintenant, peu de temps s’est écoulé mais il est déjà arrivé beaucoup d’inconvénients. JE vous ai forgé pour atteindre ce grand idéal. La Sainte Volonté vous a confié la mission avec tous les pouvoirs pour que vous travailliez ensemble, en unissant vos forces, dans le but de faire connaître la religion jusqu’au bout du monde. La création rayonnante du fondement du Dao, en vue de sauver les humains, a été prévue selon le Plan Divin. A ce jour, en ce mois la religion n’est pas encore bien établie, alors ce sera pour quand ? - Aurez-vous réussi cette œuvre de bienfaisance pour que vous puissiez vous unir à MOI (DIEU), combien parmi vous y réussiront, peu ou beaucoup ? JE vous en ai déjà révélé un peu. Tâchez de chercher à bien comprendre ! Il ne faut pas vous tromper que la religion aura sa gloire pour vous mener jusqu’au bout de vos chemins, quelle que soit votre vertu.

Réussir ou ne pas réussir, JE n’ai qu’à arrêter la balance divine en attendant seulement les actions, visibles ou cachées, de chacun d’entre vous. Les agitations que J’ai fixées et vous ai déjà prédites, commencent à apparaître. Si votre esprit n’est pas clairvoyant, votre vertu est imparfaite, vos attitudes ne reflètent pas harmonie et concorde, vous ne voulez pas vous unir pour la fondation du Dao, la modestie et l’humilité vous manquent, vos comportements ne sont pas conciliants, dans ce cas, la religion établie risque de devenir ultérieurement ridicule. Même avec MA miséricorde, il ME sera difficile de réparer ces complications.

Chers enfants, auparavant en raison de votre Divine Mission, vous avez abandonné vos hautes positions célestes pour vous engager dans ce bas monde de souffrance. Votre Maître que JE suis vous a montré le chemin, vous a guidé pas à pas, à chaque tronçon de route, afin de vous ramener à votre ancien séjour de félicité. Vous ne voulez pas vous unir pour maintenir le mouvement dans la pérennité et vos relations dans l’affection pour progresser ensemble. Alors même si la pitié que J’ai pour vous est grande, JE constaterai, en tenant la balance de la Justice Divine, qu’une partie de vous se jettera dans l’abîme des ténèbres.

Il faudrait donc que vous compreniez pour accomplir vos devoirs. Si JE vous aide et vous sauve de ce monde ténébreux par MA grande compassion, vous devrez alors vous réincarner encore quelques fois pour accréditer suffisamment d’œuvres de bienfaisance destinées à vous élever à vos anciennes positions célestes.

La conduite équivoque de ces enfants-là ne sont que des pièges tendus par le Tribunal Céleste de Trois Doctrines afin que vous trébuchiez par imprudence pendant votre long périple. Faites attention à vos marches ! Soyez prudents ! Pour que les choses tournent rond, mieux vaut abandonner une ou deux personnes pour en sauver des millions. Soyez conscients de cela !

Tr. …, ta responsabilité là-bas n’est pas infime. Tâche de prévoir et de t’en occuper avec les fidèles ! Obéis !

Tr. …, sais-tu sur qui J’ai le plus de confiance parmi les disciples ?

(Réponse respectueuse …)

Y a-t-il d’autres disciples qui ont écouté MES Saintes Paroles ?

A l’exception du Palais de l’Alliance Divine, tu es le disciple à qui J’ai ordonné aux Esprits de Génies et d’Immortels de révéler le Dao. Et tu étais constamment proche de MOI durant la période de propagation de la Nouvelle Foi. Peut-être, tu as compris la façon que J’utilise pour fonder la Troisième Ere Universelle du Salut Divin de Dai Dao. Pourquoi es-tu tombé dans l’erreur pour ne pas discerner la séduction de Satan ?

Jamais JE n’use des choses que le monde terrestre appelle superstition ou diabolisme. Mais s’il arrive que vous utilisiez par erreur quelques superstitions dans la religion, c’est parce que le cœur de quelques disciples la souhaitent. Si vous ne vous conformez pas au Bien pour pratiquer le Dao et vous inventez encore des choses contradictoires, dans quelques années la religion deviendra alors celle de Satan comme vous l’avez déjà vue. Ascension.


Le 27 octobre 1927
LE MAÎTRE DIEU se manifeste.

Autrefois, à plusieurs reprises, les humains se sont sacrifiés pour la religion. Cependant, ils n’ont pas été aussi bien récompensés que MES disciples actuels. Chers enfants, attendez-vous quelque chose de mieux ? Pourquoi vous découragez-vous et voulez-vous arrêter ?

Plus vous subissez des peines austères pour autrui, plus MA compassion pour vous est grande, plus MON impatience devient grande. Faudrait-il regretter cette vie austère que vous menez pour sauver d’innombrables êtres humains ?

JE vous ai enseigné que JE n’ai qu’un rêve de voir que vous puissiez aimer en MA Sainteté. L’Amour est la clef qui ouvre les portes des Trente-six Cieux, du Séjour des Bienheureux et celle du Divin Palais Céleste de Jade Blanc. Quiconque haït l’amour ne passera jamais la porte des réincarnations. Il vous reste encore cette sentence : « Toutes les peines et difficultés, JE les porte, il suffit que vous vous aimiez et que vous vous efforciez de répandre le Salut divin aux humains.». Ascension.


A Chợ-Lớn, le 29 novembre 1927
LE MAÎTRE DIEU se manifeste.

Tr. …, maintes fois JE vous ai recommandé, à vous MES disciples, la probité et la concorde pour bien accomplir vos devoirs. Mais quelle tristesse d’apercevoir que déjà vous vous empressez de vous séparer ! Chacun son chemin. Chacun ne pense qu’à sa bonne réputation, sa belle promotion pour oublier complètement la noble vocation religieuse que JE vous ai confiée à plusieurs reprises. JE vous ai amené ici en vous faisant éviter des embûches, mais vous ne vous engagez pas à fond pour anticiper et triompher des prochaines entraves. Alors le fondement du Dao destiné à sauver d’innombrables âmes humaines ne sera pas établi à temps.

Pour une personne qui contribue, il y en eut dix qui entravent. Vous n’avez aucun égard pour la Dignité divine que JE vous ai attribuée. Vous profitez du pouvoir et de vos avantages matériels pour écraser les plus vertueux.

Hélas ! Vous n’avez pas eu de contact avec MOI depuis peu de temps mais déjà la grande source du Dao est devenue comme une table de conférence, sans valeur, en ce monde terrestre. Ces quelques-uns qui cherchent à comploter sont cependant les quelques lumières ranimées par le Tribunal des Trois Doctrines en vue d’éclairer toute l’humanité. Alors imagines-tu comment sera le plan de route de la religion ? Peine perdue ; tout ce que J’ai pu faire pour vous guider va être emporté par les marées. A la fin, vous ne quittez pas encore la rive de souffrance et vous évitez toujours le chemin qui vous ramènera à vos anciennes dignités célestes. Quel malheur ! Quel regret !

JE vous ai dit qu’un troupeau de fauves et un grand nombre de diables étaient à côté de vous. Mais MES enfants, grands comme petits, n’en ont pas tenu compte. En tenant la balance du ciel, ME serait-il facile de modifier la Justice Divine ?

Plusieurs d’entre vous n’ont pas pris en considération MES paroles ! Malheur ! Comment ces enfants désobéissants pourront-ils échapper aux châtiments de la Loi Divine ? Ils ont semé tant d’antipathies s’élevant jusqu’au Tribunal de Trois Doctrines. Par conséquent, il ME sera difficile de les sauver à l’avenir ! Tu [M. Tr.] as apporté ton dévouement pour la religion, mais il n’est pas facile non plus de résoudre ces désordres. Ce qui M’oblige à les laisser prendre le risque d’être jugés par le Tribunal de Trois Doctrines. Quant au repentir de chacun d’eux, leur sort sera déterminé en fonction de cela pour atténuer la punition en augmentant ou en diminuant l’appréciation de leurs péchés et de leurs bonnes actions.

Avant d’interrompre les séances de Spiritisme [destinées à la propagation de la nouvelle Foi], J’en ai décrété le mode d’emploi. JE crois que chaque dignitaire a reçu ces Saintes Paroles, que tu as diffusées. Pourquoi arrive cette chose incongrue ? – C’est parce que tu n’as pas tout dit clairement à chaque dignitaire et n’as pas divulgué la Sainte Volonté alors qu’ils ont commis la faute. Tu devras prendre une part de responsabilité.

Quant aux fidèles femmes, elles ne reflètent pas du tout les traits de vertu du Dao : une ou deux se sont efforcées d’appliquer le Dao tandis que des centaines d’autres cherchaient à s’amuser. Comment réussir la fondation du Dao [de cette façon]. J’ai dit de te les confier toutes ici, alors tu devrais ouvrir l’œil et faire attention à chaque acte pour corriger à temps. De cette manière tu éviteras des erreurs graves plus tard.

Désormais, tu dois être présent à chaque réunion du Conseil d’administration pour toute décision comme c’est dit. Il faut la présence de trois Dignitaires de responsabilité importante du Palais de l’Alliance Divine pour qu’une résolution puisse être mise en application.

N. … habite loin, il ne peut pas t’aider à assister régulièrement à toutes les réunions. L. …, il n’abandonne pas encore complètement les traits de caractère du profane.

Malheureusement ! Tu dois accepter d’assumer toutes ces difficultés, surtout en ce moment. Tu diras à C. de bien considérer MES paroles. Les disputes sont les traits de la volonté du profane. Cela ne peut aucunement perturber la volonté de celui qui a une dévotion sincère au Dao.

JE vous bénis tous, chers enfants ! Ascension.



A Tây-Ninh, fin de l’an lunaire du Chat de feu négatif Đinh-Mão 1927
LE MAÎTRE DIEU se manifeste.

Chers enfants, J’ai eu beaucoup de patience pour vous amener dans le chemin de la Moralité. Mais tous les jours, JE constate toujours des injustices. Alors quand réussirez-vous ? A plusieurs reprises, JE vous ai apporté MES conseils et mises en garde. Vous ne voulez pas en tenir compte, c’est alors qu’arrive cet inconvénient.

Avez-vous vu et entendu, chers enfants ? Si JE ne tiens pas à fonder cette Troisième Ere Universelle du Salut Divin J’accepterai la requête du Pape [Spirituel Li T’ai Bai] de détruire tous les registres de vos bienfaits depuis. Maintenant, par MA compassion, J’inculque donc dans votre esprit encore quelques mots clairs en ce qui concerne l’application de la politique fondamentale de la religion.

Vous devez savoir que le Dao repose sur la charité et la sincérité extrême.

La charité, c’est le penchant du cœur d’« aimer autrui plus que soi-même », c’est pourquoi celui qui fait la charité se considère moins important qu’une plume mais regarde autrui comme le Ciel et la Terre.

Quant à la sincérité extrême, c’est sur cette base que l’on entretient la relation avec autrui aussi bien dans la vie sociale que dans la religion. Même un fortuné aussi riche soit-il mais sans charité, ni sincérité, ne fera rien de bon.

Par conséquent, JE vous recommande avant toute chose de vivre dans la vertu. Il ne faut pas penser au renom que vous aurez en ce monde passager quand vous pratiquez la charité. Vous devez élargir votre cœur et votre esprit dans vos pratiques religieuses. Cela est préférable pour vous. En revanche, il ne faut pas avoir cette vague idée : quand la religion aura son succès, vous deviendrez alors de grands dignitaires fort utiles. Il aurait mieux valu que vous sachiez vous-même ce point sans que JE vous le rappelle. Mais plusieurs parmi vous aiment leur réputation et convoitent la position de chef suprême dans la religion. Pour cette raison, il est nécessaire que JE vous le dise afin que vous fassiez votre propre examen. Si votre dévouement pour le Dao était sincère, alors la fondation de la religion n’aurait pas eu tant de retards, comme on le voit.

Le jour de l’inauguration de la religion, JE vous ai donné MES paroles afin que vous sachiez : « Nombre de diables et de Satan vous suivent et vous troublent sans relâche, c’est parce qu’ils veulent démolir la fondation du Dao. Mais c’est aussi parce que vous ne vous détachez pas de la vie profane. Si vous aviez vraiment assez de forces pour les contrer, alors ils devraient s’éloigner et le Saint-siège d’aujourd’hui serait devenu une grande agglomération. Et puis vous parviendriez à vous réunir dans une même famille de grands frères et sœurs, de petits frères et sœurs ayant la même volonté, le même idéal de prendre le Dao comme repère principal pour fonder un petit univers du Ciel et de la Terre. Voilà, ne serait-il plus riche que les quatre coins de la terre ? Ne serait-il un bonheur plus grand que toute autre chose. Serait-il un lieu commun de délivrance pour toute l’humanité ? Avez-vous compris ? Si vous comprenez MA volonté, alors ce sera le bonheur pour la religion.

JE vous demande à quoi servent les Dignités Divines que JE vous ai données ? – Si vous vous détachez de la vie profane pour vous consacrer complètement au Dao, pourquoi le Saint-siège manque-t-il alors des mains qui aident le Dao ? C’est ainsi qu’il est devenu de plus en plus triste et affligé pour se transformer en lieu de décadence.

Si vous connaissez le Dao, alors unissez-vous pour aller vous installer au Saint-siège et vous en occuper ensemble jusqu'à son accomplissement. Ne vous attachez plus à la vie profane ! Obéissez ! Ascension.


An lunaire du Dragon de terre positive Mậu-Thìn 1928
L’ESPRIT DE NHÀN ÂM ĐẠO-TRƯỞNG se manifeste.

Cher(e)s coreligionnaires, savez-vous d’abord par où commencer pour forger solidement votre moralité ?

La moralité doit nécessairement être forgée en son cœur là où personne ne voit. Forgez jusqu’à ce que votre cœur devienne pur et sincère, vos caractères deviennent beaux. Ensuite, corrigez progressivement votre apparence. Enfin, perfectionnez à la fois votre intérieur et votre extérieur. Le corps et l’esprit deviennent alors solidement imperturbables. Nul ne peut vous ébranler.

S’occuper de l’extérieur en oubliant l’intérieur ; couvrir l’âme en embellissant son apparence, voilà ce que Han Liu Bang faisait avec ses généraux et ses soldats. C’était comme un cadavre sans âme, prôner le matérialisme et délaisser les véritables doctrines mystiques. Hélas ! Avoir un corps en chair et en os mais si l’âme vagabonde loin de soi, alors le corps sera inutile, sans vie comme une pierre sur le chemin ou comme un morceau de bois à côté d’une flaque d’eau. Si vous avez une lampe à pétrole sans feu vous resterez alors dans les ténèbres sans l’espoir d’avoir de la lumière qui vous éclaire.

Par conséquent, vous devez savoir que la conscience est une chose invisible que l’on doit s’efforcer de perfectionner en premier lieu. Si vous l’abandonnez en fortifiant seulement le corps, ce sera comme si vous vous agenouilliez devant l’autel pour faire des prières en allumant brillamment des chandelles mais sans y prendre place l’ŒIL DIVIN. Les mauvais esprits de fantôme peuvent venir y siéger, aussi bien que d’instables diables affamés qui tournent autour. C’est bien la méthode pour montrer le chemin au Satan dont personne ne peut alors éviter l’emprise.

Il vaut mieux que vous le compreniez bien [d’abord]. Sinon, votre pratique religieuse sera inutile. Ascension.


03-02-1928
LE MAÎTRE DIEU se manifeste.

Chers enfants, JE suis ravi de voir que vous avez su corriger tôt votre chemin afin de construire ensemble le fondement du Dao. Vous savez vous-mêmes que « Tout dessein en faveur du Dao qui plaît à tous les Dignitaires et à tous les adeptes sera en harmonie avec la Volonté Divine. En revanche, tout ce que la majorité de MES disciples désapprouve, sera contraire à la Volonté Divine. »

La fondation du Dao se construit de jour en jour. Votre chemin devient de plus en plus pénible. Mais, si vous considérez la vertu plus important que le pouvoir, si vous savez aimer autrui plus que vous-mêmes, si vous oeuvrez pour le Dao non pas pour votre réputation comme c’est la coutume, alors il est sûr et certain que vous irez jusqu’au bout du chemin du Dao.

Dans la société comme dans la religion, plus vous possédez une position importante et un grand pouvoir, un grade supérieur ou une dignité élevée, plus vous devez assumer de lourdes responsabilités, affronter des difficultés, des dangers, subir de grandes peines et tristesses. Chers enfants, réfléchissez pour entretenir parfaitement votre vertu, continuer le chemin sans faute, lentement, d’année en année, et votre conscience sera naturellement paisible et sereine. Quant à ceux qui s’emparent du pouvoir et sont avides d’honneurs, ils subiront le moment venu les punitions célestes pour montrer l’exemple aux générations futures. Chers enfants, vous avez déjà entendu MES conseils de précaution dans la pratique du Spiritisme mais hélas une partie de vous ne voulait pas se corriger pour suivre le droit chemin sans dévier vers des sentiers diaboliques. Ils ont désobéi à MES ordres pour vous égarer. J’ai des larmes abondantes en voyant une partie de MES dignes disciples tomber dans l’abîme. Il faudrait que vous le notiez pour faire attention à l’avenir.

JE vous ai clairement montré le chemin et ses tournants, tâchez donc d’avancer sagement, avec persévérance et confiance. Respectez sincèrement le Maître [que JE suis], c’est votre adoration à MON égard ! Soyez obéissants !

T. …, T. …, C. …. Désormais, il vaut mieux que vous estimiez vous-mêmes les tâches religieuses. Vous êtes libres de décider, sans la nécessité de demander l’autorisation, tout ce qui, selon la Nouvelle Loi Religieuse et la Volonté Divine, correspond aux attentes des adeptes et utile pour la religion.

Vous avez confiance, vous vous guidez mutuellement et vous vous entraidez les uns les autres afin de vous débarrasser de tous les soupçons ou méfiances entre vous comme cela arrive dans la vie, voilà la chose la plus heureuse et la plus précieuse que vous M’offrez. Quant à ceux qui trahissent leurs amis ou leur Foi, la Loi Divine leur infligera aussi un jour le châtiment mérité.

C. …, J’interdis désormais de pratiquer sans raison valable le Spiritisme ou l’écriture spirite, car cela fera des dégâts énormes pour le Dao qui peuvent abîmer et démolir la Foi de la population, et souiller les âmes.

T. …, JE tolère cette fois par miséricorde, si tu récidives le Tribunal Céleste de Trois Doctrines t’excommuniera. Tu dois savoir, chacun s’occupe de ses charges, il ne faut pas commettre des fautes dans tes responsabilités, tu seras alors tranquille et heureux. Vous devrez tous en prendre conscience.

JE vous bénis tous, chers enfants. Ascension.


19-03-1928
L’esprit de LI T’AI BAI se manifeste.

. . . Grande Joie, Grande Joie . . .

Sourire divin . . . Je devrais expliquer ce qu’est votre dignité. Comme par exemple, les trônes de Cardinal de la branche Taoïste, de celui de la branche Confucianiste, de celui de la branche Bouddhiste, du Protecteur du Dharma, du Supérieur du Spirituel, du Supérieur du Temporel, même celui du Pape que Je suis, bien que cédés ultérieurement à quiconque occupera alors cette dignité, jamais il existera en ce monde deux Li T’ai Bai , deux Thượng Trung Nhựt , deux Ngọc Lịch Nguyệt , deux Thái Nương Tinh , deux Protecteurs du Dharma, deux Supérieurs du Spirituel, deux Supérieurs du Temporel. Comprenez ! Ascension.



Au Saint-siège, le 10-03-An lunaire du Dragon de Terre positive Mậu-Thìn (1928)
LE MAÎTRE DIEU se manifeste.

C., H. … JE vois que vous deux, chers enfants, avez ressenti tant de tristesse. JE M’en réjouis mais cette joie se transforme en des larmes abondantes.

La vie est pleine de difficultés et d’obstacles. Voilà ce que le Mécanisme Divin a fixé. C’est un lieu auquel tous les Génies, Saints, Immortels et Bouddhas doivent se rendre pour réaliser leurs bonnes œuvres et leur dignité céleste. L’être humain est comparable à un marchand au marché. Il y dépense toutes ses forces physiques, intellectuelles et morales, c’est pourquoi son esprit est abîmé, son rang divin perdu et sa dignité céleste anéantie.

C’est à cause de cela que plusieurs esprits de Génie, de Saint, d’Immortel, de Bouddha s’astreignent à rester à leur rang divin, ils se gardent du désir de retourner en ce monde de damnation. Mais sans réincarnation, c’est comme des étudiants qui fuient leur examen, comment peuvent-ils maintenir solidement leur noble dignité ?

La vie, avec ses difficultés, est une épreuve. Si elle est trop facile, tout le monde pourra réussir, elle sera sans valeur ! Plus les examens sont difficiles, plus la réussite est valorisée, plus les diplômes porteront de valeur. J’imagine qu’en ce bas monde, les créatures que JE chéris le plus sont vous-mêmes, chers enfants. Mais il n’est pas raisonnable qu’en étant l’examinateur, JE montre discrètement à chacun de vous les questions de l’examen à l’avance, car votre réussite n’aurait aucune valeur !

Néanmoins, JE sais d’avance qu’il n’est pas nécessaire que JE vous aide. Vous réussirez tout seuls. En conséquence, si JE vous aide, ce sera dommageable pour votre honneur. En revanche, JE ne vous quitte pas une minute.

Vous avez supporté une vie austère, c’est parce que JE le voulais.

Pauvres mais vertueux, voilà un bel exemple pour la vie. Soyez persévérants et fidèles ! La bonne vertu est une échelle qui s’élève et perce le ciel bleu ; Le cœur sincère est un moyen de forger votre caractère profane ; La morale est plus précieuse que la richesse et la gloire. Etant pauvres mais poursuivant le chemin du Dao selon vos maigres moyens, votre bienfait sera bien plus apprécié que celui des riches. Ascension.


02-04-1928
« VOTRE MAÎTRE se présente, chers enfants ! »

JE permets à L. … d’assister à la séance. Mes enfants, il faut tenir vos promesses vis-à-vis du Palais de l’Alliance Divine. Votre Maître, que JE suis, a ordonné aux Immortels de vous révéler deux points primordiaux concernant la Religion. Alors, cet événement fâcheux en cours a été prédéterminé de telle façon que vous ne pouviez rien empêcher. Vous devez comprendre que chacun d’entre vous a une grande responsabilité envers le Dao. Avant de recevoir, devant le Tribunal Céleste des Trois Doctrines, la mission de vous réincarner parmi les humains afin de les sauver en cette Troisième Ere Universelle du Salut Divin, vous vous êtes engagés tous à bien accomplir votre mission. En tant qu’ÊTRE SUPRÊME et fondateur de la nouvelle religion, JE devais aussi M’engager à ME porter caution pour vous. Par conséquent, chacun d’entre vous porte une lourde charge et partagera des parts non négligeables de reproche en cas d’échec. Si la Religion échoue, alors le châtiment céleste fixera votre sort selon la balance de vos bienfaits et de vos péchés.

Lucifer profite alors des moments indignes de plusieurs parmi vous dans la religion pour disputer et dérober MES enfants. Il agit cependant en fonction du caractère de chacun pour vous éloigner peu à peu du véritable enseignement. JE ME porte caution pour vous et vous forge le Saint Idéal. Le délai est expiré. JE dois passer le pouvoir au Tribunal Céleste des Trois Doctrines qui est autorisé à évaluer et juger les actes de chacun d’entre vous suivant la justice. Hélas ! Eloigné de MOI il n’y a pas longtemps, mais à cause des intérêts et avantages matériels de la vie, nombre de disciples ont laissé le diable s’emparer de leur corps. J’ai de la compassion, mais il M’est difficile de les sauver. Ceux du côté du Bien entendront les paroles du Maître qui leur enseigne. Ceux du côté du Mal écouteront les paroles du diable. Chers enfants, si vous savez discerner le Bien du Mal, alors il vaudra mieux que vous vous aidiez dans la voie du Bien par égard pour MOI, votre Maître et pour toute la population. Il ne faut pas se laisser aller, cela sera une perte de temps, puis il vous sera impossible de résister à l’égarement et à la séduction. Comprenez ! …

C. …, T. …, S. …, MES trois enfants, vous avez reçu les grandes responsabilités d’éclairer les chemins obscurs du début, JE vous enjoins aussi de vous unir afin d’être capables de bâtir les fondements du Dao jusqu’au bout. Ascension.


15-04-1928 (An lunaire du Dragon de Terre positive Mậu-Thìn)
« VOTRE MAÎTRE se présente, chers enfants. »

Sourire divin, … Ah bien, les enfants, chacun a ses propres caractères ! Quelle tristesse ! T. … cher enfant ! Combien de fois J’ai pris soin de vous, MES enfants, en acceptant des souffrances et malheurs. JE n’ai qu’un vœu : « Vous savez vous aimer en MA Sainteté ». Serait-il raisonnable que JE vous élève injustement et sans raisons valables aux grades célestes des Immortels ou des Bouddhas qui sont des Dignités Divines très honorables réservées aux esprits dignes ! JE supporte toujours de lourdes tâches et la seule chose sur laquelle JE compte est que vous ayez cet Amour envers la population, que vous vous efforciez de lui apporter le salut divin. JE vous ai déjà préparé les méthodes, les moyens et les pouvoirs suffisants destinés à bâtir les fondements du Dao en attendant l’établissement bien ordonné de votre institution. C’était MOI-MÊME qui l’ai mis en œuvre dans les détails depuis le début. JE vous ai donné une grande autorité de ME représenter pour guider des âmes prédestinées ayant subi la peine de réincarnation en ce monde de souffrance. Nul ne peut outrepasser ce qui a été fixé par votre Maître DIEU que JE suis. Trouves-tu [en parlant à T. ] un honneur pareil à celui-ci ? JE vous ai affecté à chacun un pouvoir, alors J’imagine que vous savez bien considérer l’importance des Dignités Divines pour réduire un peu vos caractères profanes. Au contraire, nombre d’entre vous apprécient la vie temporelle plus que MOI. Ils ME considèrent comme un être invisible, sans image, [insignifiant]. L’ordre que J’ai donné de réunir tous MES enfants en une grande famille, a été négligé et oublié comme une parole vague. La population se plaint, la religion n’a donc pas réussi.

Si tout ce que j’avais enseigné était faux, il ne serait pas nécessaire que JE dise ceci : Si quelqu’un de vertueux a l’opportunité de lire la manière dont J’établis le Dharma, il ne pourra qu’en être ravi pour l’humanité. JE ME suis obligé de promettre au Palais de Jade Invisible que : Tant que le Dao subsiste, JE vous suivrai pour vous préserver. Êtes-vous conscients de la gravité de MA parole ? Si vous savez bien considérer le Dao, alors tous vos esprits devront se concentrer sur chacune des tâches pour compter sur MOI, votre Maître, qui établit le Dharma. Le Palais de l’Alliance Divine ne veut pas encore la reconnaître, alors la Religion sera rejetée aussi un jour. JE cherchais à la rectifier aussi, cela valait la peine un peu ! Mais toutefois, parce que les Génies, Saints, Immortels, Bouddhas voulaient que la Religion soit clairement constituée par ce monde terrestre , JE ne ME suis donc pas manifesté par le Spiritisme pour vous l’expliquer de nouveau. Vous avez porté en vous une responsabilité. Si JE ne vous laisse pas apprendre par vous-mêmes pour vous créer dignement votre « Noblesse Divine » devant l’humanité, alors la religion ne reflètera pas encore exactement les vertus du Dao. C’est pourquoi, JE dois vous laisser, malgré MOI, pour que vous vous souveniez que JE ne vous quitte pas une minute, [en l’esprit]. Ecoutez bien !

Faire appel à quelqu’un pour vous former, c’est bien naturel,
Donner des punitions, c’est qu’on vous aime .
Si on ne cherche pas à vaincre le cœur des humains,
On ne pourra pas espérer un monde cohérent et ordonné .
Dès votre jeune âge, JE vous élève dans la vertu,
Pour que plus tard vous soyez des hommes et femmes dignes !
Votre ancienne dignité, c’était honneur et noblesse,
N’abandonnez donc pas votre école même s’il y a peines et difficultés.

JE vous bénis tous.

T. …, quoi qu’il arrive, il faut être patient et attendre MES instructions, cher enfant ! Ascension.

16-04-1928
« VOTRE MAÎTRE se présente, chers enfants. »

J’ai déjà dit : « Tous MES disciples sont égaux devant MOI, quel que soit leur rang. Celui qui a de très bons karmas, JE lui confie de grandes responsabilités. Celui qui a de moins bons karmas assumera une responsabilité moindre. Vous êtes, tous, MES enfants. A l’exception de la hiérarchie administrative, tous sont égaux, nul ne peut abuser de ses pouvoirs pour écraser ou chasser les autres. Voilà le principe apparent de la religion. Si vous ne le respectez pas, comment éviterez-vous de créer des désordres ?

JE suis l’ÊTRE SUPRÊME et les Vrais Bouddhas de l’Antiquité. Des fois, il fallait que JE ME subdivisasse en esprit pour ME réincarner en ce monde profane et guider l’humanité. S’il n’y avait pas ces bonnes œuvres, alors aujourd’hui comment y aurait-il plusieurs religions auxquelles les hommes vénèrent différemment selon leur croyance ? Tâche de tenir compte beaucoup plus de MON enseignement et des Saintes Paroles des Immortels, en raison de leur Amour pour toi, qui t’ont formé mais tu ne t’en es pas rendu compte ». Ascension.


23-04-1928
L’esprit féminin de THANH TÂM se manifeste :

Heureuse de vous voir, mes grands frères :
. . .
. . .
La porte du Dao s’ouvre grandement. Le germe du Dao a été semé, il y a déjà deux automnes, mais très peu sont les gens qui y consacrent vraiment leur vie. C’est pourquoi, quand les fondements du Dao n’ont pas encore été ouvertement créés et propagés, le Bouddha Sakyamuni en regardant ce monde terrestre a tristement dit :

Lộ vô nhơn hành ; điền vô nhơn canh ; 路無人行,田無人耕
Ðạo vô nhơn thức ; ta hồ tận chúng sanh ! 道無人識,嗟乎盡眾生 !

Traduction :

Aucun être humain ne marche dans la rue ; Personne ne cultive dans le champ ;
Nul ne connaît le Dao ; Hélas, l’humanité va à sa destruction !

Avez-vous compris, mes trois grands frères ?

Que veut dire qu’« aucun être humain ne marche dans la rue », mes frères M., N. … ?
– Il y a beaucoup de monde dans la rue, mais personne n’est un vrai être humain. Ils sont nombreux dans la rue, mais ce ne sont que des fantômes ou des diables. Il n’y a que des mensonges, tromperies, cruautés, vices dans leur cœur. Comment peut-on les appeler « êtres humains » ?

Que veut dire qu’« Personne ne cultive dans le champ », mon frère N.Đ. … ?
– Le cœur humain est ici comparable à un champ. Si l’on ne l’embellit pas par les vertus du Dao, il sera comme un champ incultivé, abandonné ; sans semence, il ne pourra pas donner des épis puis de bonnes graines. A l’abandon, il offre refuge aux insectes, serpents, mille-pattes … ; que deviendra alors un être humain de pareil cœur ? Ayant un champ, des semences, des outils de travail, il ne reste qu’à travailler la terre pour la rendre abondante puis récolter une bonne moisson après, mais si on ne le veut pas, il faudra subir alors la dégradation de son esprit divin jusqu’à sa disparition.

Les deux phrases suivantes sont la conclusion. Ascension.



Au Saint-siège de Tây-Ninh, le 05-05-An lunaire du Dragon Mậu-Thìn (22-06-1928).
« LE MAÎTRE se présente. »

Chers enfants ! Chacun de vous a créé sa propre voie, JE ne peux pas être content de la division. Réussite ou Echec, Bien ou Mal : Je laisse seulement à votre conscience le soin de trancher. Le cœur solide, le Dao harmonieux, vous avancerez alors vers MOI. Le cœur instable et la vertu imparfaite vous conduiront vers le chemin de dispute pour la richesse, ou de lutte pour la gloire qui vous pousse vers l’abîme. Las et fatigués, vous n’avez plus de force pour vous soutenir les uns les autres ou vous donner des conseils.

La voie impartiale destinée à secourir l’humanité, c’est la voie de la Morale et de l’Ethique. La lumière divine vous attend pour éclairer vos pas. L’autre voie, c’est celle de Satan qui mène.

Il faut donc vous rappeler MES paroles, ne pas les lire sommairement et les négliger. Il vous faut chercher soigneusement à les comprendre. Malheureusement, vous n’avez pas compris maintes fois. JE ME sens vraiment malheureux de constater que vous vous trompez de chemin. Mais hélas ! Les épreuves ne sont utilisées que pour ceux dont le cœur mélange sentiments profanes et sainteté. Ascension.



Au Saint-siège de Tây-Ninh, le 11-05-An lunaire du Dragon Mậu-Thìn (28-06-1928).
« Votre MAÎTRE se présente, chers enfants ! »

H . … ! Ecoute-MOI qui te parle de la fabrication du sucre blanc.

Sais-tu comment faire pour transformer le sucre roux en sucre blanc ?

( H.H. … répond respectueusement : Cher et Vénéré Maître, je ne sais pas. )

Ecoute-MOI, voici la méthode : Verser le sucre roux à deux tiers d’un vase au fond perforé, puis verser le limon noir dans le dernier tiers du vase. Ensuite mettre le vase au soleil pendant une semaine environ. Le sucre roux sera transformé en sucre blanc. Enlève la couche de limon et tu auras un sucre blanc comme neige, très beau et très bon à manger, chère enfant.

Ta vie austère est comme le sucre, chère enfant ! Sais-tu que J’ai pleuré comme toi tu as pleuré ?

Si tu ne l’es pas, comment seras-tu digne d’être MA fille ? Il suffit que tu saches que JE t’aime. Si tu es aimée par le monde profane, JE te détesterai mais si JE te déteste, comment pourras-tu subsister ? Retiens-le bien !

C. …, Ch. , tu t’occuperas, avec ton petit frère [C.], de la Maison de Méditation !

T. , ta paresse est trop visible !

C., dis à tes deux grands frères de venir assister à la séance en tant que médium tenant la corbeille à bec. Sinon, ils douteront encore. Obéis ! Ascension.


Le 04-06-An lunaire du Dragon Mậu-Thìn (1928)
Tiêu Sơn Đạo Sĩ se manifeste :

Ðầu giang phong ngộ đả thuyền trì, 頭江風遇打船遲
Tự khổn tàng cơ tự mạng tri. 自困藏機自命知
Khải tịch nhược hoài thiên tứ cổ, 啟籍若懷千思古
Chung minh bán điểm khẩn Từ Bi. 鐘鳴半點懇慈悲

Traduction :
« A l’embouchure du fleuve, frappée par un vent défavorable, la barque est freinée,
Vous vous créez des ennuis, cherchez plutôt à vous connaître vous-même car le divin mécanisme est mystérieux.
Ouvrez le livre, si vous vous souvenez des anciennes idées,
Au milieu d’une volée de sons de cloche, faites la prière au Très Miséricordieux. »

L’établissement du Dao (la Religion) vient de surmonter des obstacles, il y aura encore des dangers. Soyez prudents et sachez vous adapter aux circonstances de la vie afin que votre œuvre ne s’écroule et ne soit pas entraînée par des eaux azurées. Se connaissant, connaissant le Dao, connaissant les circonstances de la vie, tâchez donc de discerner le bien du mal, de connaître autrui, de savoir vivre, de savoir différencier le Bien du Mal en vue de vous accommoder dans la voie de la morale et de l’éthique.

La Religion ne parvient pas encore à se stabiliser à cause de l’imperfection des adeptes. Les vertueux manquent d’intelligence. En revanche, les intelligents manquent de vertu, de modestie, de respect. Ceux qui savent, sont trop enclins à chercher la renommée et des profits. Agités en nombre, vous utilisez la même route pour la même destination mais ceux qui ont des véhicules empiètent sur la voie les piétons ; ceux qui connaissent le chemin cherchent à tromper les égarés ; les solitaires sans appui sont abandonnés ; ceux qui aiment trop s’aventurer tombent souvent dans des fossés. Mais enfin, c’est le même chemin déserté. Seulement, peu de gens ont bien compris !

Ceux qui ont souillé leur esprit divin par la volonté du Mal et qui ont laissé des Diables semer des désordres, n’auront alors jamais entièrement cet esprit d’honnêteté d’autrefois pour guider correctement qui que ce soit ! Il faut les considérer comme s’ils n’existaient pas dans la religion, et en tirer des leçons pour bien entretenir votre propre chemin.

Vous, les fidèles, avez pu constater qu’une majorité des Dignitaires, à cause de leur mauvaise volonté, n’ont pas voulu s’unir. Le Palais de l’Alliance Divine, est un mécanisme miraculeux et précieux mais il s’est transformé en quelque chose d’inutile, à cause des fautes d’une ou de deux personnes. Aussi, comment la Religion ne tombera pas dans des troubles et désordres ? Le Palais de l’Alliance Divine est la fondation de la religion [Cao Dai]. S’il n’exerce pas parfaitement sa fonction pour que la population puisse avoir confiance totalement en son enseignement, la religion ne pourra pas garder sa pérennité dans le cœur et l’esprit des pratiquants. Les plus forts dominent les plus faibles, comme le jeu de cette vie insipide. Il faudrait y réfléchir de façon adéquate.

Le Palais de l’Alliance Divine est sous l’autorité absolue de DIEU SUPRÊME qui détient le pouvoir de récompenser ou de punir. Les Nouvelles Lois Religieuses déjà établies sont encore imparfaites car les Dignitaires du Palais de l’Alliance Divine n’y posent pas encore leur regard. Les pouvoirs de récompense et de punition sont désordonnés, et doivent donc se soumettre aux autorités du Tribunal des Trois Doctrines du Palais de Neuf Degrés d’Evolution. L’ordre divin sera donné ultérieurement pour les réformer. Il y a encore plusieurs points qui ne sont pas très clairs !

Si vous, les fidèles, connaissez vos droits et vos devoirs, il faudra vous garder de ne pas porter atteinte à l’honneur de tous. Vous entretiendrez ainsi le mécanisme miraculeux du Dao pour le futur.

Les fautes appartiennent à ceux qui les font ; les récompenses seront attribuées à ceux qui en sont dignes. Gardez bien votre dignité. Tâchez de bien comprendre mes paroles. Ascension.


18-07-1928
Chơn Cực Lão Sư se manifeste :

Joie aux fidèles !

Vous avez entendu les Saintes Paroles relatives au destin, bon ou maléfique, de la religion. Alors, avez-vous bien compris les justes principes directeurs de la religion ? M. N., pourrais-tu me répondre ? …
Cela concerne l’administration, quant aux principes directeurs, que sont-ils ? Qu’est-ce que la religion unifie ? Que fraternise-t-elle ? Tu as compris mais pas à fond.

Vous devez savoir : avant que la religion se propage à l’étranger, elle doit guider, unir solidement ce peuple du Vietnam, sur le chemin de la paix, afin de pouvoir sortir lentement, au fur et à mesure, du monde de misère de cette prison terrestre, de pouvoir par la suite fredonner sereinement le refrain d’une paix durable. A ce moment-là, comme les oiseaux qui retournent à leur habitat naturel, les poissons qui regagnent les rivières, vous aurez la joie de vous perfectionner dans le bien pour être capables de monter sur l’échelle divine.

Tant que la religion d’ici, [au Vietnam], ne crée pas une concorde parfaite – les gens d’ici ne sont pas capables de se maintenir dans l’harmonie – ni la conscience morale pour montrer la voie du bien. Tant que ses fidèles ne rompent pas avec le désir de gloire et de richesse, alors on ne pourra pas confirmer la réussite parfaite de la religion d’ici, ainsi nul ne pourra pas entamer sa propre recherche de la noblesse divine.

Vous, les disciples, devez sélectionner, chercher, vous unir, fraterniser avec ceux qui ont de la volonté, éviter les gaspillages, épargner l’argent gagné à la sueur de votre front, les accumuler petit à petit pour édifier une maison commune où vous trouverez un abri solidaire dans les jours sombres de l’avenir, où vous observerez des événements de la vie et restaurerez le précieux Dao. Voilà, vous ne travaillez pas [pour gagner votre pain] mais vous êtes nourris ; vous ne possédez pas de terrain mais vous êtes logés . Au contraire de cela, vous subissez des contraintes physiques et morales toute la journée, et enfin il ne vous reste plus assez de perspicacité pour réfléchir et penser généreusement [pour le bien de la société humaine].

La religion n’est pas une association destinée à célébrer des enterrements, ni une marchandise à vendre. En ce moment, vous ne voyez que ces deux utilités de la religion !

Tristesse ! Les adeptes ne se sentent pas concernés comme la nouvelle mariée qui commence sa nouvelle vie dans la famille de son mari. Ils sont divisés en clans opposés, qui se critiquent et se disputent la position supérieure mais sans être capables d’envisager, d’organiser aucune utilité.

DIEU SUPRÊME, en raison de SON Amour pour la population d’ici, daigne accepter des peines pour semer le Dao, faire accoster la barque [de la Sagesse] à la rive pour guider et vous amener à la terre promise mais vous n’avez pas compris ce qu’est votre origine divine, alors quand pourrez-vous échapper à cette vie de misère ?

Le Dao entre en décadence, l’esprit de division l’emporte, alors vous, les disciples, devez retirer, récupérer ceux que vous pouvez. Par la suite, chaque endroit aura sa paroisse. Vous vous adapterez au cas par cas afin de les réunir.

M.N. …, tu célèbreras l’office divin comme indiqué dans le Saint Enseignement reçu à Cầu-Kho. Il ne faut pas inventer les choses !

(Văn Pháp répond respectueusement …)

Oui, mais ce n’est pas complet ! Ce qui n’est pas indispensable, pourrait être négligé, à l’exception de la Musique Religieuse qui doit être conservée intégralement. Quant à la danse rituelle, il faut l’exécuter avec vigueur et diligence. Voilà les deux choses essentielles !

Il y a nombre de sérieux manquements quant à la Musique Religieuse. La Musique qui accueille des Esprits supérieurs n’est pas complète. Les exécutants musiciens doivent se vêtir proprement. Respectez l’ordre dans l’exécution des morceaux musicaux et ne jouez pas le morceau de musique que vous préférez, ce qui est contraire à la Volonté Divine. Corrigez cette habitude. Obéissez !

Dans un Oratoire où les Offices religieux comportent des détails superflus rajoutés, non indiqués dans le Saint Enseignement, les fidèles ne seront pas autorisés à y assister. Ascension.



Chợ-Lớn, le 28 juillet 1928 (An lunaire du Dragon Mậu Thìn)
Chers enfants, votre MAÎTRE se présente :

MES chers enfants, depuis longtemps vous n’avez pas entendu MON Saint Enseignement. J’imagine que vous souhaitez MA venue pour recevoir des conseils et instructions. JE suis triste aussi de voir que nombre de MES enfants sont agités, immergés dans ce monde de vie illusoire.

Chers enfants ! JE ME sers de MON Amour de la vie pour vous guider, comme un père qui élève et éduque avec tendresse un jeune enfant, le surveille pour qu’il grandisse vite et puisse réaliser du beau et du bien à transmettre aux générations futures. Le bien-fondé des principes directeurs de la religion a une grande influence sur MES pouvoirs, MA réputation et sur MON trône. Vous êtes bien, J’en suis ravi. Vous êtes tristes, J’en suis triste. Mais lorsque vous souffrez, c’est MOI qui souffre.

En conséquence, la joie, la tristesse, la gloire, la défaite, la chance et le malheur dans la vie sont comme des fleuves, des montagnes que JE crée selon les Lois Divines ; Le fleuve pourra devenir une rizière, la montagne pourra être détruite pour devenir la mer. De même, la tristesse se transformera en joie, la gloire deviendra défaite, la chance remplacera donc la malchance.

J’aime la majorité d’entre vous, qui ose abandonner totalement la vie profane et qui voudra suivre MON idéal pour guider ses frères encore dans l’ignorance. Mais hélas ! Le troupeau de diables est féroce, une chenille est capable d’abîmer toute une moisson. C’est pourquoi, votre chemin devient tortueux à cause des actes malintentionnés d’une ou de deux personnes qui ont une grande responsabilité. Ce malheur, comme une tache d’huile, pourra salir les dignes œuvres de chacun de vous, voire faire sombrer la Barque de la Sagesse [du Dao]. Peut-être, chacun de vous a compris cela.

Chers enfants ! J’aime votre cœur sincère, honnête, moral, éthique, modeste et respectueux comme Je rejette les malhonnêtes qui ne cherchent que la gloire et la richesse.

Hélas ! Que de peines J’ai subies maintes fois ! Maintenant, en regardant le chemin à faire, on voit qu’il reste encore très long. MON unique vœu est que chacun de vous se réveille, soit en éveil pour ré-examiner le mauvais chemin parcouru afin de prendre la ferme résolution de faire du bien, en ME suivant progressivement. Alors, ce sera une bonne chance car rien ne ME rendra plus heureux !

Tr. … ! Ne t’inquiète pas, ne sois pas triste à cause de ce récent accident. J’ai déjà créé la noblesse divine de chacun de vous. Alors peut-être qu’un jour, JE verrai que vous êtes libres de M’offrir une solide confiance. J’ai MES pouvoirs divins entre les mains, ils sont destinés à vous guider, sinon à qui les donnerais-JE ?

Ayez confiance en cet idéal noble et majestueux pour reconnaître cette douleur ! Même MOI, JE ne peux pas l’éviter.

La Vie terrestre est remplie de joie passagère et de futilité.
Le Dao renferme le Divin et l’Eternité.

Mieux vaut peser le pour et le contre afin de vous adapter aux circonstances de la vie, pour croire et avoir confiance en MOI (DIEU). Votre vie éphémère et la prédestination de chacun de vous seront alors déterminées par MES mains. Tr., tu as compris ?

Tr., tâche de déconseiller ton ami et d’obéir aux instructions de Li B’ai : Voilà les deux choses sur lesquelles JE compte sur toi.

JE vous bénis tous, MES enfants. Ascension.



Cầu-Nhiếm, le 19 juin An lunaire du Dragon Mậu Thìn (05-08-1928)
Chers enfants, votre MAÎTRE se présente :

Tr., Th... MES deux chers enfants ! Vous vous êtes donnés la peine d’aller à plusieurs endroits pour semer et répandre MA religion, mais vous deux ne connaissez pas exactement comment se présente la situation actuelle ?

La religion, dans l’état actuel, est comparable à un malade dont le médecin n’arrive pas encore à diagnostiquer la vraie maladie. Elle a l’air « rien de grave » en apparence, mais un jour si on ne peut pas identifier la cause pour la soigner, la maladie se développera de l’intérieur vers l’extérieur. Sa force sera comparable à celle d’une montagne qui écrase sous son poids un arbre, à celle des vagues de fond de l’océan qui débordent sur les plages. Elle est tellement puissante que rien ne peut lui résister. La maladie attaquera alors tous les organes internes, le malade succombera finalement, même si son destin veut qu’il soit sauvé.

MES enfants, en regardant la religion par son apparence, vous voyez qu’elle semble être en pleine forme. Mais vous ne voyez pas la cause cachée de sa maladie interne. Cela ressemble à la lutte de pouvoirs en Chine entre les Zhou (ou Tchou) et les Qin . On est passionné par la puissance apparente ; on connaît la peur de face mais non pas ce que des gens pensent au fond, on n’estime pas que cette puissance ponctuelle se dissipera avec le temps comme la fonte des gelées pour devenir faiblesse et défaillance. Chaque région voudra alors son indépendance. Nombre d’adeptes voudront l’autonomie, libres de leur mouvement, pour vous contrer et s’opposer à chacun d’entre vous.

Une telle religion deviendra tôt ou tard comme une marchandise que les fidèles, après s’être disputés, après s’être déchirés entre eux, découperont en morceaux pour laisser ainsi, dans l’avenir, un objet ridicule. Quelles en sont donc les causes ?

Les pratiquants ne sont pas assez capables pour influencer. Les orgueilleux désirent le pouvoir et la gloire, ce qui est contraire au bon maintien dans la vie sociale, ce qui provoquera ainsi de l’antipathie et du ressentiment.

MES deux enfants, vous devez reconnaître ces points faibles de la religion et chercher en conséquence des moyens, pour maintenir l’harmonie entre les adeptes, afin de négocier des solutions destinées à les corriger rapidement. Que chacun des adeptes tourne les yeux vers le Saint-siège pour admirer les bienfaits de chacun de vous, qui avez une responsabilité méritante ; Et que la rancune propre de chacun d’entre vous cesse définitivement. Que les intellectuels s’unissent pour que les personnes de l’extérieur, en vous observant, reconnaissent que la religion que vous pratiquez est le précieux Dao et que tout le monde vénère vos nobles attitudes. Dès lors, même si vous n’êtes pas forts, vous le serez, même si vous n’êtes pas nombreux, vous le serez ; ainsi la propagation de la noble Foi dans la population n’aura plus d’obstacles.

Le Dao en retard d’un jour, c’est un jour de malheur pour l’humanité. De plus, chacun de vous crée des antipathies qui transforment la religion en un objet imaginaire. Alors, à quand réussira-t-elle ici ? Et quand se propagera-t-elle à l’étranger ?

Au pays, le peuple vit encore dans des rêveries comme un ivrogne qui n’est pas encore dégrisé. Alors, à l’extérieur, comment la religion pourra-t-elle se propager dans le bonheur ? Vous savez que depuis l’Antiquité, tout ce qui va à l’encontre de la conscience humaine ne peut pas durer longtemps. « Vivre ensemble en paix et dans la sérénité », voilà la principale politique que vous êtes autorisés à utiliser pour n’établir que le Dao.

Orgueilleux à l’extrême, quand on entre chez vous, vous voulez qu’on se présente ; quand vous sortez de chez vous, vous voulez qu’on s’incline pour vous saluer. Arrogants, accablants, vous ne pensez qu’à vous sans tenir compte d’autrui. Trop fiers de vous souvent, vous n’évaluez pas les circonstances dans la vie, vous ne conquérez pas le cœur de la population. Vous ne savez pas être modestes dans vos relations avec autrui, voilà les traits de caractères des anciens Rois et princes dont le royaume s’est ruiné par conséquent. Désormais, vous fondez une religion, ce fait est comparable à la fondation d’une nation. Les responsabilités sont d’autant plus difficiles. Tâchez de les rectifier, de les négocier pour empêcher sa désagrégation et de façon que ses fondements soient solides dans la cohérence et l’union harmonieuse des hommes. Que l’apparence de la religion reflète sa force, son intérieur trouve son aisance. Semez des graines précieuses, le mérite sera incomparable !

Votre Maître que JE suis, en raison de MON Amour pour l’humanité, JE pense à vos bienfaits et ne laisserai pas détruire la religion. Cependant, si parmi vous nul n’assume la responsabilité de promouvoir la concorde et le bonheur commun, vous créez au contraire la rancune, la haine rendant ridicule la religion pour toujours. Ce que J’ai fait pour vous guider et vous mener sera vain. Alors, la mer de souffrance et le fleuve d’ignorance seront les lieux où vous subirez pour l’éternité.

L’amour ne se voit pas entre vous, bien que vous soyez de plus en plus nombreux, il y aura alors de plus en plus de semeurs de désordres et de haines qui guetteront l’occasion de se mordre et se déchirer sans aucune utilité ! Sachez-les !

Chers enfants ! JE vous bénis tous ! Ascension.



An lunaire du Dragon Mậu Thìn 1928
Chers enfants, votre MAÎTRE se présente :

Ne Tuer Point

JE vous ai déjà dit : quand il n'y avait rien dans l'univers, le Souffle Cosmique du vide absolu n'a créé que MOI seul. Et MON trône est celui du Premier Principe. Puis JE ME suis divisé en deux Principes opposés: le Yin (Négatif) et le Yang (Positif) qui, à leur tour, se sont transformés en Quatre Fluides. Ceux-ci se sont ensuite transformés en Huit Cycles de la Genèse. Ces Huit cycles ont évolué à l'infini pour donner naissance à l'Univers. JE ME subdivise encore - de MA Divine Substance - pour créer toutes les créatures : matière, plantes et végétaux, insectes, animaux communément appelés êtres vivants.

MES enfants ! Vous comprenez facilement que toute vie provient du Saint-Esprit. Là où existe la vie, DIEU existe aussi ! JE suis Père de la vie, c'est pourquoi MA miséricorde est infinie !

La vie des êtres vivants, JE la répands partout dans l'univers. Elle est comme une fleur attachée à sa branche, elle a besoin de temps pour s'épanouir et pour produire son fruit. On peut semer ses graines pour qu'elles se multiplient davantage. Si quelqu'un coupe la fleur avant sa maturité, il l'empêche d'évoluer : il tue donc un être vivant.

Toute vie a une origine et une destinée, que ce soit celle de l'âme prédestinée ou celle de l'âme évoluée. Sa venue et sa présence au monde, durable ou brève : tout a été déterminé à l'avance. Quiconque tue un être vivant doit payer justement son péché selon la loi de causalité. Qui sait ? Il s'agirait, peut-être, de la vie d'un esprit de Saint, d'Immortel ou de Bouddha, en instance de réincarnation, pour être dans une pareille situation !

L'existence d'un être, c'est MOI (DIEU). Par conséquent, ME tuer n'est pas une simple affaire! Tâchez d'enseigner cela à l'humanité ! Ascension.



An lunaire du Dragon Mậu Thìn 1928

Ne pas être cupide

MES enfants ! JE ME présente !

Oh ! JE vous ai créés, par conséquent JE devrais vous chérir tous infiniment ! C'est pourquoi JE vous ai fait venir au monde avec un divin corps sacré, exactement à MON Image, sans nourriture mais vivant, sans habit mais protégé ! Pourtant vous ne l'aviez pas voulu, vous aviez cédé à des tentations pour vous passionner dans ce monde matériel, pour avoir mangé le fruit défendu et être punis, pour avoir commis des actes de luxure et être bannis ! C'est pourquoi vous devez subir cette peine de pourvoir à votre subsistance. Par la suite, vous deviendrez avide de pouvoir et d'intérêts.

Les Intérêts, JE les ai réservés à vous tous afin que vous profitiez ensemble mais par cupidité, les uns en possèdent abondamment tandis que les autres s'affligent dans la faim !

Le Pouvoir, JE vous l'ai aussi distribué comme JE l'ai donné aux Génies, Saints, Immortels ou Bouddhas de telle manière que vous soyez capable de vous contrôler mutuellement en vue de préserver la sainte Substance de MA Miséricorde. Cependant, ce pouvoir a réduit l'humanité à l'esclavage.

Oh ! Quel chagrin ! Mon désespoir était terrible ! MES enfants, savez-vous pourquoi toute l'humanité entière est devenue cupide ? - C'est à cause de cette ambition de trop vouloir faire soumettre autant de gens que possible aux pouvoirs et intérêts ! Donc, la question la plus importante de l'homme, ce sont ses besoins d'existence ! Contrôler vigoureusement le pouvoir de distribuer des vivres et des vêtements aux gens, nul sur terre ne peut s'en passer !

Comment faire pour posséder ce pouvoir ? Il faut manigancer par tous les moyens possibles : les ruses, les pièges... C'est pourquoi la vie devient un champ de bataille - là où on lutte, là où on se dispute - engendrant ainsi un désordre total. L'humanité se hait. Le pouvoir du diable, pour cette raison, devient plus fort et les faibles sont désavantagés : ce qui défie la divine Justice du Ciel ! C'est là l'origine de toutes sortes de malheur et de misère sur terre !

 Par conséquent, lorsque la cupidité pénètre votre cœur, la Moralité n'y existe plus !
 Lorsque la cupidité règne dans une famille, l'éducation correcte n'y est plus !
 Lorsque la cupidité envahit une nation, la nation n'exerce plus son autorité !
 Lorsque la cupidité fera loi dans le monde entier, le monde n'aura plus de Saint, ni de Génie ! Il n'est pas nécessaire que Je vous dise que la cupidité peut vous inciter à M'offenser pour commettre plusieurs fautes.

La cupidité est donc un péché grave !
Ascension.


Ngọc-Đàn (à Giồng Ông Tố)
Vendredi 30 juillet 1926, le 21 juin de l’an lunaire du « Tigre de Feu Positif » (Bính Dần)

Ne pas commettre d'adultère

Pourquoi l'adultère et la luxure sont-ils de grands péchés ?

Veuillez lire le message spirite du 30 juillet 1926 dans le Tome I.



A Tây-Ninh, le 18 janvier 1927 (15 décembre An lunaire du Tigre Bính Dần)

Ne pas faire grande chère

Pourquoi faut-il s'abstenir de l'alcool ?

Veuillez lire le message spirite du 18 janvier 1927 dans le Tome I.



An lunaire du Dragon Mậu Thìn 1928

Ne pas pécher en paroles.

Pourquoi cette interdiction ?

JE vous ai déjà dit que J'ai assigné, à chacun de vous, un Esprit Divin qui protège votre existence. JE pense qu'il n'est pas nécessaire de le dire, vous devez comprendre bien cela : cet esprit divin est impartial et est autorisé à communiquer avec tous les Anges, les Saints, les Immortels ou les Bouddhas et les autres Esprits de parfaite Bonté du monde invisible. Il enregistre tous vos gestes de Bien et de Mal, sans exception, pour les présenter ensuite devant la Cour de Justice Divine. C'est pourquoi rien n'est oublié ou omis ! Le Bien sera récompensé et le Mal sera puni ! En plus, cet esprit divin, de par sa Divine Nature, doit non seulement vous sauvegarder mais s'occuper encore de votre éducation morale. D'ordinaire, vous l'appelez faussement conscience. C'était la raison pour laquelle les Anciens Sages disaient :
« Mépriser un être humain, c'est mépriser sa conscience !
Juger les péchés de l'homme, cela appartient à DIEU et personne ne peut changer ce jugement ».

Lorsque vous mentez - avant de mentir aux autres - vous avez déjà menti à votre conscience, donc à votre Esprit divin. J'ai déjà dit que cet Esprit rapporte devant la Cour de Justice Divine toutes vos paroles qu'elles soient ou non mises en actes mais la punition sera identique, comme si vous les aviez réellement accomplies.

A la Cour de Justice Divine, aucune parole ne sera épargnée. C'est pourquoi Je vous conseille de parler et d'agir avec circonspection. Mieux vaut subir les conséquences d'une faute - que vous aurez commise - plutôt que d'être puni pareillement pour avoir simplement péché en paroles !

MES enfants ! Retenez-le bien !
Ascension.


An lunaire du Serpent Kỹ Tỵ (10-02-1928)
Chers enfants, votre MAÎTRE se présente :

Les jours et les mois s’achèvent, mais le chemin du Dao reste encore très long. Un printemps passe, c’est une longue route que vous devez parcourir. Mais en ME retournant pour vous regarder, JE constate que MES disciples demeurent timides, rien ne permet de sentir votre progression. L’an du Tigre passe, l’an du Chat vient, l’an du Dragon arrive, l’an du Serpent est de retour, les printemps se renouvellent, l’année se rapproche pour terminer. Hélas ! Le temps se presse, mais en regardant la volonté et la vertu de chacun de MES enfants, votre trait du Dao s’affaiblit toujours, votre vertu ne grandit pas encore, votre volonté de poursuivre le droit chemin cède à la lassitude, mais s’enthousiasme pour des sinueux chemins funestes. Les grandes fondations du Sacré risquent de s’écrouler. Aussi vous ne cesserez sans doute pas de vous disputer, de lutter, de vous entre-déchirer de telle façon que la religion se réduira à néant.

La religion renferme encore des indécences, les hommes se passionnent encore pour des intérêts et la gloire. Il sera alors très difficile de trouver un bon remède pour guérir la religion de sa maladie. Combien grande est MA souffrance, mais JE n’y peux rien pour améliorer la situation. J’ai déjà attribué de grandes responsabilités aux personnes dignes de confiance. Si elles ne savent pas régulariser la situation, JE la laisserai envahir par des Diables.

Ô printemps qui meurt et qui renaît, celui de l’homme va bientôt tomber en décadence, et puis il n’est pas certain que celui de la Nature, celui de l’eau et des montagnes soient éternels indéfiniment ! Chers enfants ! Si vous prenez pleine conscience que la vie est souffrance, vous vivez résignés dans des conjonctures difficiles, vous acceptez d’être inférieurs pour la richesse et la gloire, vous acceptez des désavantages pour la réussite d’autrui, vous pleurez pour offrir la joie à autrui, vous labourez votre vie, vous savez garder une vie propre et décente, vous n’utilisez pas des biens malhonnêtement gagnés, vous êtes compatissants pour autrui et l’aimez plus que vous-mêmes. Ainsi, vous vous imprégnerez dans une source de pureté de cœur et de l’esprit pour votre divin retour vers MOI (DIEU). Corrigez vos imperfections sans tarder ! Si le Dao s’affaiblit, si votre vertu est médiocre, les diables intensifieront leurs actions. Efforcez-vous ensemble de les chasser hors de vous, voilà le grand bienfait que vous voulez M’offrir.

JE vous bénis tous. Ascension.


Au Saint-siège de Tây-Ninh, le 16-04-1929.
Chers enfants, votre MAÎTRE se présente :

M.-Ng. ( … ). Appeler tes frères, les fidèles femmes, car ils sont en train de faire la prière en bas. Pitié pour eux !

JE vous ai dit que « le Supérieur du Spirituel devais regagner MON royaume céleste avant vous ». Cependant, à cause de votre paresse, vous n’avez pas lu MES saintes paroles pour le comprendre.

T. … ! Souviens-toi de MES paroles avec toi : « Le Dao est immatériel par sa nature, si le Supérieur du Spirituel ne revient pas à son rang divin, alors qui amènera les âmes [des défunts méritants] au Paradis, à votre place. D’ailleurs, vous êtes les éclaireurs de l’humanité en ME représentant en ce bas monde [, pour le Pouvoir Temporel]. Quant à la part du Dao, il faut avoir équitablement quelques-uns [pour représenter le Pouvoir Spirituel]. Sourire divin.

Th. … ! Tu feras bâtir la Tour de la tombe du Supérieur du Spirituel devant l’arbre de trois branches, sa face tournée vers l’est, comme s’il tournait son regard vers MON Autel pour M’adorer. Toutefois, ses trois niveaux doivent être couverts par des tuiles comme l’est le toit typique des pagodes des Chinois.

Il ne faut pas la construire à l’identique comme celle du « Protecteur du Dao » car leur Dignité est différente. Autour de la Tour Octogonale, il faut façonner comme s’il y avait des colonnes. Au milieu de la Tour il faut aménager un trou pour que la lumière du jour arrive jusqu’à son trône de lotus.

Vous serez réprimandés par T’ai Bai. Faites attention pour vous corriger. Il faut vous conformer à ses instructions afin de diminuer un peu sa colère. Obéissez ! Ascension.



Le 11-01-1930 (12-12 An lunaire du Serpent Kỹ Tỵ)
Chers enfants, votre MAÎTRE se présente :

JE vous dis souvent que vous êtes parties intégrantes de l’Amour. Mais vous ne savez plus ce qu’est L’AMOUR. Pour quelle raison ? T... , cherche-le !

(T… répond respectueusement . . .)

Non, cher enfant ! L’AMOUR est la préservation de la vie dans tout l’Univers. Par AMOUR, l’humanité finira par vivre en paix, l’univers demeure stable et calme. Ayant la tranquillité, vous ne vous haïrez pas mutuellement. Ainsi, la vie sera donc durablement préservée.

Savez-vous ce qu’est le contraire du mécanisme de la vie ? T…, cherche-le !

(T… répond respectueusement . . .)

Non, cher enfant ! Ce que tu dis, c’est « mentir pour les diables », en réalité, c’est pour Satan. Satan est le mécanisme de destruction. Comme il y a la vie de DIEU, votre Maître que JE suis, il y aura alors nécessairement la mort de Satan. D’après vous, quel est le moyen utilisé par Satan pour vous nuire ?

(T... répond respectueusement : Satan a tenté l’homme afin qu’il n’applique pas l’amour pour nuire à des bonnes gens.)

Pourquoi n’emploie-tu pas le mot de « mort » pour exprimer son sens profond ? A cause de la haine, tout le monde se méprise ; par méprise, on s’entre-tue. Mais s’entre-tuer ne peut qu’aboutir à la destruction du monde.

Par conséquent, si vous n’êtes pas capable de vous aimer, JE vous interdis désormais de vous détester. Obéissez ! Ascension.


A Tây-Ninh, le 07-02-1930 (09 janvier de l’An lunaire du Cheval Canh Ngọ).
LE MAÎTRE se présente :

Chers enfants ! JE suis déterminé de ME servir de l’Amour de la vie pour fonder la religion destinée à sauver à temps les âmes vivantes, avant cette Dernière Ere [de l’évolution de l’univers]. Mais la religion n’est pas parfaite, vous ne marchez pas du même pas sur le chemin car plusieurs d’entre vous ne croient pas très fermement, au fond d’eux-mêmes, au saint Enseignement. Ainsi le fondement du Dao se réduira en miettes au fur et à mesure.

Ceux qui ont de la vertu s’attristent pour revenir sur leurs pas. Ceux qui sont sincères n’ont pas la joie de se tenir la main à la poursuite du chemin. L’âme fantôme et le corps de Satan se sont infiltrés en eux. Ceux qui manquent de vertu tirent ceux qui n’ont pas d’humanité. Tout cela affaiblit votre charité et détériore votre vertu. Vous continuez droit sur le chemin du mal.

La fondation du Dao est miraculeuse et inestimable. Connaître le Dao. Se connaître et connaître autrui. Connaître les circonstances, la conjoncture et les changements de la vie : survie, disparition, succès, échec … Pour ensuite, avoir honte du péché, comprendre que les aventures dans la vie ne sont que des jeux et que la vie est souffrance ; connaître son destin d’esclave dans une vie inutile ; connaître gloire et défaite pour pouvoir se débrouiller sur le chemin de son évolution. Serait-il concevable que celui qui lutte, qui se dispute, qui cherche encore à nuire ses prochains dans la vie profane parvienne à imiter la sainte vie des Immortels ou des Bouddhas ?

MES efforts pour vous éclairer sont vains à cause de l’ambition, de l’ignorance, de la cupidité de richesse et de gloire des mauvais élèves qui entraînent des malveillants. Ces derniers vous entraîneront, à leur tour, dans des grottes profondes ou des précipices affreux. L’âme du Dao, à cause de cela, se ternira pour des milliers d’années.

JE constate que plusieurs d’entre vous lâchent tout pour la recherche du Dao, abandonnent complètement la vie profane pour devenir guide spirituel. Y en a-t-il vraiment un parmi vous qui est digne de ce nom ? M. Ng. … ?

M. Ng. … répond respectueusement . . .

Hélas ! En raison de MA compassion pour quelques millions d’âmes originelles, JE ne peux pas laisser anéantir leur ancienne dignité céleste. Cependant, si J’applique la Divine Loi du Livre Céleste, nul ne peut figurer sur le Registre d’or céleste.

La pratique du Dao est toujours contraire à la vie profane. Mais, « Être contraire à la vie profane » vous approche de la Lumière Divine. JE constate que la plupart veut suivre le Dao mais ne veut pas en revanche abandonner la vie profane. Celle-ci vous conduira à la perte de votre caractère divin. Il faut avoir une volonté ferme pour la maîtriser. Alors cette voie de destruction ne parviendra pas à rendre vains vos efforts de pratiquer le Dao.

Vouloir se vêtir des costumes de bonze, se chausser des souliers de taoïste, devenir un Guide spirituel devant l’humanité. Vouloir poursuivre la voie des Immortels, s’engager sur les pas des Saints, mais ne pouvoir ni résister à la tentation de ramasser une petite pièce tombée sur le chemin, ni renoncer aux infimes intérêts. Emprunter la réputation religieuse pour se créer la sienne. Entrer dans le Saint Palais alors que l’odeur du Mal se fait sentir encore. Pour habiter, il faut de très grandes maisons. Pour s’habiller, on aime des costumes de très bonne qualité. « Se déguiser avec la peau du tigre pour faire peur au troupeau de renards ». La tête vide de connaissance, la poche pleine [d’argent], on se veut maître des ignorants.

Ô ! Cet air du Dao, cet air du Dao ! J’en suis triste pour ces enfants insouciants, et JE ne sais plus comment faire parvenir le saint Enseignement à leurs oreilles.

JE ME souviens qu’autrefois, celui qui recherchait le Dao, devait subir de nombreuses difficultés et d’amertumes. Il ne pensait qu’à autrui sans se soucier de ses peines. Souliers de chanvre, habits en lambeaux, dormir en plein air sous les étoiles et la lune, vivre dans la pauvreté sans se plaindre, aider autrui avec les mains vides, sans taches, telle était une vie digne pour se créer une noblesse divine. Est-il raisonnable de s’emparer des biens d’autrui, d’opprimer les faibles, d’abuser du pouvoir sans aucune moralité de telle manière que les personnes sincères s’éloignent, les malfaisants se bousculent pour venir ? Craintifs, ils entrent dans l’église avec une émanation maléfique et rivalisent pour dire qu’ils vénèrent la Véritable Doctrine.

JE vous demande qui peut les approuver ?

Le rite et la musique religieuse ne sont pas parfaits. Plusieurs d’entre vous, fiers d’être intelligents en ramassant quelques livres mis au rebut du faux confucianisme, critiquent pour se montrer supérieurs. Désormais, votre Maître, que JE suis, les rectifie et JE laisse opérer les Lois Célestes : ceux qui connaissent leur origine [divine], doivent se corriger sans tarder pour éviter les diables et aller jusqu’au bout du chemin du Dao.

Quel regret ! Le fondement du Dao n’est pas abîmé mais aujourd’hui vous ne trouvez pas le moyen pour le reconstituer. JE vous le confie. Pour le Dao et pour l’humanité, tâchez d’unir vos forces à vous en occuper ensemble et par chance on parviendra à en sauver une minorité parmi des milliers et des milliers.

M. N. …, tu as l’autorisation de montrer MON Saint Enseignement à tes grands frères Tr. …, Tr. … pour qu’ils le lisent. JE vous avertis : si la Grande Célébration au Saint-siège n’est pas conforme à la manière dont JE vous ai enseigné auparavant, seulement des Diables vous en témoigneront.

JE vous donne MES conseils :

Cœur sincère, suivez pas à pas le chemin du Dao,
Lâchez la vie profane en oubliant les intérêts et la gloire.
Habillez-vous du brun des bonzes, teinte sombre de souffrance.
Evitez et ne vous attachez pas aux causes de karma!

JE vous bénis tous, chers enfants! Ascension.



Le 12-04-1930 (17-03 An lunaire du Cheval Canh Ngũ)
L’Esprit de NHÀN-ÂM ĐẠO TRƯỞNG se présente:

Heureux de vous voir, chers amis du Dao!

Il y a belle lurette que Je ne vous ai pas vus pour discuter de quelques concepts du Dao. Aujourd’hui, votre humble maître, que Je suis, félicite quelques-uns parmi vous qui ont mis toute leur volonté pour forger leur sainteté. Mais, Je suis triste aussi parce qu’il y a plusieurs fidèles s’occupant davantage de leur vie profane que de leur vie spirituelle. L’ÊTRE SUPRÊME, par SA miséricorde, les a tolérés en souhaitant voir le jour où la Religion aura la paix. Donc, unissez-vous dans la restauration du Dao. C’est bien le moyen de racheter vos fautes et de vous corriger afin de reprendre votre ancienne dignité céleste. Soyez assez prévoyants !

H. …, mon doux ami, tu te consacres beaucoup à étudier la littérature de la langue du pays, n’est-ce pas ?

Beaucoup d’autres fidèles ont reçu les leçons du Saint Enseignement et les ont bien apprises. Alors, Je vous prie de m’expliquer la signification de ce poème en ancien vietnamien :
Ðường về chớ nệ bước non sông,
Lần đến tìm nơi cảnh bá tòng.
Bụng trống thảnh thơi con hạc nội, (1)
Lúa đầy túng thiếu phận gà lồng. (2)
Cô phần ngảnh lại đà bao tuổi, (3)
Sô diện xem qua khỏi mấy dòng. (4)
Một điểm quanh co lên một nấc,
Lần lừa ngày tháng ắt qua đông.
Traduction du poème :

« Ne craignez ni les monts, ni les fleuves sur la route de retour [à votre origine divine],
Approchez peu à peu pour trouver le paysage de l’Eternité.
(1) Le ventre vide, le héron sauvage vit en toute liberté,
(2) Plein de riz, mais pauvre est le destin du coq enfermé dans sa cage !
(3) Regardez les tombes abandonnées, quel est l’âge de ces morts ?
(4) Observez la surface des cours d’eau, aucuns ne sont sans vagues.
En passant un tournant de la vie, vous monterez un niveau de vertu,
Si vous vous attardez, les jours et les mois de l’hiver arriveront. »

Plusieurs ont pu expliquer les 4 premiers vers mais personne ne comprend les anecdotes littéraires et les deux vers d’assertion du poème. Alors, l’Esprit manifesté donne son explication :
(1) (2) : Li B’ai a écrit :
« Le coq en cage a plein de céréales mais la marmite de l’eau bouillante est à côté,
Le héron des champs n’a pas de nourriture mais il est libre dans la Nature. »

Explication : le coq en cage est bien nourri tous les jours, mais la marmite de l’eau bouillante est tout près de lui. Il ne sait pas quand prendront fin ses jours, peut-être bientôt ? Quant au héron dans des champs, bien que mal nourri, mais il est libre de voler et planer dans son immense espace entre ciel et terre.

En résumé, acceptez une vie avec ses difficultés, et vous vivez libre, plutôt qu’une vie confortable avec les dangers qui vous guettent. Il existe le Dao qui vous guide pour avoir la liberté sacrée. Mais cette liberté sacrée, vous y accéderez seulement en adoptant une vie de héron dans des champs.

(3) « Cô phần » en vietnamien signifie « des tombes abandonnées ». (4) « Sô diện » en vietnamien signifie « les grimaces du visage humain ».

Ces deux vers seront expliqués séparément.

Explication :

(3) : Regardez les tombes abandonnées, si l’on cherche à bien connaître leur origine, on verra qu’elles appartiennent toutes à des personnes de jeune âge. On voit alors que la vie humaine est éphémère comme une écume sur l’eau ou un nuage dans le ciel. Si on ne cherche pas à suivre tôt le Dao, lorsqu’on meurt, on découvrira que l’on n’a pas rencontré le Dao. Le Bouddha Sakyamuni a dit :
« Il ne faut pas attendre jusqu’à un âge avancé pour apprendre le Dao,
Regardez les tombes abandonnées, ce sont bien celles de jeunes personnes ! »

Avez-vous compris, chers amis du Dao ?

(4) : Quand le vent souffle, aucune rivière n’est sans vagues à sa surface. Ces vagues sont comparées aux grimaces sur la face de l’homme. L’eau subit des coups de vent comme l’homme souffre d’oppression. Si l’on ne peut pas se libérer d’un tel pouvoir, on ne pourra pas entretenir facilement sa survie. Seulement, le Dao est le moyen destiné à guider l’être humain pour qu’il puisse se délivrer d’une telle domination.

Dans les livres anciens du Confucianisme, il y a ces vers :

« Cette montagne n’est pas vieille mais le sommet est blanc, comme les cheveux blancs sur la tête des vieux, à cause de la neige.
Cette eau n’est pas triste mais la surface a des vagues, comme des grimaces sur le visage de l’homme qui s’inquiète, à cause du vent. »

Il faut chercher à approfondir leur étude pour comprendre.

Quant aux deux derniers vers, tout le monde a compris. Donc, tâchez d’apprendre le Dao. Ecoutez bien ! Ascension.



Heure du Buffle, 23-03 An lunaire du Cheval Canh Ngũ (21-04-1930)

Ré-ouverture de la séance de Spiritisme :
Chers enfants, votre MAÎTRE se présente :

Tr. … ! Votre Maître, que JE suis, fonde cette religion comme prévu dans le Livre du Ciel, mais aussi en raison de MA miséricorde, pour secourir quelques dizaines de millions de grandes âmes originelles pour qu’elles puissent regagner leur ancien rang céleste. JE sais qu’il y avait des âmes qui ont reçu le divin ordre de se réincarner sur Terre, pour guider MES enfants ; c’est pourquoi, sans ME soucier des peines, JE demande la tolérance du Tribunal des Trois Doctrines pour que JE puisse vous sauver.

Hélas ! D’énormes énergies sont utilisées, par MOI-MÊME et par les Esprits Supérieurs, pour vous instruire mais la sincérité de chacun de vous n’est pas proportionnée. Maintes fois, en constatant que la vie tente de vous noyer sous ses flots de misère, J’ai tellement peur pour vous que JE ne puis empêcher MES larmes. Par conséquent, JE dois modifier le Plan Divin pour que chacun d’entre vous ait du temps et assez de soutien pour vous guider les uns les autres dans l’accomplissement de vos devoirs ; mais enfin, le pouvoir du Diable domine toujours et encore votre sainteté. Le chemin du monde terrestre mène vos pas de profane. Que JE suis triste dans MON cœur en voyant que tant de MES enfants se trompent et se laissent entraîner dans la voie maléfique !

Les uns se passionnent pour l’argent. Les autres se passionnent pour les femmes. Les uns sont attirés par le pouvoir et la richesse. Les autres sont poussés vers les lieux de corruption. Chacun dans sa direction, tous ont rejeté totalement leur essence divine pour se laisser mener par des Grottes Sataniques.

Par malheur encore, Satan et ses pairs, se cachant parmi vous, cherchent à vous éloigner les uns des autres, à arracher vos sentiments de solidarité, à déchirer votre relation fraternelle, à vous inciter à la dispute, à vous diviser en vue de réduire à néant votre puissance pour vous rendre incapables de les contrer. Puis enfin, vous serez peu à peu réduits en miettes jusqu’à ce que vous tombiez dans des abîmes profonds.

Votre Maître, que JE suis, croyait que vous vous organisiez pour lutter contre eux. Mais en regardant le Livre Céleste, JE constate que huit dixièmes d’entre vous sont tombés droit sous les pieds de Satan. De plus, ils sont en majorité de Grandes Dignités, de Hauts Responsables. JE ne peux, malgré MOI, rester impartial afin de vous en révéler un peu. Vous devez donc vous tenir et rectifier votre chemin, afin de vous guérir ensemble de la maladie et prévenir les générations futures.

Le Mal a vaincu le Bien. Comment parviendras-tu (en parlant à M. Tr.) à contre-attaquer les démons ? Tu es celui en qui J’ai confiance depuis le début. Même si tu as commis quelques erreurs sur le chemin, mais grâce aux indications des Esprits Supérieurs par leur Amour, tu as su te corriger en quittant le mauvais chemin, juste à temps. Pitié pour les autres, n’ayant jamais touché ni aux pouvoirs, ni à la richesse, ni à la beauté des femmes, ni aux profits. Ils sont piégés par les Démons, qui en se conformant au Livre Céleste, pendent ces appâts devant leurs yeux pour les entraîner dans la débauche. Leur précieuse âme divine attachée au corps profane doit donc sombrer pour toujours.

Le Dao est noble, toutefois il faut savoir que la puissance de Satan n’est pas négligeable. Si tu ne l’empêches pas, et que tu ne maîtrises pas le feu de la colère dans ton cœur, le feu de Satan te brûlera. Tâche de comprendre MES paroles, et il faut savoir que si tu ne te sers pas de MON pouvoir, que JE t’ai attribué, pour riposter afin de guider tes petits frères, alors un jour Satan les arrachera un par un jusqu’à ce que tu sois seul comme un oiseau solitaire, un phénix égaré de son troupeau. Ainsi, tombé dans un tourbillon de l’ouragan, tu n’auras plus de forces de t’échapper aux dangers et t’éloigner des ténèbres. Au moment de la Renaissance du Monde, l’humanité sera abaissée jusqu’au 72ème globe terrestre en attendant mille ans pour être condamnée par le Palais de Justice Divine. Il faut prendre conscience de tes lourdes responsabilités. Si tu ne les remplis pas correctement, tu ne pourras pas alors t’abriter sereinement dans le lieu saint.

B. … ! JE t’ai donné MES grâces, très méritées. Ces grâces, c’est un écran de fer qui te protège. Pourquoi ne pas entretenir tes grandes responsabilités au lieu de semer des troubles parmi les tiens ? Le Gouverneur du Dao de Siem Reap a reçu MON divin ordre de vous guider ; En montant en grade, le chemin doit vous être plus difficile. En n’adoptant pas la patience comme la première vertu, des ennuis surviendront par des complications qui lui susciteront la démission, comme Li B’ai [ s’est démis de sa fonction ] l’autre jour. Il n’y aura donc aucun espoir d’aller jusqu’au bout du chemin.

En consultant le Livre du Ciel, JE suis profondément triste. C’est pourquoi, voici MES dernières paroles essentielles pour tous. Ici comme à Siem Reap, efforcez-vous de surmonter ensemble les obstacles ! Obéissez !

JE vous bénis tous, MES chers enfants. Ascension.



Le 12-05 An lunaire du Cheval Canh-Ngũ (08-06-1930)
Saint Empereur Guan

Heureux de voir les fidèles !

Le fondement du Dao n’est pas encore établi, mais à l’intérieur, les gens sont trop paresseux pour forger leur saint caractère. A l’extérieur, les gens veulent se plaindre, se comparer aux Esprits Supérieurs pour faire preuve de leur vue étendue et de leur vaste érudition.

La situation a changé, les catastrophes du Ciel sont presque proches : du Sud au Nord, de l’Est à l’Ouest. De temps en temps, les désastres auront lieu et élimineront ceux qui sont dénués de morale. Avec un corps charnel, si en ayant eu la Lumière Divine, votre âme ne s’éveille pas tôt, ce corps de poussière et de cendres ne pourra pas éviter des punitions à plusieurs reprises. Hélas ! Le Très-Haut scrute avec perspicacité, mais l’être humain, toujours ignorant et profane, veut par son intelligence limitée, défier le cadre divin du Créateur. Vouloir apprendre le Dao en se posant des conditions, quel que soit son grade, paraît difficile à satisfaire, même avec les grâces du Très Miséricordieux.

Les Esprits Supérieurs d’autrefois ont mené une vie austère et leurs bienfaits sont grands qui leur permettent de reprendre leur haute noblesse divine. Ne serait-ce pas des exemples de bonne foi à imiter ?

Dans cette vie illusoire, la survie et la mort sont éphémères comme des écumes d’eau ou des nuages du ciel. Revenez au droit chemin et corrigez-vous ! Recherchez le bien ! Alors par chance, vous parviendrez à éviter les pièges de Satan qui est en train de se disputer de vous. Votre orgueil et votre prétention vous précipiteront ainsi, corps et âme, dans leur gouffre fatal. Mieux vaut vous le rappeler pour que vous soyez déterminés à vous corriger. Tâchez de retenir ce poème :

Un cadre de vie correcte n’est pas chose facile à construire,
Même les « cheveux blancs » distinguent vaguement la honte de l’honneur.
Embellir son saint caractère n’a pas de prix, même pour une pierre précieuse,
Comme on ne peut obtenir le chemin du Dao par un lingot d’or !
Les Grâces de DIEU sont disponibles, pour les obtenir on pose des conditions,
Mais on accourt pour se disputer des fortunes à constituer !
Le cycle de pénible conjoncture arrive avec des catastrophes,
Prenez garde de vous disputer, de vous rivaliser !

Les Dignitaires nommés par ordre divin, devraient expliquer ce message au public. Ascension.


Le 12-05-An lunaire du Cheval Canh-Ngũ (08-06-1930)
L’esprit de Nhàn Âm Đạo-Trưởng se présente :

Heureux de voir les pratiquants et les pratiquantes !

J’obéis à DIEU en venant vous dire quelques mots, chers amis du Dao :

Je suis profondément attristé pour l’humanité qui n’a pas su s’abriter à temps sous le Dao, à l’approche finale de l’application de la Loi Céleste. C’est ainsi que l’humanité sombre dans l’océan de souffrance et peine à atteindre la délivrance. Et ceci aussi par des catastrophes naturelles et des déluges. Cela me fend le cœur de voir que l’humanité tombe dans les abîmes et grottes profondes. Même la barque de la Sagesse Divine doit affronter vents et tempêtes, naviguant à vue sur la mer de souffrance et les rives d’illusion, et ne peut repêcher les naufragés.

Le fondement du Dao se dresse allègrement et solidement sur le sol du Vietnam pour border et protéger ceux qui ont de la chance ou un bon karma. Si les traînards ne s’éveillent pas pour se forger un esprit solide mais restent hésitants et lunatiques, ce corps profane ne pourra éviter l’anéantissement et la réduction en poussière.

Humble Maître que je suis, Je vous conseille d’être sincères de tout cœur pour prier et adorer DIEU afin que votre chemin soit agréable et tendre. Si on se plaint du petit malheur qui transforme la vie familiale et on le compare grosso-modo à l’amour de la vie du Créateur, on ne pourra alors pas avancer sur le chemin de la Vertu lumineuse, faire dissiper les nuages du ciel bleu et voir le paysage de l’autonomie absolue de son Être.

Poursuivre son chemin de la Vertu, même s’il faut quitter la famille, s’éloigner des siens, est nécessaire pour bien remplir ses propres responsabilités et se sacrifier pour racheter la vie des milliers de milliers de gens. Alors on ne regrettera pas cette souffrance, cette tristesse, cette douleur. C’est bien le comportement des Saints qui nous ont précédés. Rechercher le véritable enseignement du Dao de cette façon, c’est ce que les amis du Dao doivent graver dans leur esprit ! Ascension.


Le 05 mai de l’an lunaire du Cheval Canh-Ngọ (10-06-1930)
L’esprit de LI B’AI se manifeste.

Joie aux amis du Dao !
. . . . . . . .
. . . Le Dao n’est pas une marchandise à supplier par les uns un jour et à prier par les autres le lendemain afin de le faire connaître et le reconnaître. C’est bien déshonorant pour le Dao ! DIEU a semé la précieuse graine, il faut alors préparer la terre et cultiver l’arbre avec soin pour que ses racines soient bien résistantes. Avec des racines et un tronc solides, l’arbre poussera dans de bonnes conditions et il donnera beaucoup de branches, de feuilles, de beaux bourgeons, de belles fleurs et plus tard d’abondants fruits, dignes de l’attente du cultivateur. Lorsque son parfum si pur, si doux se répandra dans l’air, lorsque ses fleurs fécondées produiront de bons fruits, même les gens de régions lointaines chercheront à venir pour bénéficier de cette précieuse semence. Alors, pourquoi vous peinez-vous à abaisser votre honneur.

Les amis du Dao, avancez bien sur le droit chemin. Unissez vos forces pour accomplir vos propres devoirs. Toutes choses seront alors décidées et arrangées par DIEU.

Tr. …, cher ami ! As-tu compris ? Tu t’es déjà trompé à plusieurs reprises. L’honneur du Dao a été sacrifié une fois déjà, efforce-toi de le recouvrer. Le Saint-siège est la source essentielle [de la nouvelle religion]. Quand la situation religieuse se redressera fièrement et solidement dans cette région de Tây-ninh, sera venu le moment où l’on viendra vous prier d’enseigner le Dao. Sachez-le bien afin de vous préparer.
. . . . . . . . . .
Ascension.


Au Saint-siège, 24 décembre 1930 (An lunaire du Cheval Canh-Ngọ)

TROISIEME ERE UNIVERSELLE DU SALUT DIVIN DE DAI-DAO
L’esprit du Pape Spirituel LI B’AI se manifeste.

Joie aux pratiquants et pratiquantes,

Le patriarche, que je suis, a éprouvé une profonde sympathie pour vous, chers pratiquants et chères pratiquantes. Il y a belle lurette que je ne suis plus de ce monde terrestre. C’est pourquoi, j’hésite parfois, il me faut chercher à peser l’intelligence et la raison de chacun. Oh ! Que c’est difficile ! Car j’ai constaté, tout à l’heure, que les enfants de l’Être Suprême étaient nombreux ! Heureusement, ce sont seulement les fidèles d’un pays, ceux du Vietnam mais pas encore tout le peuple du Vietnam. Un jour, si la religion est enseignée à toute l’humanité et se propagera sur les cinq continents, quelle sera alors ma tâche ?

Graves préoccupations en raison de cette lourde responsabilité ! Car j’ai promis à DIEU Miséricordieux d’apporter SON divin salut à l’humanité. Là est la responsabilité du grand frère , bien que j’aie ce pouvoir d’instruire et de punir mes frères, mieux vaut que je comprenne le cœur de chacun de vous. Ma seule crainte est que je n’aie pas de moyen de m’approcher des pécheurs pour les instruire. Quant aux vertueux et sincères, il m’est facile de les approcher, mais ce n’est ni nécessaire, ni utile. Le cœur saint est le trône sacré du Divin. Même si l’on ne s’efforce pas de l’embellir, il reste beau par sa nature. Si cette divine beauté naturelle, attachée à ce lourd corps en ce monde misérable, n’est pas perdue, alors atteindre le rang divin sera accordé sans avoir besoin d’aide. Par conséquent, le Vieux, que je suis, vient semer la graine de la Sainteté dans le cœur des pécheurs avec l’espoir qu’elle poussera, fleurira et donnera de bons fruits afin qu’ils se repentissent. Je ne viens alors pas pour accueillir les vertueux.

Moi-même et vous, mes doux amis aussi ! Nous sommes venus restaurer la société humaine et réformer la vie humaine. C’est là certainement notre devoir. Sachons-le bien pour nous arranger avec sérénité suivant les circonstances. Ayant rencontré des difficultés, il y aura certainement des résultats intéressants. Ayant eu de l’opposition, il y aura alors de l’approbation. Persévérez à observer la vie dans les moindres détails. Chers pratiquants ! Chères pratiquantes ! Vous avez vu qu’il y avait beaucoup de grandes difficultés et d’épineux obstacles pendant l’année de l’inauguration de la religion ! Parce que je les ai vus nettement, je ne peux pas rester indifférent en regardant passivement la continuité des défaites et des réussites. Je me suis résolu à me solidariser avec vous, mes doux frères et mes douces sœurs pour partager vos soucis et vos souffrances morales.

Je n’ai pas peur, car il n’y a aucun pouvoir de ce monde matérialiste qui ne puisse m’attaquer. Seulement, j’ai peur pour vous, mes doux frères et mes douces sœurs, qui avez encore le corps physique et ne pouvez pas résister à l’oppression du pouvoir tyrannique. Mes doux frères et mes douces sœurs, vous ne possédez pas la clairvoyance qui vous permettrait d’y échapper.

Comme je le pense, je suis résolu à demander d’être remis en possession de mes pouvoirs. En me servant de la vision divine au lieu de votre vision profane afin de voir des choses, invisibles pour vous. Et ce, afin de vaincre avec détermination l’humanité dans cet avènement de la fondation du Dao. Alors je pourrais croire que je ne suis pas encore un être inutile !

Je porte en moi un profond sentiment envers un ami divin, en raison de son acceptation de la mission céleste de sauver l’humanité en participant à la création du Dao, qui s’est réincarné en ce bas monde de damnation. Il faudrait que je vous dise : « le mécanisme de récompense et de punition du Livre Céleste comporte plusieurs éléments surnaturels, opposés à la raison humaine et à l’imagination humaine. Maintes fois, la récompense matérielle a été une forme de punition du point de vue divin, mais parfois un châtiment matériel d’ici-bas est en fait une récompense céleste . »

Donc, la récompense et le châtiment dont je me sers pour réguler le Saint Enseignement sont, à plusieurs reprises, incompréhensibles pour vous, mes doux frères et mes douces sœurs. Par conséquent, prenez garde de ne les discuter hâtivement, et de les commenter faussement pour commettre inutilement des fautes à l’égard du Divin. Obéissez ! Ascension.



Le 09 février de l’an lunaire du Chèvre Tân Mùi (26-04-1931).
DIEU TOUT PUISSANT qui se nomme maintenant CAO DAI se présente :

Heureux de voir MES chers disciples !

Tr. … ! La religion subit des bouleversements. C’est prévu dans le Plan Divin. C’est comme un pays qui vit des moments dans l’ordre ou dans le chaos, la vie a des conjonctures favorables ou défavorables. Le chemin du Dao a donc des routes difficiles, des tournants ou des virages dangereux que l’on doit franchir avant de pouvoir bâtir le droit chemin pour établir dignement son organisation.

Votre Maître, que JE suis, a fondé le Dao en raison de MON Amour pour l’humanité. Mais les profanes d’ici-bas restent dans l’obscurité, se passionnent dans la réputation et des intérêts, se disputent le pouvoir et les nominations. C’est ainsi qu’ils se jètent dans l’abîme profond. La balance de la Justice Divine vous montrera certainement, avec ces péchés, sa juste délibération finale.

Tâche de te maintenir droit afin d’aller jusqu’au bout de ton chemin du Dao. Cela, c’est bien connaître ta destinée divine. Ce bouleversement douloureux dans la vie a été décidé par le Plan Divin. Malheur ou chance, chance ou malheur, sache bien que DIEU – le Maître – existe, que Dao existe. Fais le bien dans la joie ! Alors tous tes soucis, mêmes infimes, seront connus par le Divin. Obéis !

Il ne faut pas te laisser troubler, perturber jusqu’à la perte de l’esprit comme d’habitude. Alors, ton cerveau sera perspicace lui-même et puis tu seras capable de contre-carrer l’infiltration des diables qui sèment le désordre dans la religion. Ce sont là de fermes recommandations. Si tu ne tiens pas compte de cela, tu n’éviteras pas les prochains malheurs. Sache-le bien !

Đ. …, viens écouter MES instructions. Ecoute et cherche à comprendre !
Poème
Les Trois Relations et les Cinq Vertus Confucéennes sont simplement le Dao ,
Auquel l’homme doit obéir scrupuleusement sans essayer de les changer !
Les peines de la vie ne sont pas faciles à supporter dans la durée,
Pour améliorer la société, il faut renforcer les œuvres de charité.
Seul, trouve ta joie comme celle du héron fuyant les champs,
La barque de la sagesse attend encore l’âme en éveil.
N’essaie pas de relier le lien du mariage déjà rompu,
Mais suis le Dao avec un cœur sincère pour regagner ton pays céleste.

Ayant réglé toutes les anciennes dettes du karma, le chemin du Dao sera alors l’échelle sur laquelle on grimpera jusqu’à l’ancien rang céleste. Connaître la vocation divine, se connaître, connaître autrui. Voilà ce qu’il faut savoir pour trouver le brillant flambeau, les nobles principes et donc s’échapper de la mer de souffrance … Ascension.



Le 01-08-1931 (An lunaire du Chèvre Tân-Mùi)

TROISIEME ERE UNIVERSELLE DU SALUT DIVIN DE DAI-DAO
L’esprit du Pape Spirituel LI B’AI se manifeste.

Th. Tr. Nh . …, à présent, j’ai déjà cédé la moitié de mes pouvoirs car j’ai l’intention d’observer si tu t’occupes bien ou non de ta fonction. Je m’abaisse en abandonnant les pouvoirs du Premier Représentant Majestueux des Trois Doctrines Religieuses et accepte la fonction de PAPE pour établir une situation propice à la progression de mes cadets. Le patriarche, que je suis, a vu, à maintes reprises, les difficultés pernicieuses dans ce domaine, c’est pourquoi j’ai ainsi suscité le cœur des malveillants pour les faire distinguer d’avec ceux de bien. Ce, afin d’aider le Conseil d’Eglise à les éliminer.

Je vous regarde afin de voir quelle sera votre justice profane devant le Tribunal de Trois Doctrines Religieuses. De plus, je me sers de la Justice Divine qui offre aux pécheurs les chances de se corriger par eux-mêmes, ce qui correspond à la Miséricorde de DIEU. Sinon, je me manifeste déjà par le spiritisme pour procéder à l’excommunication de tous. Détrompez-vous ! Ce n’est pas parce que la religion a été bouleversée que je suis obligé de me soumettre aux mœurs profanes. Voilà ma solennelle déclaration ! Tâche d’user dignement de ta responsabilité afin que je la voie de mes yeux !

Ng. Tr. Th ., mes félicitations ! La réussite ou l’insuccès du fondement du Dao dépendent de toi ! Tâche de le préserver ! Je me présente dans ton corps et tu te présentes dans le mien ! Mon pouvoir sera assez grand pour que je puisse faire fonctionner de façon adéquate ou non le Plan Divin, cela dépend de toi. Respecte bien l’ordre ! DIEU a laissé SES félicitations pour toi.

Th. T. Th . Je suis content pour toi ! En raison de ma promesse envers DIEU, je veux absolument établir dignement la situation, aussi, tu aurais dû t’efforcer de bien assumer avec moi cette responsabilité.

A ce jour, l’institution de la religion a été établie. Il vaut mieux se situer dans la digne conduite de celui qui tient dans ses mains le destin de l’humanité. Jamais n’a existé un quelconque trône impérial comparable à la Noblesse Divine. Tâche de discerner l’essentiel du superflu, pour le préserver. Autrement, tu seras troublé par les machinations du diable. Comprends-le bien !

Jamais, je n’ai vu quelqu’un manifestant une sincérité absolue pour rendre gloire à la religion de DIEU, alors que sont nombreux ceux qui ont terni l’honneur du Dao. Cher doux ami, efforce-toi avec moi d’éliminer les malveillants. Sinon tu ne pourras pas éviter plus tard ce qui arrivera selon ma prophétie ! Il faut se réunir avec tous les Grands Dignitaires pour vaincre les rebelles. Sinon je suis décidé de n’autoriser la promotion de qui que ce soit. Prends conscience que dans cette bataille de déploiement de stratégie, si l’on n’a pas de talent et de courage, on ne pourra jamais gagner. Tu as reçu la lourde responsabilité de l’enseignement, il faut que tu instruises bien les gens à discerner le bien du mal afin de leur apporter le salut divin. Quant aux stratagèmes du diable ou de Satan, ce sont là mes artifices destinés à séparer le vrai du faux et le bon grain de l’ivraie, à reconnaître la valeur de l’honneur et du mépris. Si tu tends une oreille complaisante aux mensonges, alors tu fourniras aux méchants des armes pour qu’ils attaquent la religion. Ecoute bien ! Ascension.



A Tây-Ninh (Thảo Xá Hiền Cung ), le 23-12-1931.
LE MAÎTRE se présente, chers enfants :

Heureux de voir MES disciples, tous présents aujourd’hui, pour M’écouter.

Ecoutez bien ces paroles essentielles afin d’accomplir correctement vos devoirs envers Li B’ai.

Rappelez-vous que l’univers entier n’a que deux pouvoirs : en haut, c’est le pouvoir de l’ÊTRE SUPRÊME ou celui de votre Maître que JE suis ; ici-bas, c’est le pouvoir de l’humanité. J’ai déjà établi MA constitution physique, c’est à dire l’Eglise du Dai-Dao d’aujourd’hui, ainsi JE dois aussi lui donner les pleins pouvoirs afin que vous ayez assez de moyens pour apporter le salut divin à l’humanité. Quant à vous, vous êtes tous au rang des êtres vivants, sous le pouvoir de l’évolution de la vie, ce qui veut dire que toute l’humanité a un pouvoir égal au MIEN. Or toutes les créatures de l’univers étant MES enfants, tous les êtres vivants ont donc la possibilité d’atteindre les rangs de Génie, de Saint, d’Immortel ou de Bouddha.

Dans ce pouvoir, il y a plusieurs niveaux qui ne passeront donc pas nécessairement par le rang Humain. En conséquence, l’Homme est le Maître des êtres vivants. JE dis clairement : le pouvoir SUPRÊME, c’est MOI ; le pouvoir des CREATURES, c’est l’humanité. Le jour où le pouvoir SUPRÊME sera unifié avec celui des CREATURES, le DAO aura alors sa vraie nature. Votre Maître, que JE suis, a délégué MON pouvoir SUPRÊME aux deux dignitaires à la tête de l’Eglise qui sont le Pape et le Protecteur des Lois Religieuses. MON Pouvoir Suprême sera donc parfait quand le Pape et le Protecteur des Lois Religieuses seront unifiés. Quant à l’humanité entière, elle détient le Pouvoir des Créatures. Le Pouvoir Suprême de DIEU ne peut être contré que par le Pouvoir des Créatures.

Li B’ai se fâche souvent contre vous, MES enfants : tout ce qu’il a concédé avec le Protecteur des Lois Religieuses pour les mettre en application n’est ni observé, ni respecté sans aucune considération. Donc, désormais si un ordre a obtenu leur accord commun, vous devrez par la suite organiser l’Assemblée Générale des fidèles avec l’Eglise Cao Dai et son Conseil Supérieur qui l’étudieront minutieusement et clairement en vue d’accomplir votre devoir.

Li B’ai M’a promis qu’après la délibération du Tribunal Des Trois Doctrines Religieuses concernant les femmes, il autorisera la sanctification d’encore plus de saints. MES enfants, efforcez-vous d’obéir à sa volonté.

JE vous bénis tous, MES enfants. Ascension.



L’Oratoire de Siem Reap, le 14-02-An lunaire du Singe Nhâm-Thân (20-03-1932)
NGUYỆT TÂM CHƠN NHƠN se manifeste :

Humble esprit, je salue le Pape Intérimaire, le Protecteur des Lois Religieuses, le Receveur du Dao et la Mission Etrangère du Caodaïsme.

J’invite les Dignitaires hommes et femmes à m’écouter : Au royaume de DIEU, il y a peu d’élus mais nombreux sont ceux qui demeurent en enfer, comme toujours. Je n’ai jamais vu quiconque n’ayant su se respecter et n’ayant rien fait d’utile pour l’univers parvenir à obtenir le rang divin de Génie, de Saint, d’Immortel ou de Bouddha. La noblesse divine n’est pas quelque chose que l’on obtient par chance.

Depuis que j’ai été désigné « Gouverneur du Dao de la Mission Etrangère du Caodaïsme », j’ai appliqué la Miséricorde de DIEU en offrant généreusement nombre de moyens et d’appuis afin que l’humanité puisse réaliser des bienfaits pour pouvoir atteindre aux rangs divins. Je n’ai pas fait de distinction entre les âmes originelles, celles évoluées ou celles du diable. Seulement, si vous savez faire assez de bonnes œuvres, vous réussirez votre illumination divine. Humble esprit, je vous laisse libres de fixer votre destin, en fonction de la difficulté des circonstances pour constituer votre bienfaisance. Par conséquent, en vertu de la Justice, on retient naturellement le bon et rejète le mauvais. J’ai assez vu beaucoup de « bons à rien » ! Je donne donc l’ordre à chaque Dignitaire de s’examiner et se confesser au Pape et au Protecteur des Lois religieuses afin d’être ensuite capable d’évaluer avec précision la récompense ou la punition. Ascension.



Le Saint-Siège de Tây-Ninh, octobre 1932.
BÁT NƯƠNG DIÊU TRÌ CUNG se manifeste :

(Explication de la Lumière Négative)

La Lumière Négative est le flux d’éther du chaos initial, quand DIEU n’avait pas encore créé. Ce flux d’énergie Yin est le PALAIS du BOUDDHA-MÈRE DIVINE qui contient la quintessence de toutes les créatures, comparable à l’ovaire de la femme qui contient des ovules de l’humanité. Lorsque DIEU y apportera la douce lumière positive favorisant ainsi la création, cette partie de lumière négative sera alors fécondée pour devenir une étoile qui est l’organe de la création de toute créature. Cependant, ce flux de Lumière Négative a ses limites, ce qui veut dire que tout espace que la divine lumière de DIEU n’a pas encore atteint, reste dans de profondes ténèbres, incapables de donner naissance, ni de se transformer. Donc, tout lieu dont sont absents les rayons de lumière divine appartient au Monde de Lumière Négative, c’est-à-dire les Sombres Bords ou l’enfer ou le Palais du Roi des Enfers ainsi nommé par les Anciens Sages. Par conséquent, comme expliqué dans plusieurs religions, ce lieu est la prison des âmes sans origine, sans avenir, attachées par leurs lourds karmas pour se réincarner encore. Il est appelé "Monde de Lumière Négative" pour remplacer l'ancien vocable "Enfer" souvent évoqué dans les superstitions des anciens temps. En réalité, c’est là (un endroit intermédiaire entre le Paradis et l’enfer, opaque et ténébreux) que les âmes séjournent pour se détacher de leur corps pour méditer. C’est le poste frontalier que doivent traverser les morts. La grande difficulté pour le traverser est la plus grande peur des âmes ayant péché. Mais cette conscience qui reste quelque peu dans la chair humaine, s’efforcera aussi de se corriger grâce à cette peur. D’innombrables âmes n’arrivent pas à le traverser et doivent y rester quelques centaines d’années, en fonction de leur pureté ou leur impureté. Si DIEU vous enjoint de suivre le régime végétarien intégral, c’est aussi à cause de ce poste frontalier [ou cette porte céleste].

Humble sœur, Je vous dis en toute sincérité cette vérité pour que vous compreniez vraiment cette terreur indescriptible ! Si on laisse souiller son âme, regagner le Paradis et retourner ainsi à DIEU sera alors sans espoir.

Je sais qu’un très grand nombre d’âmes y sont déjà restées mille ans sans pouvoir le traverser. La Septième Muse Bouddha y habite afin de les instruire et les soutenir. Il y a toujours de bons esprits qui aident ces âmes même régressées et en instance de réincarnation. Pensez-vous que cela soit vrai ? Ascension.



A Tây-Ninh (Phạm Môn ), le 12 février 1933 (29-12-An lunaire du Coq Quí Dậu).
BÁT NƯƠNG se manifeste :

Poème

Quelle joie de voir aboutir notre solidarité sur le droit chemin !
Quelle joie ! Désormais, le Dao s’est établi en toute beauté !
Quelle joie de voir le « Saint Corps de DIEU » accroître ses forces !
Quelle joie de voir le Saint Esprit de la Vérité glorifié !
Quelle chance pour l’humanité qui fortifie sa Foi !
Quelle joie pour l’âme originelle qui garde ses mérites sans aucune usure !
Quelle joie ! Désormais, le Dao est élevé au niveau mondial !
Quelle joie de voir le Véritable Enseignement s’ennoblir enfin !

Votre petite sœur , que je suis, devient sereine. Désormais, je vois de mes yeux l’aboutissement de ce que DIEU a déterminé antérieurement. Je me rappelle, quand le Conseil Céleste du Palais de Jade Invisible a décidé que le Palais de l’Alliance Divine tiendrait le destin de l’humanité en fondant la Véritable Doctrine, que DIEU a alors inversé les Lois en donnant ce pouvoir au Palais de Neuf Degrés de l’Evolution. Tout l’auditoire du Conseil Céleste, tels que les esprits de Génie, de Saint, d’Immortel et de Bouddha, a été étonné d’une telle décision. DIEU Le Père Très Miséricordieux a dit : Très Bien, Très Bien ! Je n’aurais pas pu leur laisser un vil destin, vous comprendrez plus tard pourquoi MA Sainte Volonté a ainsi décidé.

LỤC NƯƠNG DIÊU TRÌ CUNG se manifeste :

Votre petite sœur , que je suis, vous salue ! J’étais au Palais Céleste « Ngự Quan Cung », quand la Huitième Muse Immortelle vint m’informer que vous souhaitiez avec sincérité ma manifestation divine. Je me suis donc pressée de venir. Ce matin, j’ai une bonne nouvelle : le Conseil Céleste s’occupe du changement de Lois Divines. Les Livres Célestes seront détruits en vue d’une réforme de la Sainte Doctrine. Les Esprits supérieurs de Génie, de Saint, d’Immortel, de Bouddha en sont très heureux. La Divine Mère d’Or de l’univers est aussi très contente, mais cette joie LUI a inspiré ce triste poème qu’ELLE composa en larmes :

La troupe d’enfants reste encore dans le sein de la Sainte Mère,
Qui préserve la vie même de ceux ne connaissant pas encore leurs devoirs !
Cet honneur de Garde Céleste est celui d’un haut rang du pouvoir !
Le mince destin de l’Alliance Divine est à conserver dans la durée.
Le monde profane soumettra à l’épreuve ceux qui ont terni leur Sainte Volonté,
L’éclat des souillures profanes suscite le doute des hésitants.
Mieux vaut garder aujourd’hui les Lois des anciens temps,
Ô chers enfants ! Dans Mon cœur, le doute se mêle à la crainte !

Mon deuxième grand frère ! Ce poème a fait pleurer tous les esprits au Palais Céleste de la Sainte Mère de l’univers. Mes grands frères pourraient le prendre comme règle d’or pour discipliner leur cœur. Alors, vos pas ne perdront pas le chemin de la noblesse divine.

Mon frère Qu. Th., l’ordre du Bouddha Féminin Guan Yin veut que tu sois persévérant. Attends ses aides. Ascension.



Le 17 mars de l’an lunaire du Coq Quí Dậu (1933)
BODHISATTVA GUAN YIN RESIDANT EN PERMANENCE A LA MER DU SUD

Humble femme, je vous salue ! Mes frères et sœurs, écoutez-moi bien :

Le Dao est précieux par son harmonie. Essayez de réfléchir ! La Création de l’univers s’est faite aussi par l’union harmonieuse des deux principes Yin (le Négatif) et Yang (le Positif) qui donne naissance aux nombreuses créatures, par le seul mot « Harmonie ». Même en votre corps humain, il y a des viscères, des entrailles. Si ces organes internes n’arrivent pas à maintenir l’harmonie dans leur fonctionnement, l’être humain ne survivra pas. Au niveau spirituel, si votre esprit et votre conscience ne trouvent pas l’harmonie, les Sept Sentiments et Six Passions humains se disputeront le rôle de chef avec votre conscience. Si cette dernière est vaincue, on ne vivra que pour satisfaire ses désirs matériels et on ne connaîtra jamais ce qu’est la Raison Divine !

Chers frères ! Selon vous, quelle sera la valeur morale d’une telle personne ? Tel est l’être humain sans harmonie.

Quant à la famille, sans harmonie, le père et ses enfants se querellent, le mari et sa femme se séparent, les frères se dispersent.

Quant à la Morale, sans harmonie la population se révolte ; la nation sans harmonie fera naître des bouleversements et chaos sociaux.

Si le monde entier n’est pas en harmonie, l’humanité sera en guerre.

C’est pourquoi, je vous recommande « l’harmonie avant toute chose ! ». Ascension.



Le 21 avril 1933 (An lunaire du Coq Quí Dậu)
BODHISATTVA GUAN YIN RESIDANT EN PERMANENCE A LA MER DU SUD

Humble femme, je vous salue ! Chers frères, savez-vous pourquoi vous devez élargir votre bonté jusqu’à l’amour universel ? . . .

C’est parce que toutes les créatures sont créées par DIEU Miséricordieux dans l’univers entier. Toutes les créatures ont donc la même essence. L’amour de la vie de DIEU Miséricordieux est pour cela sans borne, sans limite. Quant à nous qui sommes une espèce parmi tant d’autres, nous vivons alors aussi sous cette loi de la Création. C’est pourquoi tuer une vie peinera DIEU. Mais faire peiner DIEU attristera gravement le ciel et la terre. Essayez de vous demander si l’être profane oserait porter atteinte à la Majesté de DIEU.

De cette réflexion, on en saura suffisamment et clairement : il faut ouvrir son cœur avec l’amour universel pour aimer jusqu’aux êtres les plus faibles et les plus humbles. En premier lieu, c’est pour éviter d’enfreindre la Loi de cause à effet car la Loi Divine n’a d’égard pour personne. Même si vos yeux ne la voient pas, en réalité, aucun bien ni mal, si petit qu’il soit, ne peut la contourner. Vous comprenez peut-être cette phrase : « Le filet céleste est immense et rien ne peut s’en échapper !». Voilà la première raison. Il en reste une autre, quand l’être humain fut créé ici-bas, DIEU lui donna une essence divine supérieure à celle des autres créatures. Par là, DIEU veut que nous LE remplacions pour guider, aider toutes les autres espèces plus faibles, plus humbles que nous.

Chers frères, essayez de vous demander dans quel état de tristesse vivra un père d’ici-bas qui, par malchance, a eu un enfant irrespectueux et ingrat. Alors comment sera DIEU Très Miséricordieux s’il a un enfant n’ayant pas de charité ? Serait-il judicieux que l’homme s’oppose à la volonté de DIEU Le Père Très Miséricordieux ? Ascension.



Le 08 mai 1933 (An lunaire du Coq Quí Dậu)

Poème

QUAN(G) minh chánh đại lập tâm thành, 光明正大立心誠
ÂM chất khả tu, Ðạo khả minh. 陰騭可修道可明
BỒ liễu nhứt thân sanh biến hóa, 蒲柳一身生變化
TÁC thành kim thể đắc trường sanh. 作成金體得長生

Traduction du poème :

Le cœur sincère est établi par l’honnêteté et la perspicacité,
Tâchez de faire discrètement la charité et de comprendre clairement le Dao.
La femme que Je suis se transforme différemment à partir d’un seul corps,
Qui devient divin et atteint la vie éternelle !

Je salue mes frères et sœurs ! Vous devez faire régulièrement la prière :

1. Pour essayer d'approcher votre âme des Esprits célestes afin qu'elle soit clairvoyante.

2. Pour supplier DIEU Miséricordieux de pardonner vos péchés et ceux de toute l'humanité.

3. En effectuant avec sincérité le culte, vous vous donnez à DIEU de tout votre cœur, ainsi le Saint-Esprit se manifeste naturellement devant votre sincérité.

4. Si votre cœur communique sincèrement avec DIEU ou des Esprits célestes il débordera d'amour envers tous, et votre conscience - à l'aide de cela - évoluera et deviendra, petit à petit, lucide. Prenez-en conscience, mes frères et sœurs ! »

Quant à l’évangélisation de la Sainte Doctrine, vous ne devez pas vous presser, mais ne soyez pas trop paresseux non plus !

Chers frères, chacun de vous doit y mettre son cœur, alors DIEU Miséricordieux sera touché ; de plus, en mettant du cœur à l’ouvrage vous réussirez. Même s’il s’agit d’un rien en ce bas monde, il faut qu’il en soit ainsi. A plus forte raison, il s’agit du Dai-Dao ayant pour but de sauver toute l’humanité qui sombre dans cette mer de souffrance.

Chers frères, tâchez de vous conformer à mes paroles, vous serez glorifiés un jour. Cet honneur n’existera pas en ce monde terrestre. Ascension.



Mission Etrangère du Caodaïsme, à Siem Reap.
La nuit du 03 avril An lunaire du Coq Quí Dậu(26 mai 1933 à 0h35)
NGUYỆT TÂM CHƠN NHƠN ou VICTOR HUGO se manifeste :

Je salue les Grands Dignitaires, mes confrères, mes consœurs !

Les Lois sont généralement établies en fonction de leur utilité, celles-ci nous obligent à nous unir et à faire des efforts collectifs pour bâtir ensemble une grande institution destinée à fraterniser, à solidariser l’Orient et l’Occident. Comme les Lois traitent d’une multitude de cas spécifiques, selon l’usage, on ne peut se baser sur une quelconque facette de la Législation pour remplacer une base ayant un but différent. Par nécessité, les Lois peuvent être établies. Au contraire, celles inutiles seront abrogées. Donc, toutes les Lois Religieuses que DIEU SUPRÊME a établies sont toutes utiles pour la Direction de SA Sainte Doctrine. Pas même un signe de ponctuation ne peut être enlevé. Si on s’y conforme, la Religion réussira. Sinon, elle sera anéantie. Dans toute l’Eglise, [son sacerdoce et ses fidèles,] nul ne peut outrepasser la Loi. Si nous y obéissons, l’autorité de l’Eglise sera alors solidement établie. S’il y a une personne impie, elle provoquera des désordres dans le Vrai Enseignement.

Celui qui s’oppose à la Voie Temporelle sera exclu de la société ou sera éliminé pour ne plus nuire. Quant à celui qui s’oppose à la Voie Divine, il sera excommunié du Corps Divin de DIEU (représenté par l’Eglise) ou l’Autorité Céleste supprimera sa vie un jour.

Désormais, nous considérons la personne qui transgresse La Loi Religieuse comme un ennemi du Dao qu’il faut trouver le moyen d’éliminer. J’ai reçu l’ordre du Conseil Céleste d’effectuer le changement des Lois Religieuses. Alors il ne sera pas possible de tolérer des impies. Désormais, la Mission Etrangère doit défendre sérieusement les Lois Religieuses.

Je supplie le Pape et le Protecteur des Lois Religieuses de s’en occuper aussi pour trouver les moyens d’éliminer ce qui nuit à la vie. Il ne faut pas tolérer par Amour ou par Miséricorde. Ascension.



Le 09-04-An lunaire du Chien Giáp Tuất (1934).
THẤT NƯƠNG DIÊU TRÌ CUNG se manifeste :

Je vous ai dit, avant de venir, de vous rassembler nombreuses avec toutes les sœurs mais malheureusement le médium l’a annoncé tardivement. Je ne peux donc pas vous voir toutes. Je souhaitais notamment vous parler de cette usurpation du nom du Palais du Bouddha Mère Céleste ailleurs pour tromper la population. Cela a causé un dommage moral considérable pour la Foi. Si le dégât est causé par le pouvoir du Diable, vous, chers sœurs et frères, pourrez le supprimer. Mais si c’est le médium qui est en cause, vous n’aurez pas le moyen de secourir les superstitieux.

Mes grandes sœurs , je voudrais attirer votre attention sur ce point : le jour de la Réunion du Conseil Céleste destinée à la réception du Dharma de l’Occident Céleste du Paradis, j’ai pu entendre les paroles du Bouddha Bodhisattva Roi des Enfers qui s’est plaint : « Je suis Bouddha, c’est pourquoi Je ne peux pas m’approcher des âmes des femmes pour leur enseigner comment se délivrer de leur égarement, car dans le monde de Lumière Négative, il y a plus d’âmes de femme en instance de pénitence que celles d’homme ». J’entends aussi son souhait de voir une Divinité Féminine qui ose s’occuper des âmes de femmes pour les instruire et les délivrer du Purgatoire. J’ai donc décidé d’y aller avec tout mon cœur et toute ma compassion. Cependant, j’ai constaté avec découragement que certaines âmes sont en très grande détresse malgré des fautes sans gravité. Désormais, j’ai arrangé plusieurs moyens afin d’aider ces âmes à éviter plus facilement cette porte de Lumière Négative contraignante.

Il vaut mieux que je vous explique d’abord, chères grandes sœurs, ce qu’est la Lumière Négative pour que vous puissiez comprendre :

La Lumière Négative est un monde que le Spiritisme appelle « la Maison de Repos où l’âme se détache du corps ou s’incorpore dans un nouveau corps ». DIEU Miséricordieux leur a réservé ce lieu. Le Bouddhisme l’appelle « la Maison de Recueillement », c’est-à-dire le lieu où les âmes viennent pour méditer, s’examiner afin de reconnaître leurs péchés et leurs bienfaits. C’est donc un lieu pour se connaître. Si jamais l’humanité sait se chercher pour se connaître avant de s’éteindre, alors elle pourra éviter le monde de Lumière Négative. A vrai dire, si l’on commet de nombreuses erreurs toute sa vie mais qu’à la dernière minute de son existence, on sait se repentir, supplier sincèrement l’aide de DIEU, on évitera alors la porte de Lumière Négative. De plus, on aura bénéficié d’abondantes grâces de DIEU SUPRÊME. Ce sont des cas où l’âme se repentit elle-même, ou bien a été instruite pour bien comprendre le Saint Enseignement et se met donc en état d’éveil spirituel, ou bien grâce à ses enfants qui ont fait et fait faire des prières sincèrement.

Hélas ! Malgré cette grande bénédiction de DIEU Très Miséricordieux, des milliers de milliers d’âmes s’échouent sans cesse, tous les jours, à cause de leur manque de Foi et de confiance en DIEU Le Maître. Ce sont là les âmes des fidèles ou adeptes n’ayant pas tenu leur serment . Mon cœur est déchiré en les voyant, les femmes sont pourtant plus nombreuses. Ascension.



20-07-1934
Votre MAÎTRE se présente, chers enfants !

. . . . . . . . . . . . . .

Auparavant, ignorant était le médium qui n’avait pas assez de force spirituelle comme vous autres [maintenant]. C’est pourquoi il était tellement difficile d’obtenir quelques messages de l’invisible, chaque fois qu’une séance de spiritisme était organisée. Si le médium est vraiment endormi, il émettra d’excellents poèmes. Cependant, à la fin de la séance, son esprit sera perturbé. Si l’on utilise des médiums endormis, combien de temps faudra-t-il pour que le Dao soit connu dans le public ?

(Question sur la possession de l’esprit)

Votre esprit se sent dérangé quand il rencontre un esprit maléfique. Alors il demande MA protection pour recevoir abondamment MON fluide divin qui éloignera le Diable. Quelquefois, JE dois procéder à une possession de votre esprit à cause de l’abondance de MON fluide divin. Pour la même raison qu’à chaque fois que vous faites le serment de conversion, il y a une possession de l’esprit.


Votre MAÎTRE se présente, chers enfants !

MES félicitations à tous les deux pour votre sincérité absolue à l’égard du Dao, chers enfants ! JE vous avais dit de guérir uniquement les adeptes ; c’était parce que JE voulais que vous appreniez comment garder une bonne entente avec le public. Votre humanité, que JE connaissais bien, correspond parfaitement à l’Amour de la vie du Créateur. Non seulement il faut apporter son aide à ceux qui ne sont pas vos compagnons de religion mais aussi à vos ennemis qui sont en danger.

Ascension.


Le 15-07 lunaire de l’an du Chien Giáp Tuất (1934)
CAO THƯỢNG PHẨM se manifeste :

. . . . . . . . . . .

Quand j’étais encore ici-bas, ma colère fut si grande que si j’avais eu immédiatement mon Pouvoir Divin, alors peut-être mon éventail les aurait amenés aux Enfers sans en oublier aucun. Mais ayant quitté mon corps physique et ayant déjà la vision divine, j’ai une grande compassion pour eux, j’ai presque peur qu’ils s’égarent du droit chemin et je perdrai alors de très chers amis divins. Par conséquent, il faut les guider suivant leur volonté profane, basse ou haute, pour les corriger pas à pas, étape par étape. Si jamais par malchance on n’arrive pas les conduire vers le bon chemin, alors il faudra les empêcher, avec dévouement, de ne pas tomber en enfer en priant le Tribunal des Trois Doctrines Religieuses de leur permettre de se réincarner pour qu’ils puissent racheter leurs fautes.

Donc, mon grand frère que vous êtes, laisserait-il se détériorer le Dao à cause de quelques petites choses insignifiantes ?

Les responsabilités sont à traiter en premier, les affaires privées sont secondaires. Il faut reconnaître que l’origine [divine] est fondamentale pour ne pas agir comme dans la vie courante.

Les esprits supérieurs ont souvent dit : « La gloire et les intérêts sont secondaires ; l’honneur du Dao, c’est l’essentiel. Traiter tout le monde également, quel qu’il soit. Accepter le désavantage pour accomplir son devoir. DIEU n’aurait pas daigné accepter toutes ces peines à fonder le Dao pour que nous apportions SON salut divin à l’humanité, avec un tel retard qui est dû à notre volonté profane. Mon grand frère, tu devrais supprimer les souffrances d’autrui. Il ne faut créer aucune souffrance pour qui que se soit. La vie est une rive du fleuve de l’ignorance. Une fois libéré de ces souffrances, de cette ignorance, serait-il raisonnable de se les rattacher pour se faire des peines et fatiguer son esprit ? Que de regrets pour avoir vécu une telle vie sur Terre ! Ascension.



Le 16-07 lunaire de l’an du Chien Giáp Tuất (1934)
THÁI-THƯỢNG ĐẠO-TỔ se manifeste :

Joie aux amis du Dao. Sourire Divin …

Peut-être, êtes-vous étonnés par mon arrivée alors que vous n’attendiez pas, n’est-ce pas ?

(M. NG. répond respectueusement : Oui, Grand Maître car Thượng Phẩm nous a prévenu que DIEU SUPRÊME viendrait pour nous enseigner.)

DIEU SUPRÊME m’a demandé de vous révéler quelques secrets afin de vous guider pendant ces moments de bouleversement dans la Religion.

M. NG., cher ami, te rappelles-tu Mes précédentes explications, de plusieurs façons, et en employant des termes différents pour vous guider ?

Le Plan Divin est miraculeux pour la vie. Mais le Mécanisme du Ciel pour le Dao est d’autant plus mystérieux. Il est probable que l’intelligence humaine, aussi perspicace qu’elle soit, n’arrivera pas à percer son mystère. Les rôles que DIEU fixe sur la scène de la Religion ne sont pas autres que ceux des Prophètes ayant reçu la mission d’enseigner la Sainte Doctrine à l’humanité depuis jadis jusqu’à maintenant, si on les compare ensemble.

Pour être serein et maîtriser le feu des passions, il faut une volonté sans borne et un cœur généreux. Alors, on ne se vexera pas par des scènes exécutées selon l’ordre Divin en ce pesant lieu empli de ruse et de dangers. Il faudrait savoir que chaque chose a sa durée, son origine. Même s’il s’agit des ancêtres. On doit se baser sur des critères de moralité dans son analyse afin de pouvoir bien comprendre le grand miracle que DIEU SUPRÊME a planifié.

Autrefois, Hớn Bái Công (Liu Bang) ne fut pas très digne d’un Roi Juste, mais le Ciel lui permit quand même de fonder la dynastie chinoise des Han pour 300 ans de pouvoir. Envier les talentueux, changer d’avis sans cesse, écouter les critiques mesquines pour tuer ceux qui ont beaucoup contribué à sa réussite. Si ce n’était pas Trương Lương , il serait impossible d’être sans rancune. La très débauchée impératrice chinoise Võ Tắc Thiên , le très immoral roi chinois Tùy-Dương-Đế , l’arrogant Roi de Chine Hạng Võ (Xiang Yu), l’empereur féroce Tần Thủy Hoàng (Qin Shi Huangdi) [en étaient d’autres exemples]. Mais, hélas ! Si le Mécanisme Divin d’autrefois devait être compatissant pour ces sujets méritants ayant subi des injustices, il devrait alors changer le cours d’histoire et effacer les exploits nationaux de ces indignes empereurs, n’est-ce pas ? Sourire divin …

La vie est la vie. Pour elle, comme pour le Dao, tout est fixé et mesuré en détail. Les grands hommes prennent de lourdes responsabilités d’épauler la nation en accomplissant leurs devoirs. Leurs bienfaits, petits ou grands, seront évalués devant le Tribunal Céleste ou bien leur nom sera inscrit dans l’histoire millénaire et non pas pour présenter leurs exploits à ces empereurs !

Hélas ! La colère a souvent ruiné de belles créations du passé. Comme elles furent grandes !

Cher ami, tu ne connais que les actions des hommes, mais pas encore le Plan Céleste de DIEU SUPRÊME. Tu as connu les conjonctures, bonnes ou mauvaises, mais n’a pas accepté de chercher les moyens de créer les bonnes conditions destinées à conduire les gens à temps.

Je vous le demande à tous les quatre, chers amis, qui parmi vous a déjà supporté, jour et nuit, de grands malheurs, des amertumes et ont fait des sacrifices dans cette vie afin d’apporter le bonheur à l’humanité ?

(T. Đ. … répond respectueusement …)

Sourire divin. En comparaison aux Grands Sages d’autrefois, vous n’avez pas encore obtenu un sur dix mille de leurs mérites. Si DIEU ne vient pas fonder tôt le Dai-Dao, dans une vingtaine ou trentaine d’années, je crains que les actuels Dignitaires, qui sont des âmes prédestinées, ne doivent se réincarner tous, combien de fois encore, je ne sais pas !

Le temps presse ! Les gens sont sans repère, ne savent pas dans quelle direction brille le flambeau de la sagesse, continuent à échanger des paroles et sourires. M. NG. …, cher ami, sais-tu où s’orienteront les jours de la fin ?

Probablement pas. Mais, selon la disposition céleste, je te prie de t’occuper de l’humanité avec justice et dévouement. L’accepteras-tu ?

(M. NG. … répond respectueusement …)

Sourire divin. Les responsabilités sont les responsabilités. Si tu veux vraiment les accomplir, il te manquera toujours quelque chose ! Quel que soit le jour où tu débutes, il n’est jamais tôt ! Il est tôt, tôt seulement dans ton cœur qui devient instable. Par Miséricorde envers SES enfants, DIEU a rectifié le chemin, alors cher ami, ne pourras-tu pas modifier ton cœur et ton esprit, en raison de cet Amour, pour qu’ils soient généreux ?

Le Bien et le Mal, sourire. Je dois vous dire honnêtement que je n’ose pas trancher. Dans le malheur se cache souvent la chance ; dans la chance se réfugie en revanche le malheur ! Impossible de les anticiper exactement ! Il faut faire seulement ce qui est essentiel. Si on veut discuter de ce qu’est le bien ou le mal, nul ne pourra prétendre avoir la vérité en tant qu’être humain de chair et d’os. Le mal a été prévu dans le Livre Céleste, c’est l’épreuve fixée par Le Tribunal Des Trois Doctrines Religieuses. Le mal existe parce que les fantômes et les diables de Satan s’en mêlent pour rendre inachevées vos œuvres. Chaque mal a sa raison d’être, il aura plus tard sa transformation divine ou une conséquence. A la fin de votre vie, vous rapporterez à DIEU Le Maître un seul mot qui est votre cœur et vos œuvres réalisées pour autrui. Le Dai-Dao a été divisé en trois. Cher ami M. NG…, après avoir entendu, où veux-tu travailler pour le Dao ? Au Saint-siège, au Centre ou dans le Sud (la région de Hậu-Giang) [du Vietnam] ?

(M. NG. … répond respectueusement que c’est au « Saint-siège ».)

Le Saint-siège est à la racine de la Religion. Si tu veux y travailler, alors vas-y, car le Maître l’a dit. Il faudra changer la façon de travailler et savoir t’adapter aux circonstances. Ce sont là vos propres bienfaits à réaliser chacun. Humble Maître que je suis, je n’ose pas te les enseigner. Si tu attends encore, cela va-t-il être trop tard ? Il vaut mieux que tu ré-examines la question. La vie profane et le Dao sont différents. Nos propres péchés ont créé nos propres malheurs dont les causes demeurent toujours mystérieuses. Il ne sera pas facile d’apporter le salut divin à ceux qui ont une vision humaine et un cœur profane. Il vaut mieux y réfléchir plus profondément.

Ascension.


A la Résidence du Hộ-Pháp, le 18-10 lunaire de l’an du Cochon Ất Hợi (13 novembre 1935)
LI T’AI BAI se manifeste :

Je salue le Protecteur du Dharma, les Dignitaires du Palais de l’Alliance Divine, du Palais de Neuf Degrés de l’Evolution et de la Mission Etrangère.

Attendez que je demande à Cao-Thượng-Phẩm d’exercer la fonction de médium (lâchez la corbeille à bec).

Je suis venu à la résidence du Protecteur du Dharma, je vous dispense donc du protocole. Levez-vous, tous !

Protecteur du Dharma, il y a longtemps je ne peux venir vous parler. Premièrement, car il n’y a pas de séance de spiritisme ; Deuxièmement, car le Plan Céleste change et ma venue serait alors inutile. Maintenant, à l’occasion de l’Anniversaire de l’avènement du Caodaïsme, je viens pour vous féliciter. Je tiens à remercier le Protecteur du Dharma d’avoir accepté d’énormes peines et des malheurs à plusieurs reprises afin de bien établir les institutions du Dao tel qu’il est maintenant. Je n’ai qu’une honte, c’est de ne pas y contribuer encore. Je vous remercie, je vous remercie !

Le Protecteur du Dharma s’exprime…

- Sourire divin. Je ne le dis pas ouvertement mais cher ami, vous le voyez aussi depuis, de toute évidence. Même si, par exemple, je veux faire quelque chose de bien pour le Dao, je n’y arriverai pas avec une telle Eglise irréelle, n’est-ce pas ? Heureusement ! Le Livre Céleste n’a qu’une ligne de conduite déterminée. Rien ne peut le changer ou le contrarier . Par chance, désormais j’ai le moyen d’exercer mon pouvoir pour administrer l’humanité.

Le Protecteur du Dharma s’exprime : « Le Livre du Ciel a été modifié, votre disciple, que je suis, vous remet le pouvoir du Pape Intérimaire afin que vous ayez de pleins pouvoirs d’exécuter fermement le Plan Divin. »

- Sourire divin. Je le crains. Premièrement, je l’ai donné. Il n’est pas raisonnable que je le reprenne. Deuxièmement, appliquer la Loi est facile, exécuter les sanctions est difficile. Sans la moitié de mon pouvoir exécutif, le Protecteur du Dharma ne pourra pas administrer l’Eglise. Par conséquent, il ne faut pas le changer.

Ecoutez ce poème et cherchez à comprendre :

Tenez bien, désormais, le gouvernail de la barque de la Sagesse,
Qui vogue dans la mer de souffrance pour sauver les naufragés ayant cette chance !
A force de ramer, on les délivrera des souffrances avec plein de grâces,
Dans le cours d’eau, l’absolution de leurs péchés montre suffisamment le miracle.
Que le vent souffle droit sur les voiles et Moi au gouvernail,
Stable, la barque flotte tranquillement sous la protection providentielle.
Vents violents, vagues effrayantes étaient déjà derrière nous,
Essayez d’user du miraculeux bâton de Domination du Mal pour fermer l’Enfer.

Ascension.

RECUEIL DE POÉSIES

Le Saint-Siège se permet de présenter ici aux fidèles ces poèmes et enseignements des Ancêtres qui nous ont aidés très volontiers à édifier les fondements de la Religion.
Ces poèmes spirites (de la page 201 à 211 de l’édition de 1972), ont été reçus depuis la fin de l’an lunaire du Buffle Ất Sửu (1925), pendant la période de l’utilisation de la « table tournante », jusqu’à l’an lunaire du Tigre Bính Dần (1926), avant l’avènement officiel du Caodaïsme [, soit le 15ème jour du dixième mois lunaire de la même année].
Le 6 juin de l’an lunaire du Buffle Ất Sửu (26-7-1925), l’esprit du défunt CAO QUỲNH TUÂN, père de Monsieur CAO QUỲNH CƯ (Son Excellence Supérieur du Spirituel), s’est manifesté et donna le poème suivant :
Poème
Je quittai ce monde terrestre en dépassant la cinquantaine,
Quand tu venais d’avoir dix ans environ !
Avec affection, Je te donne ce conseil à graver en ton cœur :
Durant toute ta vie, tu t’efforceras à faire preuve de charité.
Sur le rideau plaisanta quelquefois mon spectre,
Dans l’au-delà j’eus à plusieurs reprises la béatitude de l’âme.
Ô douce épouse, je peine à voir tes souffrances avec l’âge !
Voilà mes quelques mots pour nos retrouvailles.
Signature : CAO QUỲNH TUÂN

Nous n’avons pas traduit la suite... dans cette version.





POÈMES ENSEIGNANT LE DAO


Nous n’avons pas traduit ces poèmes spirites (de la page 213 à 234 de l’édition de 1972) dans cette version.



















EGLISE CAO DAI DE PARIS
35, rue Roger Girodit
94140 ALFORTVILLE
FRANCE
Traduit du Vietnamien Par QUACH-HIEP Long
ANTHOLOGIE DES SAINTES PAROLES CAODAÏSTES TOME II / Traduit du Vietnamien Par QUACH-HIEP Long

ANTHOLOGIE DES SAINTES PAROLES CAODAÏSTES TOME I / Traduit du Vietnamien Par QUACH-HIEP Long

Phật Tiên buổi chót đến hồng trần,
Kêu gọi người đời rõ lý chân,
Chớ để linh tâm vùi tục lụy,
Nên ngừa cám dỗ của tà thần.

Đức Quan Âm Bồ Tát, Liên Hoa Cửu Cung, 03-01 Ất Tỵ, 04-02-1965

Chúng tôi rất hoan nghênh và sẵn sàng tiếp nhận các ý kiến đóng góp của bạn để phát triển Nhịp Cầu Giáo Lý ngày một tốt hơn.


Hãy gửi góp ý của bạn tại đây